« Y a des cuisines Mobalpa » : ce violent tacle adressé à Netflix


Par Boris S


– Publié le 07 Oct 2022 à 16:30

Netflix ne semble définitivement pas avoir le vent en poupe en France. Un célèbre comédien a taclé très violemment la plateforme de streaming.

«Cinéma français : La maison brûle et nous regardons Netflix » titrait le quotidien Libération ce mercredi 5 octobre. Devenue toute puissante en France après la fermeture des cinémas à cause de la pandémie de Covid-19, la plateforme ne cesse de s’attirer les foudres des « professionnels de la profession » qui peinent à ramener le public en salles. Le mois de septembre a été particulièrement moribond pour les exploitants. Les cinémas français ont effet enregistré à peine un peu plus de sept millions d’entrées, le plus mauvais résultat pour une rentrée depuis 1980 (à l’exception de 2020). Difficile d’inciter les cinéphiles à reprendre leurs bonnes vieilles habitudes, surtout à cause du prix du billet, en moyenne deux fois plus cher qu’un abonnement à une plateforme de streaming.

Pourquoi donc les Français préfèrent-ils leurs canapés aux fauteuils rouges des salles de cinéma ? Ce jeudi 6 octobre, Louis Garrel a tenté de décrypter les causes de cette dégringolade sévère au micro de France Inter : « Ça a baissé parce qu’on a vécu deux ans enfermés à la maison et qu’il a fallu continuer à avoir la possibilité qu’on nous raconte des histoires et des histoires nouvelles, qui est la chose dont tout le monde a besoin ». S’il ne réfute pas que « tout le monde a pris des abonnements à Netflix », Garrel ose néanmoins tacler violemment la célèbre plateforme de streaming : « Y a des cuisines Mobalpa chez les gens, mais ils continuent d’aller au restaurant. C’est pareil [pour le cinéma]. Je pense que les gens vont se désabonner, ils vont aller dans les cinémas incarnés de province ».

Pourquoi Netflix menace sérieusement les cinémas français

Selon la FNCF (Fédération Nationale des Cinémas), la baisse de fréquentation des salles obscures estimée en moyenne à -25%  par rapport à 2019, une année phare pour les cinémas (Avengers Endgame, Joker, Glass, Les Misérables, Ad Astra, etc.). Une situation qui donne des sueurs froides à Kad Merad. « Une place de cinéma, ce n’est pas donné. Quand on part en famille, qu’on prend deux glaces, trois bonbons, ça fait des soirées chères… » , dénonçait le comédien le 10 septembre dernier sur RMC. D’après une étude du CNC en 2021, le prix moyen d’une place de cinéma en France est de 7,04 €. La réalité semble pourtant différente dans certains multiplexes où les prix s’envolent.  D’après la FNCF, seulement 13 % des billet individuels  ont un prix supérieur à 10 € en France. L’arrivée de la publicité sur Netflix avec un nouveau tarif réduit estimé entre 7 et 9 euros par mois devrait donner des cheveux blancs aux exploitants à partir du mois prochain…