Une fête du handball réussie au COJC vendredi soir

Même si cette rencontre amicale était placée sous le signe d’un match de gala, pas question pour les deux effectifs de jouer en dilettante. D’abord parce que ce sont des professionnels et qu’ensuite, les 800 spectateurs qui avaient garni le COJC étaient venus voir du spectacle. Et ils ont été servis.

Dès l’entame, Tobias Wagner, le pivot toulousain avec ses 137 kg et ses 198 cm, faisait parler la poudre. Impossible pour lui, et ses mensurations de laisser insensible le public agenais. Un tel “poulet” ne dépareillerait pas au milieu de nos chers joueurs du SUA. Réponse des Billèrois, qui par le capitaine pivot Jérémy Vergely, donnait immédiatement la réplique. Ce match de gala partait sur les chapeaux de roues. Dans un rythme très soutenu, les Toulousains se retrouvaient plus à l’aise et imposaient leur vitesse sur les contre-attaques. À la pause, aucune des deux équipes n’a creusé un écart au score. À la reprise et grâce à une profondeur de banc plus importante, les joueurs du Fénix se détachent. Sans jamais démériter, les Pyrénéens, ne réussiront jamais à refaire leur retard.

Avec 800 spectateurs réunis vendredi soir, le handball a sa place dans l’Agenais

Mais au-delà du résultat, c’est bien la promotion du handball qui a gagné. L’Amicale laïque d’Agen a réussi son coup. Comme d’habitude avec une organisation parfaite, remerciée par l’ensemble des joueurs, elle a démontré que le handball avait sa place sur l’Agenais et plus largement dans le département. Pas moins d’une cinquantaine de bénévoles ont œuvré à la réussite de cette soirée. Merci à eux.

Une mention particulière, aux licenciés du club de Brax pour avoir acheté 120 billets et au club de Foulayronnes pour avoir offert leur place à tous leurs jeunes licenciés. Alain Klajman, adjoint au sport de la mairie d’Agen, était heureux de voir un tel engouement au COJC. Christian Dezalos, représentant le conseil départemental, était quant à lui impressionné par un tel niveau d’engagement physique des joueurs. Et Jean-Baptiste Chipy, directeur des sports, de conclure, en félicitant le club d’Agen pour l’organisation d’un tel évènement.

Billère Pau 27 – Fénix Toulouse 33

BILLERE PAU PYRENEES HANDBALL : Cohn Sacha (1 but), Doudeau Valentin, Epland Jostein, Gonzales Diaz Hector (5 buts), Gouy Valentin (Gb 6 arrêts), Labro Joris (Gb 6 arrêts), Lefebvre Lucas (1 but), Mengon Simone (5 buts), Reig-Guillen Edouardo (7 buts), Tarrico Valentin (2 buts), Tournellec Louis (2 buts), Vergely (Cap 4 buts). Coaches : Deherme Daniel, De La Salud Novella Sergio

FENIX TOULOUSE : Balenciaga Erik (5 buts), Bonnefon baptiste (1 but), Briet Baptiste (2 buts), Claire Servilien (2 buts), Diallo Bakary, Didelot Quentin (6 buts), Ferrier Kylian (Gb 7 arrêts) Firmesse Idris (1 but), Gilbert maxime (1 but), Jarry Téo (3 buts), Kempf Edouard (5 buts), Martins Vieira Goncalo André (3 buts), Oulieu Adrien (1 but), Paul Téodor (Gb 6 arrêts), Wagner Tobias (3 buts). Coaches : Andelkovic Danijel, Clavel Rémi