Technologies D-BOX annonce ses rsultats du deuxime trimestre 2023

Un carnet de commandes bien rempli pour le deuxième semestre de l’année

  • Les revenus totaux ont augmenté de 10 % comparativement au même trimestre l’an dernier et ont atteint 6,1 millions de dollars
  • Les revenus tirés des droits d’utilisation, de la location et de la maintenance ont augmenté de 38 % par rapport à l’année précédente pour atteindre 1,8 million de dollars
  • Juillet a été le deuxième meilleur mois de l’histoire de D-BOX en nombre de billets vendus à l’échelle mondiale
  • Cinquième trimestre consécutif de BAIIA ajusté* positif
  • La perte nette s’est élevée à 0,7 million de dollars comparativement à 0,4 million de dollars au deuxième trimestre de 2022

MONTRÉAL, 14 nov. 2022 (GLOBE NEWSWIRE) — La société Technologies D-BOX inc. (« D-BOX » ou la « Société ») (TSX : DBO), chef de file mondial des expériences de divertissement haptiques et immersives, a annoncé aujourd’hui les résultats de son deuxième trimestre de l’exercice 2023 clos le 30 septembre 2022. Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens.

« L’exercice 2023 s’annonce prometteur pour D-BOX, a affirmé Sébastien Mailhot, président et chef de la direction de Technologies D-BOX. Au cours du deuxième trimestre, nous avons lancé la G5, notre dernière génération de systèmes haptiques. Nous avons également poursuivi notre déploiement avec notre partenaire, Cinemark, en étendant notre présence à près de 300 écrans aux États-Unis grâce à des ententes pour 36 auditoriums supplémentaires. Les revenus de notre deuxième trimestre ont augmenté de 10 % par rapport au même trimestre l’an dernier et auraient été plus élevés si plusieurs commandes de système n’avaient pas été reportées au troisième trimestre. Par conséquent, nous sommes optimistes pour le deuxième semestre. Notre carnet de commandes est à son plus haut niveau depuis le début de la pandémie, et les films bientôt à l’affiche incluent des suites très attendues, Black Panther : Longue vie au Wakanda et Avatar : La Voie de l’eau. »

« C’est une période stimulante pour D-BOX. Grâce à sa nouvelle architecture, notre système G5 est plus facile à déployer et permet une parfaite intégration de notre technologie haptique à beaucoup plus d’appareils, ce qui nous permet de cibler un marché potentiel beaucoup plus vaste. Nous continuons également à faire progresser les collaborations avec des chefs de file des marchés des jeux vidéo et des simulateurs de course. Nous sommes d’ailleurs impatients de vous tenir à jour lorsque des développements surviendront. Parallèlement, nous continuons de mettre l’accent sur le renforcement de notre leadership dans le marché du cinéma en salle et nous avons récemment annoncé l’ajout d’établissements chez Hoyts, en Australie, de sorte que nous comptons 69 auditoriums en attente d’installation », a ajouté M. Mailhot.

« Les résultats de notre deuxième trimestre ont été modérés par le moment de la comptabilisation des revenus, étant donné que plusieurs commandes de systèmes qui devaient être livrées au deuxième trimestre ont été reportées au troisième et que nous avons éprouvé des problèmes de chaîne d’approvisionnement, a affirmé David Montpetit, chef de la direction financière de Technologies D-BOX. Notre trésorerie et notre bilan global demeurent solides. Étant donné la hausse des flux de trésorerie des activités d’exploitation, nous avons augmenté notre inventaire pour répondre à la demande, car les commandes sont entièrement réservées au troisième trimestre et en voie de l’être pour le quatrième. »

(Tous les montants sont en milliers de dollars canadiens.)

  Périodes de trois mois
se terminant le 30 septembre
Périodes de six mois
se terminant le 30 septembre
  2022  2021  2022  2021 
Revenus totaux 6 142   5 601   13 255   8 764  
Revenus tirés des droits d’utilisation, de la location et de la maintenance 1 771   1 284   4 563   1 896  
Revenus tirés des systèmes 4 371   4 317   8 692   6 868  
Marge brute excluant l’amortissement* 3 295   2 994   7 586   4 712  
Perte nette (743 ) (421 ) (714 ) (1 765 )
BAIIA ajusté* 38   150   643   (448 )
 
  Au 30 septembre 2022 Au 31 mars 2022
Trésorerie et équivalents de trésorerie 3 934 3 937

*Pour plus d’informations sur ces mesures, voir la section Mesures financières non conformes aux IRFS du présent communiqué de presse.

APERÇU DU DEUXIÈME TRIMESTRE

Les revenus totaux du trimestre ont augmenté de 10 % pour atteindre 6,1 millions de dollars et ont entraîné une hausse de 38 % des revenus tirés des droits d’utilisation, de la location et de la maintenance, lesquels se sont élevés à 1,8 million de dollars grâce à la réouverture des cinémas et à la sortie de films importants au début de l’été. Les revenus des ventes de systèmes ont augmenté de 1 % et ont atteint 4,4 millions de dollars par rapport à 4,3 millions de dollars pour la période correspondante de l’exercice précédent.

