trouver de nouveaux gisements pour soulager le rseau

Plus que jamais, rduire les consommations aux heures de pointe est ncessaire pour assurer la scurit lectrique en hiver. De nombreux acteurs s’organisent pour exploiter de nouveaux gisements, dans le rsidentiel, le tertiaire ou l’industrie.

L’effacement de consommation, longtemps rest confidentiel en France, pourrait rapidement se retrouver sur le devant de la scne dans le contexte nergtique actuel. D’autant que le rglement europen, adopt par le Conseil des ministres europen, le 30septembre, pour rpondre la hausse des prix de l’nergie, prvoit une baisse d’au moins 5% de la consommation nergtique aux heures de pointe.

C’est justement le principe de l’effacement: annuler certaines consommations au moment des pics pour viter un dsquilibre offre-demande ou tout simplement l’allumage de centrales de pointe polluantes et coteuses. L’ide fait son chemin depuis plusieurs annes, en France, pour limiter les pointes de consommation et lisser la demande. Elle apparat encore plus pertinente dans le contexte actuel d’envole des prix de l’lectricit.

Depuis2015, l’effacement peut participer au mcanisme de capacit, au mme titre que les producteurs d’lectricit, pour assurer la scurit du rseau lectrique lors des priodes de pointe hivernale. En 2022, 3,3gigawatts (GW) d’effacement ont t certifis dans ce cadre. Depuis 2018, le gestionnaire de rseau d’lectricit (RTE) organise galement des appels d’offres pour soutenir le dveloppement de capacits d’effacement lectrique sur le long terme. Pour cet hiver, RTE value le gisement d’effacements mobilisable 3,9GW. La Programmation pluriannuelle de l’nergie (PPE) prvoit d’atteindre un volume de 6,5GW l’horizon 2028, ce qui reprsente l’quivalent de la production lectrique de sept racteurs nuclaires. Dans les coulisses, de nombreux acteurs s’organisent pour mobiliser davantage de capacits d’effacement, que ce soit dans le rsidentiel, le tertiaire ou l’industrie.

Le meilleur kilowattheure au meilleur moment

Le sujet de la flexibilit lectrique des btiments n’a jamais t aussi saillant, analyse Christophe Rodriguez, directeur gnral adjoint de l’Institut franais pour la performance du btiment (Ifpeb). Avec le groupement des entreprises de la filire lectronumrique (Gimelec), l’Ifpeb a lanc, en mars dernier, une initiative pour massifier la flexibilit lectrique dans les btiments tertiaires. L’objectif: accompagner les gestionnaires de grands parcs tertiaires dans l’identification des postes de consommation pouvant tre dcals ou effacs. Il s’agit, pour ces btiments, de rduire ou moduler le chauffage ou la climatisation, de diminuer l’intensit lumineuse sur les plages horaires en tension dans les centres commerciaux… Il est possible, par exemple, de lancer la chauffe d’un btiment trs tt dans la nuit pour pouvoir couper entre 8heures et 12heures, priode de pointe matinale , explique Christophe Rodriguez. Selon lui, au-del de la ncessaire rduction des consommations d’nergie, un nouveau dfi se pose dsormais:Consommer le meilleur kilowattheure au meilleur moment. Nous vivons une transformation profonde de notre manire de consommer l’nergie , analyse-t-il.

 

Nous vivons une transformation profonde de notre manire de consommer l’nergie
 

Christophe Rodriguez, Ifpeb

 

Mais, auparavant, il faut lever certaines craintes lies la flexibilit et l’effacement: Il y a une forte mconnaissance du sujet dans le btiment tertiaire, contrairement aux conomies d’nergie. Beaucoup ne souponnent pas les gains conomiques que cela peut gnrer et redoutent un certain inconfort. D’o le lancement, par l’Ifpeb et le Gimelec, d’un outil de diagnostic rapide pour mieux comprendre la flexibilit et valuer le potentiel de chaque btiment. D’ici 2023, entre 300 et 500btiments devraient ainsi tre valus.

