Tim Burton ressuscite la famille Addams

Vous pensiez qu’Halloween était terminé ? Netflix prolonge les festivités avec la sortie de « Wednesday », ce mercredi 23 novembre. Réalisée par Tim Burton, la série (sa première !) s’intéressera à la macabre famille Addams et surtout à Wednesday, la fille aînée de Morticia et Gomez.

La dernière fois que l’on avait vu les Addams, c’était en 1998, dans un film américain qui n’avait pas marqué les mémoires… Aux origines, « la Famille Addams » est une bande dessinée, créée par le dessinateur Charles Addams et d’abord diffusée dans les pages du « New York Times » à partir de 1938. Suite au succès du cartoon, la famille horrifique s’exporte partout : séries télévisées, jeux vidéo, comédie musicale, séries et films d’animation… La plus connue des adaptations est bien sûr le film « la Famille Addams », réalisé par Barry Sonnenfeld en 1991, avec Cristina Ricci, encore enfant, qui incarne Wednesday.

Le visionnage de cette vidéo est susceptible d’entraîner un dépôt de cookies de la part de l’opérateur de la plate-forme vidéo vers laquelle vous serez dirigé(e). Compte-tenu du refus du dépôt de cookies que vous avez exprimé, afin de respecter votre choix, nous avons bloqué la lecture de cette vidéo. Si vous souhaitez continuer et lire la vidéo, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Le conte Addams à la sauce Burton

Dans le nouveau projet porté par Tim Burton, Wednesday a grandi, et entre dans la période trouble de l’adolescence. Après s’être fait renvoyer de huit écoles en cinq ans, ses parents décident de l’envoyer à Nevermore, un lycée pas comme les autres, où Morticia et Gomez se sont rencontrés. Dans le rôle de Wednesday, Jenna Ortega, ex-enfant star de Disney Channel. Au casting, également, on compte Catherine Zeta-Jones et Luis Guzman dans les rôles de Morticia et Gomez Addams, ainsi que Gwendoline Christie (l’impressionnante Brienne de Torth dans « Game of Thrones »). Pour couronner le tout, Cristina Ricci revient dans la distribution, cette fois dans le rôle mystérieux de Marilyn Thornhill.

La nouvelle production de Netflix se concentrera sur la vie de Wednesday à Nevermore, entre mystères et meurtres, dans une esthétique gothique dont Tim Burton a le secret. Car qui d’autre que le père d’« Edward aux mains d’argent » et de « Beetlejuice » pour s’emparer de l’histoire de cette famille aussi comique que lugubre ? En octobre dernier, le réalisateur, célébré au festival Lumière à Lyon et récompensé du prix Lumière, nous parlait de son amour pour le personnage de Wednesday, auquel il s’identifie :

« Je me retrouve dans sa vision des choses. Bien sûr, c’est un univers de cartoon, un monde de caricature, mais il y a une vérité chez Wednesday qui la relie à nous. »

Tim Burton n’aime rien tant que les histoires morbides saupoudrées d’une (grosse) dose de fantaisie. Il faisait couper des têtes en chanson à Johnny Depp dans « Sweeney Todd : le diabolique barbier de Fleet Street » en 2007. Il ressuscitait des vampires millénaires (dont Johnny Depp, encore) dans « Dark Shadows » en 2012…

Après s’être associé à Disney avec « Alice au pays des merveilles » en 2010 et « Dumbo » en 2019, adapter la famille Addams apparaît comme une suite logique pour celui qui se passionne pour les acteurs cartoonesques au visage pâle, aux cheveux noirs et aux grands yeux. A l’instar de Johnny Depp ou Helena Bonham Carter, Jenna Ortega fera-t-elle désormais partie du panthéon d’acteurs fétiches du réalisateur ?