toutes les photos de son incroyable demeure à Saint-Tropez révélé, le luxe français !

À 88 ans, Brigitte Bardot est l’heureuse propriétaire d’une maison à Saint-Tropez. Il s’agit de La Madrague, une maison de pêcheur qu’elle adore. Elle a choisi d’y rester, même après sa mort.

Brigitte Bardot a plusieurs projets prévus pour sa maison adorée. La plupart d’entre eux ne se réaliseront que lorsqu’elle ne sera plus parmi nous. Étrange conviction. Ces projets sont le reflet de l’actrice excentrique qu’elle est.

Un lieu auquel Brigitte Bardot tient

Il y a longtemps, Brigitte Bardot est tombée amoureuse de La Madrague, une maison à Saint-Tropez. Elle l’a payée 24 millions d’anciens francs en 1958.

Brigitte Bardot age

C’est mon refuge, ma vie ! Avec ses joies, ses rires, sa nostalgie, son soleil, son mistral, sa renommée, qui me colle à la peau depuis 60 ans, dit-elle.

Après un certain temps, l’actrice obtient l’autorisation d’étendre son terrain jusqu’au bord de l’eau. Elle a ainsi pu construire des murs le long du chemin, afin d’acquérir en même temps une plage privée.

En 1991, Brigitte Bardot a accepté de se confier au magazine ELLE sur les inconvénients de sa célébrité et de sa maison. Selon la star, sa maison lui ressemble.

La Madrague, c’est moi. Y compris les désagréments, dit-elle.

Saint-Tropez est une ville très populaire auprès des Français. Cette propriété de Brigitte Bardot sur la plage est très bien située. C’est une destination incontournable pendant les vacances. C’est pourquoi elle parle de La Madrague :

Les gens viennent ici pour m’embêter du 1er janvier à la Saint-Sylvestre. Ce serait parfait si ce n’était pas envahi par les gens. Ça devient insupportable.

Henry-Jean Servat parle de la Madrague dans son livre Son chic ! Au cœur de la vraie jet set. L’écrivain raconte que Brigitte Bardot et Isabelle Adjani devaient s’y retrouver. Les deux actrices ont accepté qu’Henry-Jean y organise leur rencontre.

Le moment venu, la rencontre entre les deux stars n’a pu avoir lieu à cet endroit, en raison du trop grand nombre de bateaux devant le ponton de la Madrague. Ils se sont donc retrouvés derrière l’hôtel Bastide Rouge.

La Madrague deviendra la tombe de Brigitte Bardot

Brigitte Bardot vivait à la Madrague avec ses chats, ses chiens et ses pigeons. Sa petite maison de pêcheur est l’endroit qu’elle a choisi pour rester après sa mort.

Demeure Brigitte Bardot

C’est ce qu’elle décrit dans son livre Larmes de combat. Après sa mort, elle veut reposer près des tombes dans mon petit cimetière d’animaux.

Elle est certaine de sa décision et dit qu’elle aime le lieu de mon repos éternel. Les autorités auraient accepté la situation.

Par contre, elle admet que depuis qu’elle a fait ce choix, à un moment donné, elle a eu du mal à s’y rendre.

J’ai un sentiment étrange quand j’y pense. Visiter ma tombe avant d’y être, ce serait comme faire face à ma propre disparition. Je ne suis pas pressée, j’aurai tout le temps d’être dans cet endroit après… dit-elle.

Mais elle finit par y passer toutes ses matinées à lire des journaux et à faire des mots croisés. L’actrice veut sa tranquillité et sa sécurité, c’est pourquoi elle refuse d’être enterrée dans le cimetière marin de Saint-Tropez.

jeune

Comme elle l’a précisé au Monde, elle a peur de la foule de connards qui pourrait détruire les tombes.

La maison de Brigitte Bardot va être transformée en musée

En plus d’être la tombe de l’actrice après sa mort, La Madrague ne sera plus habitée à ce moment-là. Elle deviendra un musée, non pas à la gloire de Brigitte Bardot, mais un musée qui me ressemblerait, qui reviendrait sur ma vie humaine et mon rêve animal, explique la star.

Avant même de devenir un musée, la célèbre maison est déjà un lieu très fréquenté. Plusieurs célébrités y sont déjà passées lors de nombreuses fêtes.

Tout comme la maison de pêcheur de Salvador Dali a été transformée en un musée intime, le public pourra visiter La Madrague de la même manière. Brigitte Bardot a fait don de la maison à sa fondation.

Brigitte Bardot

Il n’est pas rare de l’entendre dire qu’elle vit dans une pension de famille avec ses animaux adorés. Tous les fonds récoltés par le musée seront reversés à cette fondation.

Mes dernières volontés ont déjà été confirmées : tout sera laissé intact à La Madrague. Mes meubles resteront à leur place, mes installations, objets et bibelots continueront à peupler mon univers. Ainsi, mon intérieur et mon mode de vie seront ouverts aux curieux.

Mais pour une fois, l’idolâtrie dont j’ai été l’objet durant ma vie sera enfin justifiée, car ce sera pour une bonne cause, déclare Brigitte Bardot.