VIDEO. Timothée Chalamet de retour avec le film “Bones and All”


Publié

Au cinéma ce mercredi 23 novembre, “Bones and All” est le dernier film de l’acteur star Timothée Chalamet. Il y joue un jeune homme cannibale et amoureux. À cette occasion, Brut. l’a interviewé sur ce nouveau projet.
Brut.
Article rédigé par

Au cinéma ce mercredi 23 novembre, “Bones and All” est le dernier film de l’acteur star Timothée Chalamet. Il y joue un jeune homme cannibale et amoureux. À cette occasion, Brut. l’a interviewé sur ce nouveau projet.

Je fais attention quand j’en parle parce que je ne veux pas que les gens regardent ça en se disant : ‘Ces gens tarés d’Hollywood qui pensent que le cannibalisme, c’est universel.’” Timothée Chalamet est de retour dans les salles de cinéma avec le long-métrage Bones and All, de Luca Guadagnino. Il s’agit du même réalisateur qui avait révélé l’acteur dans le film Call Me By Your Name. Cette fois-ci, Timothée Chalamet interprète Lee, un jeune cannibale, tombant amoureux d’une fille cannibale aussi. 

“Je pense que le film est universel”

Pour l’acteur, ce synopsis du film n’est pas à prendre au pied de la lettre. “C’est une métaphore pour les gens qui sentent… pour les jeunes surtout qui se sentent en dehors du milieu normal, d’une société normale et qui cherchent leur communauté, qui cherchent une confiance qui est difficile à trouver dans toutes les générations du monde mais qui est vraiment, je dirais, encore plus difficile aujourd’hui à cause des deux côtés du bombardement de l’info sur Internet mais aussi où on trouve le monde aujourd’hui avec le réchauffement de la Terre, juste un sens global pessimiste, négatif. Et pour cette raison-ci, je pense que le film est universel.

Le jeune homme est également coproducteur du projet. “Je remercie beaucoup Luca déjà qui, quand j’avais 20 ans, m’a donné une carrière avec Call Me By Your Name.On était à Rome il y a deux ans, en plein Covid, et il m’a envoyé le texte. Et j’aimais beaucoup le texte, j’aimais beaucoup le personnage de Maren et l’histoire des deux. Mais je pensais qu’il y avait des éléments de Lee qui était un peu ‘bravado’, un peu chef d’État, je ne sais pas comment dire. Et je ne me voyais pas dans ce rôle-ci si ça restait comme ça, je ne pensais pas que c’était bien, que je pourrais bien le jouer. Et on a beaucoup travaillé sur le scénario avec l’écrivain Dave Kajganich et dans ce processus-là, Luca m’a invité à être coproducteur et c’était l’expérience parfaite pour faire ça pour la première fois, sous le regard de Luca pour la deuxième fois.”