Sage voit plus loin dans ses partenariats sportifs avec le numérique

Annoncées il y a un mois, les discussions entre Netflix et le monde du rugby pourraient donner lieu à une série-documentaire consacrée au prochain tournoi des Six Nations et, peut-être, à la Coupe du monde de rugby attendue en France l’été prochain. Une nouvelle étape dans la quête de modernisation de l’ovalie qui s’est récemment associée au groupe Sage, l’un des leaders mondiaux de l’édition de logiciels, pour déployer une technologie de « balle intelligente », développée par Sportable et Gilbert.

Premiers retours d’expérience avant les « Six Nations »

Un accord de trois ans pour faire ses preuves. Concrètement, ce partenariat unira Six Nations Rugby, en charge de l’organisation des Autumns Nations Series, du Tik Tok Women’s Six Nations Championships et, surtout, du prestigieux Tournoi des Six Nations, qui regroupe chaque année les équipes masculines d’Angleterre, d’Ecosse, de France, du pays de Galles, d’Irlande et d’Italie et le groupe Sage, l’un des géants mondiaux de l’édition de logiciels. Son but ? Proposer plusieurs solutions technologiques, dont la fameuse Smart Ball, développée par Sportable et déployée par Sage, qui aspire à collecter un maximum de données pour contribuer à la prise de décisions des entraîneurs et des joueurs, mais aussi à améliorer l’immersion des téléspectateurs pendant les rencontres.

Dans les faits, les choses sont plutôt simples. Le ballon, doté d’une micropuce, transfère directement les données aux diffuseurs partenaires de Sage (Amazon au Royaume-Uni, Virgin en Irlande et Super Sport en Afrique du Sud), qui les transmettent ensuite sur les écrans de télévision des fans. Surtout, cette solution est un bijou de technologie qui permet, selon les experts, de mesurer au centimètre près la vitesse parcourue par le ballon, sa vitesse ou encore le nombre de rotations effectuées. Une mine d’informations qui enthousiasme aussi les staffs techniques. « Du point de vue des entraîneurs, c’est vraiment de l’or. La Smart Ball fournit des données en temps réel aux entraîneurs qu’ils peuvent transmettre à leurs joueurs, qui peuvent eux-mêmes en tirer des enseignements », explique ainsi George Gregan, demi de mêlée australien, aujourd’hui membre de l’encadrement de l’équipe d’Australie pour le Irish Examiner.

De plus en plus d’équipes pourront profiter de la technologie Smart Ball

Une première expérimentation grandeur nature pour les matchs internationaux a eu lieu le 29 octobre dernier pendant le match Ecosse – Australie, remporté de justesse par les Wallabies (15 – 16), et a fourni des données et des analyses en temps réel sur un ensemble de facteurs clés du match, notamment la vitesse du ballon, la détection de passes potentielles ou encore les temps de suspension des coups de pied et des gains d’occupation. Avant cela, la Smart Ball a été testée pour les rencontres de Premiership Rugby Cup et d’Australian Rugby League. « Permettre aux fans d’obtenir encore plus de données et d’informations clé sur ce qui se passe sur le terrain grâce à une nouvelle forme de diffusion, tant à la télévision que sur les réseaux sociaux, est une autre étape importante pour garantir la meilleure expérience possible tout en soutenant les équipes, sur et en dehors du terrain », souligne ainsi Ben Morel, PDG de Six Nations Rugby.

Cette technologie sera mise en œuvre pour l’ensemble des matchs de cet automne et, dans un second temps, pour le prochain tournoi des Six Nations. Et surtout, la Smart Ball n’a pas vocation à se cloisonner uniquement aux équipes les plus cotées du rugby mondial. « Pour certaines équipes, les Autumn Nations Series permettront de recueillir pour la première fois des insights grâce à la technologie du Smart Ball », estime Cath Keers, directrice Marketing de Sage.

Sage voit très loin pour sa Smart Ball

Pour le groupe Sage en France, ce partenariat et le soutien apporté à Sportable s’inscrit dans une collaboration plus large avec le monde du rugby. « C’est une joie pour Sage que d’être Supporter Officiel de la Coupe du Monde de Rugby 2023. Il y a également une grande fierté de pouvoir partager les valeurs d’un sport où le respect et la solidarité sont de rigueur, et dans lequel le collectif fait tout. Pour nous, l’esprit d’équipe est important, car c’est une valeur qui est inscrite dans l’ADN de Sage. Notre XV maison joint donc ses forces vives à la mêlée pour faire de cet événement exceptionnel une immense fête, qui viendra célébrer les équipes, joueurs et supporters du monde entier », résume Pacôme Lesage, Président de Sage France et Europe du Sud.

D’autant que Sage réfléchit d’ores et déjà à la next step. L’une des pistes privilégiées avec ses partenaires est une participation plus avancée à la décision arbitrale sur une des questions les plus sensibles du rugby : la passe en-avant. Sans oublier un panel de situations délicates à juger par la seule expertise humaine, notamment les mêlées où le ballon est souvent caché. Le groupe Sage poursuit dans le même temps sa conquête d’autres disciplines, après avoir tissé un partenariat avec la Major League de Baseball (MLB), et prend une place de plus en plus importante dans la volonté de montée en puissance technologique du monde du sport.