Une fois les gisements identifis, deux options se prsenteront aux gestionnaires de parcs tertiaires. Soit la mise en place d’actions de flexibilit permettant de diminuer la facture d’nergie [effacement dynamique], ce qui peut tre intressant avec l’arrive de la tarification dynamique dans le tertiaire, soit rejoindre un pool de flexibilit gr par un agrgateur pour participer au march de capacit [effacement certifi] , explique Christophe Rodriguez. Signe que le gisement est porteur: RTE et la Fdration nationale des collectivits concdantes et rgies (FNCCR) ont intgr la gouvernance du projet cet t.

Le pari de l’effacement diffus

Chez Voltalis, on a fait, en quelque sorte, le pari inverse: miser sur une multitude de petits consommateurs, afin de soulager le rseau lectrique, ce que l’on appelle l’effacement diffus. Et le pari est payant, puisque la capacit d’effacement ainsi agrge participe depuis des annes au march de capacit. Aujourd’hui, quelque 150000clients sont quips gratuitement d’un botier leur permettant de piloter leur chauffage, en change de quoi Voltalis peut, durant quelques minutes les jours de tension, couper distance ce poste de consommation. Nous faisons de l’optimisation et cela rpond aux enjeux de sobrit. Cela nous permet de rduire les consommations sans gner les personnes, explique Mathieu Bineau. Au cœur de l’hiver, notre capacit d’effacement est de 300mgawatts. Mais notre ambition est d’atteindre plusieurs gigawatts (GW) dans les annes qui viennent. Le potentiel est norme, avec 9millions de Franais qui se chauffent l’lectrique. Si on en quipe un tiers, la capacit d’effacement est de 5GW. Avec la tendance l’lectrification de cet usage, ce sont 25millions de Franais qui seront chauffs l’lectrique en 2050.

Et l’actualit donne raison ce pionnier qui a entam sa course de fond il y a quelques annes. Le cadre franais qui a t pos nous a permis de prendre beaucoup d’avance sur nos voisins europens. Jusque-l, le systme lectrique tait surcapacitaire, mais il existe, aujourd’hui, une prise de conscience que l’nergie est rare. On est de plus en plus sollicits: on est passs un modle de dploiement macro.

L’entreprise discute actuellement avec des bailleurs sociaux, des acteurs du tertiaire et des collectivits pour diffuser plus massivement sa solution. Elle se positionne galement sur le march europen, le chauffage lectrique se dveloppant de manire massive dans toute l’Europe. Dans les pays du Sud, Voltalis exprimente l’effacement de la climatisation, avec des tests notamment en Espagne et Singapour. Et envisage, plus long terme, l’effacement des recharges de voitures lectriques.

Industrie: soulager le rseau et dcarboner l’activit

L’Ademe, de son ct, travaille l’laboration d’une mthodologie d’audit d’effacement dans l’industrie, afin d’accompagner de nouveaux acteurs dans cette dmarche. Un appel d’offres a t lanc, en mars dernier, pour exprimenter cette mthodologie. On a eu un peu de mal recruter des industriels au dpart, l’effacement tant peu connu. Mais l’actualit nous a rattraps et nous avons dsormais beaucoup de demandes, les acteurs tant davantage conscients des efforts fournir cet hiver , explique Thibaud Rouesne, ingnieur dcarbonation industrielle l’Ademe. Le projet cible les industries qui disposent de plusieurs centaines de kilowatts effaables sur site, autrement dit les gros consommateurs d’lectricit. Il s’agit d’arrter de produire, de faire du chaud ou du froid lors des priodes de tension. Il faut donc trouver les process qui ne pnalisent pas trop l’activit , souligne l’ingnieur. L’audit devrait identifier les postes effaables, l’intrt financier les effacer…

Dans la phase exprimentale, une vingtaine de sites devrait tre accompagne, avec pour objectif de finaliser tous les audits d’ici l’t prochain et de consolider la mthodologie au cours du second semestre2023. Il va falloir passer rapidement au-del de la phase exprimentale. Il y a un rel sujet: dvelopper de nouvelles pratiques pour soulager le rseau. Mais l’effacement a galement du sens pour dcarboner l’industrie, puisqu’il conduit arrter des consommations au moment o la pointe ncessite de rallumer les centrales trs mettrices de gaz effet de serre , analyse Thibaud Rouesne.



Article publi le 04 octobre 2022