VIDEO – A quoi peut bien servir cette fonctionnalité du futur Mercedes EQG ?

La futur Mercedes EQG veut révolutionner le segment des 4×4. Sa technologie de groupe motopropulseur révolutionnaire lui permet de faire d’étonnantes manœuvres : il peut tourner sur lui-même.

Le Classe G de Mercedes est une légende. Et il a bien l’intention de le rester, même s’il passe à l’électrique. Parce que oui, il va y passer, même si la version thermique devrait subsister encore quelques années. On ne sait pas encore grand-chose à propos de la version électrique, mais quelques récentes vidéos nous ont montré une étonnante fonctionnalité dont il devrait disposer. Le « G-Turn » a été essayé pas certains de nos (chanceux) confrères.

Cette manœuvre est possible grâce à l’architecture et la configuration des moteurs de l’EQG. En fait, chaque roue a son propre moteur, permettant aux roues opposées de tourner dans le sens inverse l’une de l’autre. Ainsi, l’EQG peut faire demi-tour sur place tel un char d’assaut sur ses chenilles. Ou alors il peut tourner sur lui-même tel une toupie. Impressionnant à voir, même si l’on se questionne sur l’utilité de cette fonctionnalité.

Un monstre électrique

Dévoilé pour la première fois lors du salon de Munich 2021, le Mercedes EQG devrait arriver sur le marché en 2024. Pas avant. En attendant, Mercedes continue de peaufiner le développement de ce tout-terrain 100% électrique. En effet, la firme à l’Étoile travaille notamment sur les batteries pour offrir à ce G « zéro émission » une autonomie décente malgré une aérodynamique de boîte à chaussure. Selon nos confrères qui sont montés à bord de ce prototype, le bébé devrait peser près de 3 tonnes, un autre argument qui ne joue pas en la faveur de l’autonomie.