Une riche sélection de films d’auteur au festival du cinéma italien du Mans

“Tutti al cinema !”, c’est le nom de ce festival qui, pendant une semaine, propose au public manceau de pouvoir découvrir neuf films d’auteur italiens. Romance, fantastique, quelques classiques aussi… Il y en aura pour tous les goûts. De quoi mettre un peu de la lumière du “Bel paese” sur nos écrans.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

Le festival Tutti al cinema ! a pour vocation de mettre en avant la richesse et la puissance du cinéma italien. Né de la rencontre entre l’association “Dante Alighieri” et un groupe de professeurs d’italien de la ville du Mans, l’événement célèbre cette année son septième anniversaire. Au programme, des longs-métrages récents  à l’image d’Anima Bella de Dario Albertini (2022) mais aussi des films patrimoniaux comme Le fanfaron de Dino Risi avec Jean-Louis Trintignant (1962).

Le festival du cinéma italien au Mans
FTR

France 3 Pays de la Loire : M. Yvard / C. Masse / L. Courbe

Au total, neuf films d’auteur italiens et de jolies propositions. Des petites histoires qui permettent de redécouvrir la grande. “Les films sont un moyen extraordinaire de rentrer dans l’Italie d’aujourd’hui et de comprendre ce qui fait la réalité sociale de ce pays”, résume Franck Ravenel, fondateur du festival.

Une programmation “ancrée sur l’Italie d’en bas”

“Sur six films d’aujourd’hui, quatre sont très ancrés dans l’Italie d’en bas, celle qu’on ne voit pas forcément, celle des petites gens et des réalités sociales” , poursuit ce passionné de cinéma transalpin. “L’Italie, c’est un pays avec des régions à forte identité, qui est très morcelé quelque part. Les réalisateurs italiens ont toujours une identité propre et souvent régionale. C’est quelque chose qui a une valeur universelle et que le cinéma italien porte davantage que le cinéma français, plus centralisé et certainement moins ancré dans le territoire”.

Dans le lot, Le fanfaron de Dino Risi, “une comédie satirique dans la Rome des années 60 avec un Jean-Louis Trintignant qui s’oppose à Vittorio Gassman, deux monstres sacrés du cinéma”.

Parmi ces “pépites”, le directeur du festival a sa préférée : “Mon coup de cœur irait sans doute à Anima Bella de Dario Albertini, qui décrit une réalité sociale assez dure, et en même temps un grand humanisme.”

Le festival Tutti al cinema ! propose des séances jusqu’au 3 février 2023 au cinéma Les cinéastes du Mans.