Xavier Dolan veut arrêter le cinéma

Xavier Dolan est sur le point de présenter sa première série, La Nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé, le 24 novembre. Mais, fatigué et en pleine remise en question, le cinéaste envisage de faire une pause.

Xavier Dolan est un acharné, l’équivalant humain d’un Hécatonchire, créature mythologique dotée de cent bras et d’une cinquantaine de têtes. Scénariste, réalisateur, producteur, acteur et monteur, celui qui se plonge corps et âme dans chacun de ses projets se rapproche désormais d’Atlas, soulevant à bouts de bras le monde entier sur ses épaules et rêvant à une trêve. “Je me suis vraiment donné à 200% de façon entière, passionnée et même agressive dans ce projet-là, a-t-il adressé au Journal de Montréal dimanche 20 novembre lors de la promotion de sa première série télé, La Nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé, qui sortira le 24 novembre. Mais en même temps, je n’ai plus tellement envie de faire ce métier-là en ce moment. Je suis comme tanné.”

À lire aussi :

En 2014, lors de la sortie de “Mommy” au cinéma, il confiait déjà à Télérama souffrir de son rythme de vie. “La fa­tigue s’est accumulée en moi depuis six ans, et cinq films, ­fabriqués dans un état de tension permanente, affirmait-il alors. J’ai tout donné. Entre 19 et 25 ans, je n’ai pas vécu la vie d’un jeune homme normal.” Mais, désormais, le réalisateur semble davantage taraudé par l’évolution du monde qui l’entoure : “On est en 2022, et le monde a drastiquement changé. Moi, dans ce monde-là, je ne ressens plus nécessairement le besoin de raconter des histoires et de me raconter.” S’il apprécie encore de tourner, il juge le labeur lié à la production des films “décourageant” et “drainant” : “Si je pouvais tourner un film ou une série et disparaître après, je le ferais, admet-il. Mais on sait qu’avant le tournage il y a la préparation, et qu’ensuite il y a toutes les étapes de la post-production. Je pense que je ne suis plus vraiment fait pour ça.”

Déçu par l’accueil de ses deux précédents films au cinéma

Il faut dire que ses deux derniers films, Ma vie avec F. Donovan et Matthias et Maxime, n’ont pas eu le succès escompté. “Le fait d’avoir sorti Donovan un mois avant Matthias et Maxime, ça a tué les deux films, confie-t-il à nos confrères québécois. C’est sûr que tu ne passes pas tout ce temps-là à faire un film à la sueur de ton front pour que seulement cinq personnes le voient !” C’est peut-être pourquoi le jeune homme de 33 ans n’aspire à présent qu’à une chose, “prendre du temps pour être avec mes amis et ma famille. J’ai envie de tourner de la pub et de me construire une maison à la campagne, un jour, quand j’aurai mis assez d’argent de côté. Je ne dis pas ça de façon triste du tout. J’ai simplement envie de vivre autre chose, d’autres expériences.”

Son nouveau bébé, La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé, marque donc une nouvelle étape dans la vie du réalisateur aux multiples casquettes. “Ce n’est pas anodin s’il y a dans cette série une réflexion sur la vie, la mort, le deuil, la rédemption, la famille, explique-t-il. C’est une œuvre assez globale et existentielle. Et c’est peut-être ma façon de dire au revoir pour un petit bout de temps…”

À lire aussi :

Crédit photo : Xavier Dolan via Instagram

x