suite à une panne, l’éclairage de ce lycée est allumé depuis plus d’un an

Le gaspillage d’argent et d’énergie devrait bientôt prendre fin, avec des travaux programmés dans les semaines à venir.

Une situation ubuesque qui dure depuis près d’un an et demi. Aux Etats-Unis, un lycée public situé dans l’Etat du Massachusetts est confronté à une situation aussi pénible que paradoxale : constamment allumées, les quelques 7000 ampoules qui composent le dispositif d’éclairage de l’établissement ne peuvent littéralement plus être éteintes.

A l’origine, le réseau de luminaires de la Minnechaug Regional High School avait pourtant été conçu pour permettre des économies d’énergie. Mais depuis une panne du système informatique gérant ce réseau, survenue le 24 août 2021, l’installation s’est au contraire révélée particulièrement dispendieuse, à tous les niveaux.

Des retards dus à la pandémie de Covid ?

“Le système d’éclairage s’est mis en mode par défaut, résume le surintendant adjoint Aaron Osborne, cité par NBC News. Et cette position par défaut maintient automatiquement les lumières allumées.” Les responsables de l’établissement se sont tournés vers la société qui avait installé l’éclairage… et ont constaté que celle-ci avait été revendue plusieurs fois depuis.

Après avoir finalement réussi à contacter le dirigeant actuel de l’entreprise en question, la direction du lycée a entrepris les démarches pour réparer le système d’éclairage, mais comme l’explique NBC News, celles-ci ont ensuite été retardées par différents contretemps, blocages administratifs et autre retards de livraison, apparemment liés à la pandémie de Covid.

La situation coûterait “plusieurs milliers de dollars par mois en moyenne”

L’intenable situation perdure donc depuis bientôt un an et demi. “Nous sommes tout à fait conscients que cela coûte aux contribuables une somme d’argent importante, reconnaît le surintendant adjoint Aaron Osborne. Et nous n’avons cessé de faire tout ce que nous pouvions pour que ce problème soit résolu.”

“Je dirais que l’impact net est de plusieurs milliers de dollars par mois en moyenne”, précise l’administrateur. Cette affligeante gabegie d’argent public et d’énergie devrait cependant prendre fin dans les semaines à venir. Après avoir repoussé une nouvelle fois sa venue en décembre 2022, le prestataire chargé de réparer le système d’éclairage devrait intervenir en février.