Un livre sur la guerre des semiconducteurs

Étonnamment pour un sujet qui est sur toute les lèvres, aucun livre sur la guerre des semiconducteurs qui fait rage entre les Etats-Unis et la Chine mais BINGO, un ouvrage sort dans peu de temps en anglais.

Un sujet qui devrait fort vous intéresser au vu des nombreux articles sur le sujet liés aux pénuries de consoles mais ça dépassé LARGEMENT le cadre de ces boites de conserves.

Il sort le 4 octobre aux Etats-Unis. Dès que j’ai le fichier .epub, traduction DIRECT sur mon blog.

Un récit épique de la bataille qui dure depuis des décennies pour contrôler ce qui est devenu la ressource la plus critique du monde – la technologie des micropuces – avec les États-Unis et la Chine de plus en plus en conflit.

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que les micropuces sont le nouveau pétrole, la ressource rare dont dépend le monde moderne. Aujourd’hui, la puissance militaire, économique et géopolitique repose sur une base de puces informatiques. Pratiquement tout – des missiles aux micro-ondes, des smartphones au marché boursier – fonctionne avec des puces. Jusqu’à récemment, l’Amérique concevait et fabriquait les puces les plus rapides et conservait son avance en tant que première superpuissance. Aujourd’hui, l’avantage américain est en train de s’effriter, miné par les concurrents de Taïwan, de la Corée, de l’Europe et, surtout, de la Chine. Aujourd’hui, comme le révèle Chip War, la Chine, qui dépense chaque année plus d’argent pour importer des puces que pour importer du pétrole, consacre des milliards à une initiative de construction de puces pour rattraper les États-Unis. La supériorité militaire et la prospérité économique de l’Amérique sont en jeu.

L’historien économique Chris Miller explique comment le semi-conducteur en est venu à jouer un rôle essentiel dans la vie moderne et comment les États-Unis sont devenus dominants dans la conception et la fabrication de puces et ont appliqué cette technologie aux systèmes militaires. La victoire de l’Amérique dans la guerre froide et sa domination militaire mondiale découlent de sa capacité à exploiter la puissance informatique plus efficacement que toute autre puissance. Mais là aussi, la Chine rattrape son retard, ses ambitions en matière de construction de puces et sa modernisation militaire allant de pair. L’Amérique a laissé échapper des éléments clés du processus de fabrication des puces, ce qui a contribué non seulement à une pénurie mondiale de puces, mais aussi à une nouvelle guerre froide avec un adversaire superpuissant qui cherche désespérément à combler le fossé.

Illuminant, opportun et fascinant, Chip War montre que, pour comprendre l’état actuel de la politique, de l’économie et de la technologie, nous devons d’abord comprendre le rôle vital joué par les puces.

Et les critiques ont l’air dithyrambique

“Une histoire perspicace… Bien documenté et incisif, c’est un regard remarquable sur l’intersection de la technologie, de l’économie et de la politique.”
-Publisher’s Weekly

“Un important rappel à l’ordre avec un contexte historique solide… L’avance technologique de l’Amérique se réduit, le temps est donc venu de développer des politiques pour s’assurer que la machinerie secrète de l’ère numérique continue de fonctionner sans heurts… Le message implicite de Miller aux décideurs américains est de reconnaître le danger et d’agir en conséquence.”
-Kirkus Reviews

“Miller met au jour l’histoire complexe de la micropuce… Abordant les relations entre les États-Unis et la Chine, la mondialisation et l’industrie des micropuces, ce livre perspicace est essentiel pour comprendre le pouvoir de la puce dans le façonnement de tous les aspects de la société aux États-Unis et dans le monde entier.”
-Booklist

“Remarquable… Un ouvrage époustouflant, une combinaison unique d’analyse économique et technologique – et stratégique.”
-Paul Kennedy, auteur à succès de l’ouvrage The Rise and Fall of the Great Powers.

“Le cerveau de Miller fonctionne comme la puce électronique sur laquelle il écrit. Il est doté de circuits complexes et vertigineux qui lui permettent d’être d’une clarté étincelante. Il a écrit non seulement une histoire étonnante, mais aussi une histoire d’une importance écrasante, au style tendu et à la portée épique.”
-Robert D. Kaplan, auteur du best-seller du New York Times The Revenge of Geography et Asia’s Cauldron.

“Avec une ampleur extraordinaire et une narration captivante, Chris Miller retrace l’histoire globale des puces qui gouvernent le monde. Un récit opportun sur la façon dont nous en sommes arrivés là et sur les enjeux politiques qui détermineront la suite des événements.”
-Margaret O’Mara, auteur de The Code : Silicon Valley and the Remaking of America

“Indispensable pour comprendre notre monde moderne. Chris Miller raconte comment notre monde alimenté par des puces électroniques a été façonné par des batailles constantes – entre les innovateurs et les technologies, entre les entreprises, entre les pays, et maintenant, ce qui est d’une importance capitale, dans la compétition entre les grandes puissances que sont les États-Unis et la Chine.”
-Daniel Yergin, auteur lauréat du prix Pulitzer de The Prize, The Quest et The New Map.

