un acteur condamné à vie pour le meurtre de sa mère

C’est une sombre histoire digne de la série de Netflix, Riverdale. Sauf qu’elle concerne un de ses acteurs qui a tué sa mère et voulait assassiner le ministre Justin Trudeau !

La suite sous cette publicité

Le comédien Ryan Grantham, qui incarnait Jeffery Augustine dans la quatrième saison de Riverdale, la série de Netflix, et qui a également joué dans les séries Supernatural et iZombie, ainsi que dans le film l’Imaginarium du Docteur Parnassus de Terry Gilliam, a été condamné à la prison à vie pour avoir tué sa mère. Le jeune homme de 24 ans a été condamné mercredi par la Cour suprême de la Colombie-Britannique, au Canada, environ six mois après avoir plaidé coupable à une accusation de meurtre au second degré pour la mort de sa mère, Barbara Waite, 64 ans, en 2020. Un rapport d’autopsie avait révélé que la cause de la mort de Barbara Waite était une blessure par balle à la tête, infligée par son fils alors qu’elle jouait du piano à la maison, le 31 mars 2020.

Ryan Grantham a tout filmé

Ryan Grantham s’était filmé avec une caméra GoPro le jour du meurtre, où il montrait la scène du crime et décrivait ce qu’il s’était passé. Les vidéos avaient été utilisées au tribunal comme preuves. “Je lui ai tiré une balle derrière la tête. Dans les moments qui ont suivi, elle aurait su que c’était moi”, avait expliqué l’homme dans la vidéo. Après le meurtre, Ryan Grantham était sorti pour acheter de la bière et de la marijuana, et il était ensuite allé se coucher.

La suite sous cette publicité

Ryan Grantham voulait tuer Justin Trudeau

Ryan Grantham projetait également de tuer le premier ministre Justin Trudeau. Le lendemain, il avait ainsi chargé sa voiture avec des armes, des munitions, des cocktails Molotov et des indications pour se rendre à Rideau Cottage, où vit le premier ministre canadien. Il envisageait aussi de commettre des meurtres collectifs, dont un à l’Université Simon Fraser, où il était étudiant. Il s’était finalement rendu au quartier général de la police de Vancouver, près de la rue Graveley, pour se livrer. “J’ai tué ma mère”, avait-il déclaré, la police l’avait immédiatement arrêté. Selon les termes de la sentence, Ryan Grantham ne sera pas admissible à une libération conditionnelle pendant ses 14 premières années d’emprisonnement.

x