Conditions obligatoires pour cumuler votre retraite avec le RSA : ce qu’il faut savoir

Afficher Masquer le sommaire
5/5 - (6 votes)

Le cumul entre le revenu de solidarité active (RSA) et une pension de retraite peut être envisagé pour certaines personnes, notamment celles percevant des pensions très faibles.

Toutefois, cette situation est plutôt rare et il existe d’autres alternatives, comme l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), qui peuvent être plus avantageuses.

Nous allons vous présenter les conditions obligatoires pour cumuler votre retraite avec le RSA, ainsi que les alternatives intéressantes à considérer.

Cumul RSA et pension de retraite : quelles conditions ?

Le cumul entre le RSA et une pension de retraite est possible sous certaines conditions. Tout d’abord, il est pertinent de rappeler que le RSA n’est pas pris en compte pour le calcul des trimestres de retraite et ne donne pas de droits à la retraite. De plus, il n’y a pas d’âge maximum pour demander le RSA.

Le cumul partiel du RSA et de la retraite est envisageable si les pensions sont très faibles. Cependant, il est rare que ce cumul soit réalisable, car les plafonds de ressources sont souvent dépassés. Le montant maximal cumulé ne peut pas dépasser le RSA maximal correspondant à la situation du demandeur.

Pour vérifier si vous êtes éligible au cumul du RSA avec votre retraite, vous pouvez effectuer une simulation du RSA en ligne.

L’ASPA : une alternative intéressante pour les petites retraites

Si vous percevez une petite retraite, il est possible que la demande d’ASPA soit plus avantageuse pour vous. Cette allocation est destinée aux seniors de plus de 65 ans avec de faibles revenus. Les montants de l’ASPA à taux plein sont de 961,08€/mois pour une personne seule et 1.492,08€/mois pour un couple.

Le versement de l’ASPA est assuré par la caisse de retraite, en même temps que la retraite. De plus, le cumul entre l’ASPA et des revenus d’activité est possible sous conditions de plafonds. Ainsi, si vous percevez des revenus d’activité, vous pouvez quand même bénéficier de l’ASPA à condition de ne pas dépasser les plafonds de ressources fixés.

Suspension des droits au RSA en cas de détention

Il est essentiel de mentionner que les droits au RSA peuvent être suspendus en cas de détention. Si vous êtes incarcéré, vos droits au RSA seront suspendus après 60 jours de détention. Il convient donc de prendre en compte cette information si vous êtes concerné par cette situation.

Le cumul entre le RSA et une pension de retraite est possible sous certaines conditions, notamment si vous percevez une petite retraite. Toutefois, il est souvent plus intéressant de se tourner vers l’ASPA, qui permet de bénéficier d’une allocation plus avantageuse pour les seniors de plus de 65 ans avec de faibles revenus. N’hésitez pas à effectuer une simulation du RSA ou à vous renseigner sur les conditions d’attribution de l’ASPA pour connaître les aides auxquelles vous pouvez prétendre.