Une nouvelle convention pour mieux protéger les buralistes de la Vienne

La première ministre Elisabeth Borne a annoncé lundi une hausse du prix du paquet de cigarettes pour janvier 2023, “comme l’inflation” a expliqué la cheffe du gouvernement. Dans le même temps lundi, chez nous dans le Poitou, le préfet de la Vienne a réuni le procureur de la République, les gendarmes, les douanes et la police autour du syndicat des buralistes pour signer une convention. C’est une sorte de partenariat pour protéger les 193 buralistes de la Vienne des braquages et pour lutter contre les trafics. 

Des tentatives de braquages à main armée

Avec cette hausse du prix du paquet de cigarettes, les buralistes sont inquiets. “C’est un risque”, confie Jean Durand, buraliste déjà victime d’une tentative de braquage et président du syndicat des buralistes de la Vienne. Dans le département, on dénombre entre 10 et 15 tentatives de braquages de débits de tabac chaque année. Cette convention territoriale va donc permettre de créer un réseau entre les forces de l’ordre, gendarmes et policiers, et les buralistes.

Concernant les marchés parallèles de tabac, 20 tonnes de tabac brut ont été saisis cette année dans la Vienne par les douaniers. Cette saisie a d’ailleurs permis de démanteler toute une usine de cigarettes clandestines en Espagne. C’est l’une des plus grosses saisies dans notre département. Fin septembre, le niveau des saisies de 2021 est déjà atteint.