“She Said”, l’enquête qui a donné le coup d’envoi de #MeToo – Regards protestants

Elle a éclaté en une du New York Times le 5 octobre 2017, rappelleLe Monde. Aujourd’hui, tout le monde connaît cette affaire qui a eu un retentissement planétaire : celle qui a fait tomber le producteur américain Harvey Weinstein, et qui a été un élément déclencheur du mouvement #MeToo. C’est le sujet du film She Said, réalisé par Maria Schrader, dans les salles obscures françaises depuis mercredi 23 novembre. 

Travail minutieux

Ce long-métrage américain retrace l’enquête menée par deux journalistes du célèbre quotidien américain, Megan Twohey de Jodi Kantor, jouées par les actrices Carey Mulligan et Zoe Kazan, qui a mis au jour les viols, les agression sexuelles et les abus de pouvoirs, commis par Harvey Weinstein. Un film “aussi passionnant que didactique”, relève 20 minutes, qui montre comment ces deux journalistes, soutenues par la direction de leur journal mais également par leurs compagnons, vont, par leur travail minutieux, contribuer à la libération de la parole des femmes victimes de violences sexistes et sexuelles. Un travail d’investigation qui leur a en outre permis de remporter le prix Pulitzer en 2018. 

On voit aussi, de fil en aiguille, comment certaines des victimes sont convaincues de parler, puis de renoncer à l’anonymat. She Said fait par ailleurs découvrir l’ampleur des dégâts provoqués par Harvey Weinstein, de même que ses tentatives pour réduire au silence les femmes qui ont été ses victimes.

x