Top 12 des enfants acteurs qui avaient des parents horribles, paye ton enfance

La vie de star n’est pas toujours des plus roses, surtout quand on a tournages traumatisants ou des parents horribles qui veulent à tout prix profiter de cette célébrité. C’est ce qu’il s’est passé pour les stars ci-dessous qui, en plus d’avoir dû gérer une carrière d’enfant acteur bien compliquée, on aussi dû se taper des parents affreux qu’on ne souhaiterait à personne. Pas même aux gens qui mettent dix ans à ranger leurs courses à la caisse.

1. Maïwenn

Avec la sortie de son nouveau film ADN, en tant que réalisatrice, Maïwenn s’est confiée sur l’enfance traumatisante qu’elle a vécue. Elle a ainsi raconté que dès ses trois ans, sa mère la trainait de castings en castings pour faire d’elle une enfant-star. Elle a aussi confié n’avoir reçu aucun soutien, ni amour de la part de ses parents et avoir dû vivre avec un père violent et une mère souvent absente qui l’aurait, par exemple, forcée à devenir droitière. Oui, ça ne fait clairement pas rêver.

2. Drew Barrymore

La pauvre Drew a vécu des choses horribles durant son enfance. Alors qu’elle n’a même pas 10 ans, la petite fille est traînée dans des clubs par sa mère qui, sans s’occuper d’elle, rêve de faire de Drew une vedette. L’actrice a pris son premier verre et son premier joint à cet âge, a sniffé de la coke à 12 ans et perdu sa virginité à 13 ans, tout ça sans que sa mère ne s’en inquiète jamais. À 14 ans, Drew Barrymore a fini par s’émanciper, mais avec de forts soucis d’addictions qui l’ont poursuivie toute sa vie. Une histoire qui brise le cœur en mille morceaux.

3. Jackie Coogan, l’enfant de “The Kid”

L’enfant star du film « The Kid » avec Charlie Chaplin n’a lui non plus pas eu la chance d’avoir des parents bienveillants. Avec son célèbre rôle, il avait empoché 4 millions de dollars, mais à sa majorité, il s’est finalement aperçu que ses parents avaient tout dilapidé sans rien lui laisser. Et lorsqu’il a voulu se tourner vers la justice, il s’est heurté à un obstacle, car aucune législation ne lui donnait vraiment de droits. Cette histoire a finalement permis la création d’une loi à son nom, la loi Coogan, qui oblige les parents d’enfants-stars à placer 15% de la somme gagnée sur un compte bloqué.

4. Ariel Winter

La pauvre Ariel qui jouait l’ado de Modern Family a, elle aussi, connu des moments familiaux pas très réjouissants dans son enfance. Elle a en effet été victime d’abus physiques et de harcèlement moral par sa mère qui a, du coup, perdu la garde de sa fille en 2012. Et puis bon, comme vous vous en doutez, elle a aussi, bien évidemment, essayé de profiter de la carrière de sa fille pour devenir riche. Qui est étonné ?

5. Demi Moore

On va la faire courte, mais lorsque Demi Moore avait 15 ans, sa mère l’emmenait dans des bars pour la « montrer » à des clients et a finalement fini par la prostituer pour 500 $. Une belle personne en somme (non pas du tout, c’est la prison direct).

6. Chris Warren JR

Chris Warren Jr a 16 ans lorsqu’il joue pour la première fois le rôle de Zeke dans High School Musical. En 2013, il se dit donc que logiquement, il devrait avoir gagné par mal de sous grâce à son incroyable performance dans la trilogie. C’était sans compter sur ses supers parents qui, ayant dépensé des milliers de dollars venant de ses payes, ont bloqué ses comptes. Sympa l’ambiance aux dîners de famille.

7. Matthew McConaughey

L’acteur de True Detective avait de bonnes relations avec sa mère jusqu’à ce qu’il découvre que celle-ci avait fait venir une équipe télé chez eux, et plus particulièrement dans sa chambre d’enfant, pour déballer des anecdotes sur sa vie privée à toute l’Amérique. Entre nous, on comprend assez bien qu’il ait vécu ça comme une trahison.

8. Macaulay Culkin

Une histoire bien connue, mais une histoire qui mérite toujours autant d’être racontée : l’interprète du petit Kevin dans « Maman, j’ai raté l’avion » a en effet vu ses parents divorcer et se battre pour sa garde, mais surtout demander à puiser dans tout l’argent qu’il avait gagné pour acheter des logements. Évidemment, ce move n’a pas trop plu à l’acteur qui a décidé de s’émanciper et de ne plus jamais adresser la parole à ses darons. Clair et net.

9. Rose McGowan

La pauvre Rose McGowan a eu une enfance très particulière puisqu’elle a été élevée au sein de la secte La Famille. L’actrice racontait elle-même dans ses mémoires avoir eu du mal à subvenir à ses besoins fondamentaux durant son enfance et avoir subi les violences de son père ainsi que l’absence de sa mère. Émancipée à 15 ans, Rose McGowan est finalement parvenue à s’extirper de la secte.

10. Brooke Shields

L’actrice a tourné sa première publicité à 11 mois, pour vous dire à quel point sa mère voulait faire d’elle quelqu’un de célèbre. Cette dernière a ensuite fait poser Brooke nue à l’âge de 10 ans pour le magazine Playboy avant de la faire jouer une petite fille qui se prostitue à l’âge de 12 ans dans le film Pretty Baby. À 14 ans, sa mère l’a fait ensuite jouer dans Blue Lagoon où elle doit réaliser des scènes de nues avec un acteur adulte censé être son frère dans l’histoire. Oui, on est sur du glauque à foison.

11. Lindsay Lohan

Lindsay Lohan a souvent fait la une des magazines, pas seulement à cause de ses frasques mais aussi à cause de l’enfance misérable qu’elle a passée. Son père a en effet été accusé de violences par l’actrice avant d’être emprisonné pour fraude. Quant à sa mère, elle a forcé la Lindsay de 10 ans à signer un contrat lui laissant une large part de ses bénéfices et l’emmenait se droguer en boîte et boire jusqu’à en faire des comas éthyliques alors qu’elle n’était qu’une ado. Vous comprenez maintenant mieux pourquoi Lindsay Lohan a eu besoin de passer en cure de désintoxication.

12. Judy Garland

La mère de Judy Garland était une femme horrible qui forçait sa fille à passer des castings et à enchaîner les contrats. Elle fournissait aussi à sa fille des pilules amaigrissantes alors que celle-ci n’avait que 10 ans et lui fournissait des somnifères pour que l’effet d’énergie des autres médicaments ne soit pas trop fort. Elle a également conspiré avec les studios qui embauchaient Judy pour réglementer son régime alimentaire. Clairement pas la mère dont tout le monde rêve.