Valmet remporte la Palme d’or de l’ATIP pour son rouleau à manche

L’équipementier Valmet a remporté la plus haute distinction lors de la Conférence de l’ATIP, soit l’Association technique de l’industrie papetière de France, pour sa technologie de rouleau à manche. L’événement avait lieu les 8 et 9 décembre 2022 à Paris.

Le prix ATIP de l’innovation récompense des solutions et équipements innovateurs pour l’industrie des pâtes et papiers. Ce prix, dont la renommée fait le tour de l’industrie, se divise en trois catégories, soit les palmes de bronze, d’argent et d’or. Les gagnants de ce prix sont choisis par un panel composé de directeurs généraux d’usines, de directeurs en recherche et développement, directeurs technologiques et de gestionnaires de production à travers l’industrie papetière française. Le prix ATIP existe depuis 1995.

La technologie de rouleau à manche transforme le stade de formation de la feuille

La section formation est un grand utilisateur de vide (vacuum) sur une ligne de production de papier et de carton. Jusqu’à maintenant, le drainage à la section de formation dépendait de la gravité des éléments de vide tout au long de la toile de formation.

La nouvelle technologie de rouleau à manche consiste à compresser la feuille entre deux toiles de formation, un sabot à faible radiant et une courroie de polyuréthane en rotation autour du rouleau. Dépendant de la valeur de la tension de toile et du faible radiant de sabot, nous pouvons atteindre des pressions d’essorage très élevés de l’ordre de 150 kPa. La pression d’essorage avec les technologies de formation standard varie plutôt de 15 à 40 kPa, avec des valeurs de 60 à 70 kPa avec un cylindre aspirant de type HiVac.

Puisque l’essorage avec la technologie de rouleau à manche de Valmet est le résultat d’une compression et non du vide conventionnel, la dite technologie ne requiert aucune énergie d’aspiration et le coefficient de traînée est minimal. Réduire le vide abaisse aussi l’énergie d’entraînement car on enregistre moins de friction de la part des éléments d’essorage. Ainsi, le rouleau à manche contribue à des économies d’énergie puisqu’une technologie conventionnelle de formation prend jusqu’à 80% de la demande énergétique à ce stade.

Le rouleau de Valmet a besoin d’une courroie de polyuréthane durable pour suivre le mouvement. La courroie doit répondre à de strictes exigences concernant, par exemple, la dureté, la rugosité et l’élasticité.

« Tout ceci est le résultat d’une idée novatrice, d’une équipe dédiée et d’un client brave désireux de faire avancer les choses, » de commenter Sampo Immonen, Directeur, R&D, Unité d’affaires Papier Carton chez Valmet. Voilà ce qu’il faut pour donner vie à une technologie d’avant-garde. Nous sommes fiers de créer de façon continue des technologies durables pour nos clients papetiers, » conclut-il.


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier