Timac Agro présente Energeo, une solution innovante

Laboratoires / Serres/  CMI
Sylvain Pluchon dans les serres de Timac Agro. ©Emmanuel PAIN / Roullier

En régulant le couple pH-Redox, Timac Agro propose un nouveau produit révolutionnaire pour la fertilité des sols.

Pour la première fois sur le marché, un seul et même produit permet de réguler les deux paramètres clés de la fertilité des sols.

Energeo améliore le capital Sol, avec un résultat remarquable. Au cœur de cette invention : la technologie ARM (Active Redox Multisites), brevetée et industrialisée par Timac Agro, tamponne, régule et énergise les sols.

Avec Energeo, le carbone fixé par la photosynthèse est mieux alloué à la biomasse et la croissance de la plante. La disponibilité des nutriments est optimale et l’environnement est favorable à l’activité biologique.

« C’est un produit de haute technologie, facilement utilisable pour les agriculteurs ».

« Notre but est de leur donner la meilleure technologie et ce grâce à cette proximité que nous entretenons avec les agriculteurs. Energeo est le fruit d’une recherche collective, collaborative et d’échanges interdisciplinaires », explique Thomas Georgelin, Directeur Général du Centre Mondial de l’Innovation – Groupe Roullier.

Usine timac agro
Le site de Timac Agro à Saint-Malo. ©DR

Qu’est ce que le potentiel Redox ?

Le sol est chargé en électrons par le mécanisme de la photosynthèse. La feuille de la plante agit comme un panneau solaire et importe via la plante dans le sol ce qu’on appelle l’énergie de vie, la fertilité électrique. Cette énergie est stockée par le sol qui l’utilise en fonction de ses besoins, comme une batterie et un onduleur en stockant, libérant et régulant le flux d’électrons.

« Ce potentiel est exprimé en millivolts (mV) à la différence du pH qui n’a pas d’unité. Le potentiel Redox permet de prédire les réaction oxydo-réductrices (les échanges d’électrons) alors que le pH prédit les réactions acido basiques. Plus ce potentiel est élevé et plus le sol est oxydé, plus il est bas et plus le sol est réduit », précise Sylvain Pluchon, directeur du pôle de recherche en nutrition végétale et animale.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Comme pour le pH, tout l’enjeu est de trouver le bon équilibre du potentiel Redox du sol. Ces deux types de réactions chimiques naturelles sont cruciales pour la fertilité des sols, mais également chez l’homme, comme pour tous les animaux et toutes les plantes.

Comme il existe un optimum de potentiel Redox, qui est aux alentours de 400mV.

Avec une bonne régulation, la tendance est inversée : 90% du carbone sont à consacrés à la croissance de la plante et seulement 10% à la régulation du Redox.

En régulant le Redox, le carbone fixé par la photosynthèse se concentre sur la croissance de la plante et non la régulation de son sol. 

Centre Mondial de l'Innovation.
Centre Mondial de l’Innovation. ©Marc Josse Photographie

La mesure du pH seule ne représente que la moitié du travail pour évaluer la fertilité d’un sol.

Un mauvais Redox sera aussi source de développement de pathogènes (virus et bactéries) et de certains champignons.

Le Redox est encore un terme peu connu, du fait de sa difficulté à le mesurer. Ce potentiel a été mis en évidence dès les années 50. A cette époque, le chimiste belge Marcel Pourbaix imagine un diagramme qui porte son nom et qui met en lien le pH et le Redox. Il permet de trouver l’équilibre optimum : un pH neutre proche de 7 et un niveau de Redox proche de 400mV.

« La désoxydation des sols devient ainsi un enjeux agronomique et un levier supplémentaire pour la performance économique des agriculteurs », note Sylvain Pluchon.

Comment fonctionne Energeo ?

Energeo est disponible en deux versions : 

Energeo C1 est l’association de la technologie ARM à l’amendement marin Calcimer. Elle est la formule idéale pour les sols acides, optimisant simultanément le couple pH/Redox.

La version Energeo MS1 est l’association de la technologie ARM à un engrais sulfo-magnésien. Elle est la formule adaptée aux sols alcalins, corrigeant le potentiel Redox et nourrissant les cultures en soufre.

Energeo combine donc trois actions : l’effet tampon pour désoxyder les sols rapidement dans les situations les plus à risque, l’effet stabilisateur pour éviter les fluctuations du potentiel Redox et l’effet énergisant pour relancer l’activité biologique des sols et recouvrer l’effet tampon naturel des sols équilibrés et fertiles.

Des mini-granulés (1,2/1,5 mm de diamètre) pour faciliter l’épandage au sol et accélérer l’action sur le potentiel Redox.

Depuis 2019, les scientifiques de Timac Agro travaillent sur la solution Energeo, maintenant disponible.
Depuis 2019, les scientifiques de Timac Agro travaillent sur la solution Energeo, maintenant disponible. ©Marc Josse Photographie

Timac Agro France fabrique l’intégralité de ses produits. L’entreprise dispose d’une capacité de production au plus près des régions, avec une présence industrielle sur les façades maritimes : Tréport (76), Saint-Malo (2 sites – 35), Pontrieux (22), Tonnay-Charente (17), Tarnos (40) et Sète (2 sites – 34).

Chaque site conçoit des produits spécifiques et des formules conventionnelles.

Après correction du sol grâce à la technologique l’ARM, les chercheurs Timac Agro ont pu mesurer les effets concrets d’Energeo : deux fois plus de croissance foliaire au stade végétatif sur blé, 33% d’augmentation de l’activité microbienne, 30% de valorisation supplémentaire de l’azote.

1,5 à 5 fois plus d’activités enzymatiques impliquées dans le cycle du carbone, du phosphore et du soufre.

15% de diminution du développement de champignons type Fusarium, 13% de diminution d’émissions de protoxyde d’azote, puissant gaz à effet de serre.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Terra dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.