Technologie | On a fait le tour de la nouvelle appli DuProprio

Orpheline d’application mobile depuis 2019, la plateforme de vente immobilière sans intermédiaire DuProprio vient de lancer une nouvelle version pour faciliter les recherches de propriétés sur le marché à partir d’un téléphone. Remplit-elle le contrat ? Nous l’avons testée et visitée de fond en comble.

Dommage que cette application arrive un peu après la bataille, puisqu’elle aurait été fort utile aux nombreux acheteurs qui pullulaient au cours de la frénésie immobilière de 2020-2021. Cela dit, le marché ne sommeille jamais, et un nouvel outil dans la trousse des aspirants propriétaires ne sera pas de trop.

Sans plus attendre, téléchargeons la nouvelle mouture pour laquelle plusieurs nouveautés sont annoncées. D’emblée, l’interface est très claire, et la prise en main, intuitive. On papillonne sur le marché, classiquement, par un système de carte géographique ou de liste. En cas d’activation de la géolocalisation, les propriétés du quartier apparaissent par ordre de proximité (si l’affichage se fait par liste) ou sont indiquées sur la carte.

  • En un coup d’œil, les fiches listées donnent les infos essentielles.

    CAPTURE D’ÉCRAN DE L’APPLICATION DUPROPRIO

    En un coup d’œil, les fiches listées donnent les infos essentielles.

  • La géolocalisation est pratique et bien présentée.

    CAPTURE D’ÉCRAN DE L’APPLICATION DUPROPRIO

    La géolocalisation est pratique et bien présentée.

  • Les filtres classiques sont là, avec des boutons de bonne taille et faciles à manipuler.

    CAPTURE D’ÉCRAN DE L’APPLICATION DUPROPRIO

    Les filtres classiques sont là, avec des boutons de bonne taille et faciles à manipuler.

1/3

Bien entendu, une investigation par secteur est possible grâce à la barre de recherche, et il est aisé de jouer avec un éventail de filtres (budgets, types de propriété, nombre de pièces, aire habitable et superficie du terrain, temps écoulé depuis la publication…). Jusqu’ici, rien pour révolutionner le genre, mais on note la fluidité de la navigation, la clarté des options et la facilité d’actionnement des boutons de commande.

Les infos essentielles se retrouvent en vitrine et sans peine. En moins de 10 secondes, nous voilà déjà en train de fantasmer sur un solarium rosemontois orienté ouest.

Un onglet permettant d’accéder aux sauvegardes nous conduit aux propriétés que l’on souhaite garder à l’œil, ainsi que de mémoriser des recherches effectuées précédemment. Si l’utilisateur a déjà un compte chez DuProprio, ses favoris se synchroniseront automatiquement dès la première connexion. Simple et pratique.

Restez alerte

Outre la facilité d’utilisation et la clarté de l’outil de recherche, nous avons été séduit par le module de visite 3D, qui ronronne parfaitement. La comparaison avec l’application de Centris (consacrée aux ventes immobilières avec courtier) est inévitable, et toutes deux s’avèrent proches, pour le mieux. On apprécie la possibilité de prendre des notes sur les fiches consultées, ainsi que la commande permettant de convertir facilement les pieds carrés en mètres carrés, et vice-versa.

  • Le module de visite 3D intégré fonctionne comme un charme.

    CAPTURE D’ÉCRAN DE L’APPLICATION DUPROPRIO

    Le module de visite 3D intégré fonctionne comme un charme.

  • La gestion des alertes est très simple. Attention, certaines sont activées par défaut.

    CAPTURE D’ÉCRAN DE L’APPLICATION DUPROPRIO

    La gestion des alertes est très simple. Attention, certaines sont activées par défaut.

1/2

Par ailleurs, le XXIsiècle est l’ère de la notification, ce que les développeurs ont bien compris : il est désormais possible de recevoir une alerte instantanée lors de la mise sur le marché d’une propriété répondant à nos critères, ou d’une variation du prix ou autre modification majeure concernant une fiche placée dans les favoris. Envoyés par notification ou par courriel, ces drapeaux levés sont fort utiles dans un marché où il faut parfois réagir rapidement. De plus, elles s’activent et se désactivent facilement.

Quelques bémols

Même si, dans l’ensemble, l’application est une réussite, quelques légers bémols se glissent dans le tableau. Par exemple, elle s’adresse essentiellement aux acheteurs, et les vendeurs devront continuer d’utiliser la plateforme web pour gérer leurs dossiers – cela dit, l’entreprise a indiqué que ce volet serait intégré dans une prochaine mise à jour.

Ensuite, léger détail, mais qui peut parfois légèrement irriter : les légendes des photos n’apparaissent pas, même si elles existent dans la version web de la fiche.

Cela rend difficile, à l’occasion, l’identification de certaines pièces (chambre principale ? Secondaire ?).

Enfin, Desjardins, qui a acquis DuProprio en 2020, n’a pas raté l’occasion de s’offrir une belle visibilité, la calculatrice d’hypothèque mise à disposition dans l’appli étant commanditée par la coopérative, complétée par un lien pour contacter un conseiller financier de la Caisse. On tique un peu, mais rien d’abusif ; en matière de convergence, on a déjà vu mille fois pire.

Bref, un outil gratuit très bien conçu, pour les acheteurs prêts à considérer l’option sans courtier.

Pour quels supports ?

La nouvelle application est officiellement prévue et optimisée pour les téléphones mobiles, fonctionnant sous Android ou iOS. Nous avons toutefois réussi à l’installer sur une tablette Android et sur un iPad, où elle a fonctionné sans accroc, y compris lors des visites 3D ; on a simplement noté un affichage débordant un peu, mais néanmoins décent, sur iPad. L’expérience s’est même avérée agréable grâce à la dimension accrue des photos. L’entreprise dit être en train de travailler à une version optimisée pour tablette.