un simulateur pour former les contrôleurs aériens de l’Euroairport

Il est tout nouveau tout beau, il vient d’être mis en service depuis plusieurs semaines par la Direction des services de la navigation aérienne,  c’est le simulateur de formation des contrôleurs aériens de l’aéroport de Bâle-Mulhouse. Il s’agit de la reproduction en grandeur nature de la tour de contrôle à 360 degrés. Un système, avec une technologie très avancée, constitué d’écrans LCD 75.

Logo France Bleu

Formation pour peaufiner tout au long de leur parcours, le niveau des contrôleurs aériens

Il permet aux contrôleurs de s’exercer sur différents scénarios : en cas de tempêtes, de forte circulation des avions, une demande atterrissage d’urgence. Cela permet à ceux qui débutent, une formation accélérée et proche du réel. Pour ceux qui ont plus d’expérience, cela leur permet une formation aux nouvelles technologies de pointe.

Un simulateur utile pour les contrôleurs
© Radio France

Guillaume Chhum
Les avions peuvent-être guidés comme dans la réalité
© Radio France

Guillaume Chhum

“C’est un métier comme pour les grands sportifs, il faut gérer son stress et l’adrénaline qui font le piment du métier. Ca demande à décider en temps réel rapidement. Cela permet à nos équipes de “performer” le mieux possible,” explique Benjamin Lotterie, le chef de l’organisme de contrôle à Bâle-Mulhouse.

Pour une meilleure sécurité des décollages et des atterrissages

Ce sont une centaine de personnes qui travaillent pour le contrôle aérien à l’aéroport de Bâle-Mulhouse. 
En 2019, au plus fort du trafic, l’organisme a contrôlé plus de 100.000 vols commerciaux et 70.000 vols de loisirs ou d’aviation générale. Il faut donc que les contrôleurs soient affutés. Le coût de l’investissement pour de simulateur équipé de haute technologie, c’est plus de 800.000 euros.

Cela permet une formation des contrôleurs tout au long de leur carrière
© Radio France

Guillaume Chhum