La marge brute excluant l’amortissement rattaché au coût des produits vendus s’est élevée à 3,3 millions de dollars comparativement à 3,0 millions de dollars pour la période correspondante de l’exercice précédent. La marge bénéficiaire brute excluant l’amortissement est demeurée stable à 54 % alors que la croissance des revenus tirés des droits d’utilisation, de la location et de la maintenance, dont la marge est supérieure, a été partiellement contrebalancée par la hausse du coût des composantes et du transport dans les revenus des ventes de systèmes.

Les frais de ventes et marketing ont diminué de 3 % à 1,3 million de dollars, ou 21 % des revenus, comparativement à 1,4 million de dollars, ou 24 % des revenus, au deuxième trimestre de l’an dernier. Les frais d’administration ont augmenté de 37 % pour s’établir à 1,5 million de dollars (24 % des revenus) comparativement à 1,1 million de dollars (19 % des revenus) pour la période correspondante de l’exercice précédent. Au deuxième trimestre de l’an dernier, les heures de travail des employés et les dépenses globales ont été réduites en raison des répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les clients de la Société.

Les frais de recherche et développement ont augmenté de 15 % pour s’établir à 0,7 million de dollars (12 % des revenus) comparativement à 0,6 million de dollars (11 % des revenus) pour la période correspondante de l’exercice précédent. La hausse est attribuable à des projets d’actuateurs de la prochaine génération et au développement de logiciels.

La perte nette du trimestre a été de 0,7 million de dollars (perte nette de base et diluée de 0,003 $ par action) comparativement à une perte de 0,4 million de dollars au deuxième trimestre de l’an dernier.

Le BAIIA ajusté était de 0,04 million de dollars, en baisse de 0,2 million de dollars par rapport au même trimestre l’an dernier. Cependant, il s’agit du cinquième trimestre de BAIIA ajusté positif de la Société.

À la fin du trimestre, D-BOX disposait d’une trésorerie et d’une facilité de crédit non utilisée totalisant 6,6 millions de dollars.

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES RELATIVES AU DEUXIÈME TRIMESTRE CLOS LE 30 SEPTEMBRE 2022

L’information financière inhérente au deuxième trimestre clos le 30 septembre 2022 devrait être lue conjointement avec les états financiers consolidés vérifiés de la Société et le rapport de gestion de l’entreprise en date du 11 novembre 2022. Ces documents peuvent être consultés au www.sedar.com.

MESURES DE PERFORMANCE NON CONFORMES AUX IFRS

D-BOX a recours à deux mesures de performance financière non conformes aux IFRS dans le présent rapport de gestion et d’autres formes de communications. Ces mesures non conformes aux IFRS n’ont pas de définition normalisée aux termes des IFRS et peuvent difficilement être comparées à des mesures portant un nom semblable présentées par d’autres sociétés. Les investisseurs doivent garder à l’esprit que ces mesures visent à développer, et non à remplacer, l’analyse des résultats financiers déterminés conformément aux IFRS. La direction a recours tant aux mesures conformes aux IFRS qu’aux mesures non conformes aux IFRS dans le cadre de la planification, de la surveillance et de l’évaluation de la performance de la Société. Les deux mesures de performance non conformes aux IFRS sont les suivantes :

1)   Le BAIIA ajusté fournit de l’information utile et complémentaire permettant notamment d’évaluer la rentabilité et la capacité de la Société à générer des flux de trésorerie des activités d’exploitation. Il inclut le bénéfice (la perte) et exclut ce qui suit : l’amortissement, les charges financières nettes des revenus d’intérêts, les impôts sur le résultat (recouvrement), la dépréciation d’actifs, les paiements fondés sur des actions, le gain ou la perte de change et les frais de restructuration non récurrents. Le tableau suivant présente un rapprochement entre le BAIIA ajusté et la perte :

(Tous les montants sont en milliers de dollars canadiens.)

  Périodes de trois mois se terminant le 30 septembre Période de six mois se terminant le 30 septembre
  2022  2021  2022  2021 
Bénéfice (perte) (743 ) (421 ) (714 ) (1 765 )
Amortissement des immobilisations corporelles 313   277   561   574  
Amortissement des immobilisations incorporelles 257   182   487   406  
Charges financières 150   85   256   238  
Perte (gain) de change 233   (26 ) 95   (1 )
Perte (gain) sur la cession d’actifs (5 )   (5 )  
Dépréciation (recouvrement) (223 )   (223 )  
Impôts sur le résultat (recouvrement) 11   1   18    
Paiements fondés sur des actions 45   52   168   100  
BAIIA ajusté 38   150   643   (448 )
2)   Le bénéfice brut excluant l’amortissement permet aussi d’évaluer la capacité de la Société à générer de la trésorerie par la vente de ses produits en considérant le coût des produits, mais en excluant le principal élément non monétaire, soit l’amortissement.

