UFC: le coach de McGregor “très confiant” pour un retour de la superstar irlandaise en 2023

Absent de l’octogone depuis juillet 2021 et sa défaite contre Dustin Poirier, lors de laquelle il s’était cassé la jambe, Conor McGregor pourrait faire son retour à l’UFC lors de l’année 2023. Le coach de longue date de la superstar de la grande organisation de MMA, John Kavanagh, affiche sa confiance: “Je serais prêt à parier ma maison là-dessus”.

Voilà des mots qui vont faire plaisir aux patrons de l’UFC. Après le retour du légendaire et controversé Jon Jones, programmé pour le 4 mars à Las Vegas dans un choc contre Ciryl Gane pour le titre des lourds (vacant suite au départ de Francis Ngannou), la plus grande organisation de MMA pourrait aussi voir sa plus grande star retrouver le chemin de l’octogone en 2023. On parle bien entendu de Conor McGregor, ancien champion des plumes et des légers qui reste une poule aux œufs d’or quand il monte dans la cage même s’il a signé une seule victoire (contre trois défaites) depuis fin 2016.

>> Vivez toutes les soirées UFC avec les offres RMC Sport

Si l’intéressé n’a pas donné d’indication précise sur un éventuel retour aux affaires dans les mois à venir, son coach de longue date ne cache pas sa confiance. “Je serais prêt à parier ma maison là-dessus, a lancé John Kavanagh au micro de l’émission The MMA Hour. Je lui ai parlé ces derniers jours et j’ai vu que son manager Audie Attar était arrivé en ville. Je pense que des négociations intéressantes sont en cours. Je ne peux vraiment rien dire de plus mais je suis très, très confiant que nous verrons Conor de retour dans l’octogone cette année.”

Après s’être cassé la jambe lors de son dernier combat, en juillet 2021 contre Dustin Poirier (qui l’avait aussi battu par KO six mois avant), McGregor a dû suivre une longue convalescence avant de retrouver l’ensemble de ses moyens physiques. Si certains détails sont flous, à commencer par les six mois de test antidopage obligatoire pour revenir que l’Irlandais prétend pouvoir zapper en raison de la nature de son absence, le plus grand point d’interrogation autour d’un retour du “Notorious” reste simple: qui pour l’affronter? Tous les combattants se porteraient volontaires du la taille du chèque au bout. Mais des noms font plus sens que d’autres, à l’image – et pour différentes raisons – de Michael Chandler (candidat déclaré et favori des pronostics), Justin Gaethje ou encore Jorge Masvidal.

Selon son coach, l’essentiel sera de savoir lequel rallume le plus le feu intérieur de McGregor. “Imaginons que je parle avec Conor et qu’il évoque plusieurs noms. Si j’en vois un sur lequel il ouvre plus les yeux, qui le fait se lever et me montrer ce qu’il va lui faire et ce qu’il ne doit pas lui faire, c’est ce qui comptera le plus. Il faut un nom qui va l’exciter. Il doit trouver quelque chose qui le motive à quitter son pantalon en soie pour enfiler un jogging. Qu’est-ce que ça peut être? Quelques millions de dollars en plus ? Est-ce que ça va vraiment le motiver? Je ne pense pas. Il a déjà gagné deux ceintures à l’UFC. Est-ce que ça peut être ça? Je ne pense pas non plus. Ça doit plutôt être un profil d’adversaire particulier, certaines qualités et comment elles s’opposent aux siennes.”

Et Kavanagh de compléter: “Il lui faut un nom qui le fasse se lever avec envie. Parfois, je l’ai entendu mentionner des gars en disant: ‘Ouais, je peux l’affronter’. Si je voyais aussi peu d’intérêt, je serais nerveux que ça ne le pousse passe à faire les douze semaines de camp d’entraînement dans un environnement hostile. Mais si c’est un nom qui l’excite, l’entraînement sera fun et facile.” Le coach historique de McGregor cite Gaethje et Chandler mais aussi Nate Diaz, plus sous contrat avec l’UFC mais avec qui le troisième volet de la trilogie serait forcément vendeur. “Ils sont tous brillants et ils apportent chacun quelque chose de différent sur la table.”