Saluer l’ensemble du travail développé par les acteurs de la psychiatrie

Dernièrement lors de l’inauguration de l’Unité Vanille nouvelle version et de la nouvelle Unité de Soins Intensifs de Psychiatrie (USIP) de l’EPSMR, que nous pouvons dire ce fut un réel moment de plaisir, de retrouvaille, riche d’échange, de partage et de convivialité.
 
A la lumière de ces deux éléments, il apparaît clairement que les deux structures viennent ici enrichir un peu plus la diversité de la prise en charge des patients au sein de l’Établissement Public de Santé Mentale de la Réunion. 
 
Notons parmi les quelques personnalités présentes à cet événement, nous avons pu remarquer et compter sur le nouveau Directeur Général de l’ARS M. Gérard Cotellon, évidemment M. Laurent Bien Directeur Général du CHOR et de l’EPSMR l’organisateur de cette manifestation, le Président du Conseil de surveillance M. Gérald Incana, le Président de la Commission Médicale de l’EPSMR M. François Appavoupoullé, quelques patients, des personnels hospitaliers, des représentants syndicaux ainsi que le Maire de St-Paul M. Emmanuel Séraphin qui comme les autres intervenants, dans un discours impactant et captivant a aussi centré son allocution sur la “culture à l’hôpital “. 
 
Toutefois sans oublier de saluer le travail de l’ensemble du monde hospitalier mobilisé à soigner, à innover dans toutes les formes d’inclusion, ainsi que toutes les petites mains de l’ombre qui font fonctionner l’hôpital et qui sont des maillons essentiels. Une manière peut être de remercier “nos héros du quotidien “.
 
Avec l’arrêté du 23 mars 1992 : le Diplôme d’État Polyvalent est créé
 
Une occasion pour moi de remonter trois décennies en arrière, où les Infirmiers de Secteur Psychiatrique (ISP) perdaient leur spécificité psychiatrique, en un mot leur reconnaissance à travers un diplôme d’État unique, en fusionnant les deux formations en un diplôme d’État polyvalent.
 
Aujourd’hui, les derniers Infirmiers de Secteur Psychiatrique (ISP) partent à la retraite les uns après les autres. Tout en laissant derrière eux un héritage fertile aux successeurs. Eux, qui ont ouvert les premières et nombreuses structures de soins en ambulatoires (Centres Médico-Psychologiques pour les adultes, Centres Médico-Psychologiques pour Enfants/Adolescents, Centres d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel, des Hôpitaux de jour pour les adultes et les enfants, les Maisons Des Adolescents, le Service de Périnatalité, appartements thérapeutiques….etc, etc). De même, ils ont aussi contribué au déploiement du soin vers la cité avec des activités innovantes pour plus d’inclusion. Un héritage qu’ils ont su transmettre aussi à travers un tutorat depuis 2006.

Telle est une petite synthétique de cette histoire, en dessinant aujourd’hui une évolution vers une année supplémentaire de formation des Infirmier(e)s en  Pratique Avancée de psychiatrie (IPA).

Belle occasion pour remercier tous les anciens infirmier(e)s de la pédopsychiatrie, particulièrement Jean Paul Bomel, Roger Annibal (anciens infirmiers psy, devenus surveillant puis surveillant-chef à l’époque)  qui m’ont formé, appris, accompagné et aidé durant ma carrière professionnelle d’aide médico-psychologique puis d’éducateur). Jean Paul, Roger et tous les autres infirmiers ont été mes maîtres d’apprentissage à la pédopsychiatrie-Ouest. J’ai aussi beaucoup appris avec les enfants hospitalisés. Un grand merci à tous.