tout savoir sur cette technologie

Le vélo de Pragma Mobility, dont nous nous faisions récemment l’écho, arrive dans un format de leasing pour les professionnels et collectivités. Un système “tout en un” qui permet d’éviter la problématique de la fin de vie sur des vélos encore confidentiels.

La revente d’un vélo à hydrogène pose autant si ce n’est plus de problèmes que celle d’une voiture à hydrogène. Si les stations de distribution d’hydrogène pour véhicules à quatre roues sont rares, celles pour les vélos sont inexistantes. Enfin, pas totalement, puisque Pragma Mobility, la société bordelaise à l’origine des vélos à hydrogène, fournit à la fois la bicyclette et la station de distribution qui va avec, alimentée en énergie solaire. Le principe est de produire sur place de l’hydrogène par électrolyse, qui servira aux utilisateurs de ces vélos. Mais comment ça marche, et surtout, combien ça coûte ? Premiers éléments de réponse.

Des vélos à hydrogène pour une ville française : première mondiale

Un vélo seulement pour les pros… pour l’instant ?

Pragma Mobility ne s’adresse pour l’instant qu’aux professionnels et collectivités. L’entreprise girondine a d’ailleurs récemment livré des vélos cargos à hydrogène à une ville de région parisienne pour certains services de livraison. Désormais, l’offre s’étend à tous les pros avec une LLD qui permet de ne plus penser à la problématique de la revente du vélo. Moyennant un premier loyer de 1700 € HT, les sociétés pourront utiliser à foison l’Alpha Neo, actuellement en production. L’offre débute à 79 € HT/mois, mais des options seront proposées comme l’hydrogène illimité (Pragma Mobility parlait, en 2021, d’un tarif à 5 €/mois), du SAV ou encore de l’assurance. Exactement comme en automobile, en somme. L’entreprise précise tout de même que “le déploiement d’écosystèmes avec stations s’étudieront sur mesure”. Comprendre par là qu’il faudra négocier la mise en place du point de distribution d’hydrogène.

L’Alpha Neo en quelques chiffres

  • Réservoir amovible de 3 litres
  • Hydrogène comprimé à 300 bars
  • Moteur de type “moyeu arrière” avec boîte de vitesses intégrée à 5 rapports
  • Eclairage et béquille intégrés
  • Prix : 5690 € HT

Le vélo à hydrogène est-il intéressant ? Sur certains points, pourquoi pas, notamment sur le fait de faire le plein en 2 minutes, alors qu’il faut souvent plusieurs heures pour recharger une batterie d’un peu moins d’un kilowattheure. Mais la batterie, vous pouvez la recharger à la maison ! Et puis, le coût kilométrique de l’hydrogène reste plus élevé. A 5 €/mois en hydrogène illimité, il faudrait faire plus de 4000 km mensuels pour que cela devienne plus intéressant que le coût d’une recharge de batterie au tarif EDF heures pleines. Un kilométrage compliqué à atteindre, même en usage professionnel… L’hydrogène s’adresse donc avant tout à des entreprises ou des collectivités qui ont des impératifs de rotation rapide des flottes de véhicules. Dans ce cas, la recharge de batterie serait effectivement pénalisante.

Publié le 24/11/2022 Mis à jour le 24/11/2022