Strava rachète Fatmap et se lance dans les sports d’hiver

Strava vient d’annoncer le rachat de Fatmap, une application spécialisée dans la cartographie 3D en haute montagne.

Le réseau social pour sportifs Strava vient d’annoncer le rachat du service Fatmap. Si le montant de ce dernier est toujours inconnu, les conséquences d’une telle opération sont d’ores et déjà envisageables. Strava dispose de près de 100 millions d’abonnés dans le monde, Fatmap d’une technologie de cartographie 3D inédite.

Spécialisée dans les sports d’hiver et de montagne, l’application regroupe près de 2 millions de personnes autour de son service. Avec sa technologie de cartographie elle permet de suivre simplement un itinéraire en proposant une vue aérienne en 3D. Ce rachat devrait permettre à Strava de consolider sa position. L’application est aujourd’hui la solution la plus populaire pour les coureurs et les cyclistes qui veulent suivre leur activité dans le temps.

Dans le communiqué commun annonçant le rachat, Strava explique que les fonctionnalités de Fatmap vont s’intégrer dans l’application mère. Ce processus prendra plusieurs mois mais il devrait permettre à Strava de proposer encore plus d’options à ses clients.

Quel avenir pour Fatmap ?

Durant ce laps de temps encore indéfini, les utilisateurs de Fatmap pourront toujours profiter de leur application. Sur son site internet, il est simplement écrit « développé par Strava » sans pourtant que le service ne soit menacé. Aujourd’hui Fatmap connaît un développement assez léger en France. Développée pour les skieurs et les guides de haute montagne, l’application ne dispose que de la chaîne de montagne des Pyrénées dans sa base de données.

Disponible gratuitement sur l’App Store et Android, le service dispose d’une version payante permettant d’accéder à des données supplémentaires. Il faut aujourd’hui débourser 29,99€ par mois pour y avoir droit. Lors de la fusion des services avec Strava il sera intéressant de voir quelles fonctionnalités sont disponibles gratuitement ou si toutes les options de Fatmap se retrouvent dans la formule payante.

Un savoir-faire unique

Avec le rachat de Fatmap, Strava acquiert tout un savoir-faire sur la cartographie 3D, un domaine encore inconnu pour le groupe californien. Le développement de cette technologie devrait permettre de faire grimper le nombre d’utilisateurs actifs de l’application dans les prochains mois. Michael Horvath, PDG et cofondateur de Strava définit la possibilité de réimaginer le rôle des cartes et la façon dont elles incitent à l’exploration comme “un avantage considérable.”

D’un point de vue social, Strava annonce que toutes les personnes employées par Fatmap vont être conservées. Elles seront reparties entre les sites de Chamonix, en France ou Berlin (Allemagne) et Vilnius (Lituanie).