À PROPOS DE D-BOX

D-BOX crée et redéfinit des expériences de divertissement réalistes et immersives en faisant bouger tout le corps et en stimulant l’imagination par les effets du mouvement, des vibrations et des textures. D-BOX a collaboré avec certaines des meilleures entreprises au monde pour offrir de nouveaux moyens de raconter des histoires de façon plus captivante. Qu’il s’agisse de films, de jeux vidéo, de musique, de relaxation, d’applications de réalité virtuelle, d’expérience métavers, de divertissement thématique ou de simulateurs professionnels, D-BOX crée une sensation de présence qui fait vibrer le monde d’une façon inédite. La société Technologies D-BOX inc. (TSX : DBO) a son siège social à Montréal et possède des bureaux à Los Angeles, aux États-Unis, et à Beijing, en Chine. Consultez D-BOX.com.

MISE EN GARDE QUANT AUX ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Certains renseignements figurant dans ce communiqué de presse pourraient constituer des « énoncés prospectifs » au sens des lois canadiennes applicables en matière de valeurs mobilières. Les énoncés prospectifs peuvent notamment inclure des énoncés au sujet de la Société, de ses projets, ses activités, ses objectifs, ses opérations, sa stratégie, ses perspectives commerciales, ses résultats financiers et de sa situation ou des hypothèses sous-jacentes à ceux-ci. Dans le présent rapport de gestion, les expressions telles que « pouvoir », « probable », « croire », « prévoir », « s’attendre », « avoir l’intention », « planifier », « estimer » et des expressions similaires, leur mode conditionnel ou futur, et leur forme négative, servent à désigner des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie d’un rendement ou de résultats futurs et n’indiquent pas nécessairement avec précision si ce rendement futur se matérialisera ni comment ou à quel moment il pourra se matérialiser. Du fait même de sa nature, les énoncés prospectifs sont assujettis à de nombreux risques et incertitudes et sont fondés sur plusieurs hypothèses qui donnent lieu à la possibilité que les résultats réels puissent différer sensiblement des attentes de la Société exprimées ou sous-entendues dans ces énoncés prospectifs. Aucune garantie ne peut être donnée que les événements prévus par les énoncés prospectifs se produiront, y compris, mais sans s’y limiter, ses projets, ses activités, ses objectifs, ses opérations, sa stratégie, ses perspectives commerciales, ses résultats financiers et sa situation.

Les énoncés prospectifs sont présentés dans ce communiqué de presse en vue de donner des renseignements sur les attentes et les plans actuels de la direction et de permettre aux investisseurs et à d’autres parties de mieux comprendre le contexte dans lequel la Société exerce ses activités. Toutefois, les lecteurs sont mis en garde du fait que ces énoncés prospectifs peuvent ne pas convenir à d’autres fins.

Ces énoncés prospectifs sont fondés sur les renseignements alors disponibles et/ou sur les croyances de bonne foi de la direction à l’égard d’événements futurs. Ils sont assujettis à des risques connus et inconnus, à des incertitudes et à d’autres facteurs imprévisibles, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Société.

Les risques, incertitudes et hypothèses susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des attentes de la Société exprimées ou sous-entendues dans les énoncés prospectifs comprennent notamment, mais sans s’y limiter : dépendance à l’égard des fournisseurs ; endettement ; besoins futurs en capitaux ; santé publique et pandémie de COVID-19 ; conditions politiques, sociales et économiques ; alliances stratégiques ; accès au contenu ; performance du contenu ; réseau de distribution, notamment l’inflation et les taux d’intérêt ; concentration des clients ; concurrence ; normalisation de la technologie ; taux de change du dollar canadien par rapport au dollar américain ; garantie, rappels et poursuites ; propriété intellectuelle ; gestion et sécurité de l’information ; risque de crédit ; risque d’atteinte à la réputation par l’intermédiaire des médias sociaux ; dépendance à l’égard du personnel clé et relations de travail. Ces éléments et d’autres facteurs de risque qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des attentes exprimées ou sous-entendues dans les énoncés prospectifs sont décrits à la section intitulée « Facteurs de risque » dans la notice annuelle pour l’exercice clos le 31 mars 2022, dont une copie est disponible sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com

Sauf si les lois canadiennes en valeurs mobilières l’exigent, la Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif contenu dans ce rapport de gestion pour tenir compte de renseignements nouveaux, de circonstances ou d’événements subséquents ou pour toute autre raison.

La Société met en garde le lecteur sur le fait que les risques décrits précédemment ne sont pas les seuls susceptibles d’avoir des répercussions. D’autres risques et incertitudes dont la Société n’a pas connaissance à l’heure actuelle ou que la Société estime non importants peuvent aussi avoir une incidence défavorable importante sur ses activités, sa situation financière ou ses résultats opérationnels.

POUR DE PLUS AMPLES INFORMATIONS, VEUILLEZ COMMUNIQUER AVEC :

David Montpetit
Chef des finances
Technologies D-BOX inc.
450-999-3216 
[email protected] 
Trevor Heisler
Vice-président, Relations avec les investisseurs
MBC Capital Markets Advisors
416-500-8061
[email protected]