“L’avenir de l’humanité se joue dans la ‘guerre des puces’ entre deux écosystèmes qui se disputent la conception et la fabrication des microprocesseurs les plus avancés. Chip War fournit justement la perspective historique dont nous avons besoin alors que la rivalité sino-américaine s’intensifie. Un livre indispensable.”
-Niall Ferguson, Milbank Family Senior Fellow, Hoover Institution, Stanford, et auteur de Doom : The Politics of Catastrophe.

“Capture l’essence de l’élément le plus critique et le plus stratégique de la compétition géostratégique du 21e siècle. Écrit de façon brillante et divertissante, profondément convaincant, et ancré à la fois dans l’histoire et la technologie. Un tour de force !”
-Admiral James Stavridis, USN (Retraité) ; Vice-président, Affaires mondiales, The Carlyle Group ; 16ème Commandant suprême allié de l’OTAN ; et auteur de 2034 : A Novel of the Next World War

“L’un des livres les plus importants que j’ai lus depuis des années, captivant et magnifiquement écrit. Miller montre que, malgré tous ses défauts et échecs manifestes, le système capitaliste américain a maintes fois surpassé d’autres systèmes et, ce faisant, a beaucoup contribué à renforcer la sécurité de la démocratie.”
-Robert Kagan, Senior Fellow, The Brookings Institution, chroniqueur au Washington Post, et auteur de The Jungle Grows Back : L’Amérique et notre monde en péril

Un autre livre en cours de traduction sur le Grand Jeu (The Great Game) vu sous le prisme des technologies.

Après l’agriculture, le commerce, l’industrialisation, la colonisation et le capitalisme, la technologie est sans doute le prochain grand façonneur de la géopolitique mondiale. Elle devient de plus en plus un facteur déterminant du destin des nations et crée un nouvel ensemble de gagnants et de perdants sur la scène mondiale. Dans The Great Tech Game, l’auteur fournit un cadre cohérent décrivant les principaux facteurs qui détermineront la capacité d’une nation à réussir dans cette ère dominée par la technologie. Il établit une feuille de route sur la manière dont chaque pays doit élaborer son propre plan stratégique pour réussir. Les dirigeants doivent inculquer un nouvel ensemble de capacités pour comprendre et tirer parti de ces tendances, et créer des environnements favorables pour que leurs nations ne soient pas laissées pour compte. Un aspect particulièrement difficile sera la capacité des pays à définir et à gérer les rôles des acteurs étatiques et non étatiques dans une course mondiale au leadership et au succès technologiques. L’ouvrage examine ensuite si le colonialisme numérique est une réalité inévitable ou si de nouveaux cadres vont émerger pour régir les relations entre les nations riches et pauvres en technologie.

Et un autre sur l’empire Tecent et son application WeChat

Un regard fascinant sur les coulisses de l’une des plus grandes entreprises technologiques du monde.

En 2017, une entreprise connue sous le nom de Tencent a dépassé Facebook pour devenir la cinquième plus grande entreprise du monde. Ce fut un moment décisif, un signal d’alarme pour ceux qui, en Occident, étaient habitués à considérer l’industrie technologique mondiale à travers le prisme de la Silicon Valley : Facebook, Google, Apple et Microsoft.

Pourtant, pour bon nombre des plus de deux milliards de personnes qui vivent de l’autre côté de l’océan Pacifique, ce n’était pas une surprise du tout.

Fondée par l’énigmatique milliardaire Pony Ma, l’entreprise, qui n’était au départ qu’un simple opérateur de messagerie texte, a investi et créé certains des jeux les plus emblématiques de la Chine avant d’imaginer WeChat, la super-application couteau suisse qui combine messagerie, shopping et divertissement. Grâce à des milliards de dollars d’investissements mondiaux dans des noms de marque, de Fortnite à Tesla, et une horde de start-ups, la société de Ma a ensuite construit un empire d’influence quasi inégalé.

Dans ce récit fascinant, truffé d’interviews d’initiés et de détails exclusifs, Lulu Chen raconte comment Tencent a créé l’âge d’or de la technologie chinoise et se penche sur les principales batailles impliquant Didi, Meituan et Alibaba. Il s’agit d’une chronique des moments critiques, qui pose la question de savoir ce qu’il faut faire pour réussir en tant qu’entrepreneur en Chine.

x