Revue de Presse PSG : Messi, Mbappé, vice-capitaines… – Canal Supporters PSG 24-7

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce mercredi 25 janvier 2023. La prolongation de contrat de Lionel Messi. Kylian Mbappé et sa quête de record, pas un seul vice-capitaine derrière Marquinhos…

Dans son édition du jour, l’Equipe fait sa Une sur la prolongation de contrat de Lionel Messi avec le PSG. Lors de l’été 2021, la Pulga avait signé un contrat de deux ans plus une année en option. Cette dernière ne peut être activée que si les deux parties le souhaitent. « Entamées à l’automne, les discussions ont bien avancé à l’occasion de la Coupe du monde.[…]Plus d’un mois plus tard rien n’a toutefois bougé. » Dans l’entourage du PSG, on explique que ce dossier est conforme au calendrier qui a été fixé. Selon le quotidien sportif, il serait question de repartir sur un nouveau contrat. « Selon des estimations internes, la balance entre les revenus générés (directs et indirects) et les charges liées à son arrivée sur ces premières années est positive à hauteur de près de 15 M€. » Malgré ça, le PSG, sanctionné d’une amende par l’UEFA, ne veut pas se mettre en danger après avoir « déjà fait d’énormes efforts pour conserver Kylian Mbappé.« 

« Alors qu’une partie des commissions prévues au moment de la signature à l’été 2021 n’auraient pas encore été versées à son entourage« , Messi acceptera-t-il de peut-être revoir ses émoluments à la baisse se demande l’Equipe. Un rendez-vous est prévu ces prochaines semaines entre les dirigeants du PSG et Jorge Messi pour clarifier la situation. « L’émir Tamim ben Hamad al-Thani, lui, entend garder son joyau« , indique le quotidien sportif. Le champion du monde 2022 attise aussi d’autres convoitises. L’Inter Miami, intéressé de longue date, continuerait à mettre la pression pour le convaincre de venir jouer en MLS. « Sa femme, Antonela, verrait cette option d’un bon oeil, et le projet ne manque pas d’attrait aux yeux du joueur » même si ce n’est pas la piste privilégiée actuellement. Il voudrait rester dans un environnement compétitif, un point qui joue en la faveur du PSG note l’Equipe, lui qui aimerait jouer en sélection au moins jusqu’à la Copa America 2024. « En privé, il explique d’ailleurs n’avoir pas exclu, à ce jour, de pousser jusqu’à la Coupe du monde 2026, même si cela lui semble pour le moment très loin. » Il aimerait aussi battre le record de buts de Cristiano Ronaldo (141 contre 129) en Ligue des Champions.

Le numéro 30 du PSG est aussi dans le viseur de l’Arabie saoudite, qui aimerait convaincre l’international argentin de poursuivre son affrontement avec Cristiano Ronaldo. « Des sommes folles ont circulé[…]qui sont pour le moment virtuelles car aucune offre formelle n’a été transmise« , dévoile l’Equipe avant d’expliquer qu’il y avait une certitude, des discussions sont en cours et un rendez-vous serait même prévu sous peu. « Des échanges facilités par le fait que Messi a déjà un partenariat là-bas en tant qu’ambassadeur pour le tourisme saoudien. » Mais comme pour la MLS, ce n’est pas la piste privilégiée dans l’immédiat par l’ancien Barcelonais. Il se sent bien à Paris et la tendance serait toujours à une prolongation avec le PSG. « Il est reconnaissant, aussi, envers Nasser al-Khelaïfi et le PSG d’avoir été là et de lui avoir offert des conditions dorées quand le Barça l’avait laissé en plan, à la surprise générale, il y a dix-huit mois« , conclut l’Equipe.

Le quotidien sportif qui fait également un point sur le mercato hivernal du PSG. Contraint par le fair-play financier, le club de la capitale privilégierait le recrutement d’un joueur offensif pour compenser le départ de Pablo Sarabia, plutôt que de miser sur Milan Skriniar. Pour ce joueur offensif, les dirigeants parisiens privilégieraient un attaquant qui évolue côté droit, capable de rentrer vers l’intérieur sur son pied gauche. « Ce ne sera donc pas Marcus Thuram, que Luis Campos apprécie mais qui correspond au profil opposé, ni un retour au club anticipé de Xavi Simons, devenu une pièce maîtresse du PSV Eindhoven« , indique l’Equipe. Ce dernier devrait être « un joueur capable d’équilibrer l’effectif parisien et d’offrir une solution en cours de match que ni Hugo Ekitike, ni Carlos Soler très loin de ses statistiques de Valence (12 buts par saison sur les deux dernières saisons) n’ont été capables de représenter sur la durée, pour le moment. » Le quotidien sportif se demande si le PSG ne devrait pas plutôt se pencher sur l’achat d’un défenseur central en cette fin de mercato hivernal. Et dans ce secteur, la priorité se nomme Milan Skriniar. « Les dirigeants lombards ne seraient pas enclins à le libérer avant le 31 janvier pour un montant inférieur à 20 ou 25 millions, une somme que Paris ne peut pas régler. » Cette possible union devra donc très certainement attendre quelques mois, Skriniar ayant décidé de ne pas prolonger son contrat qui expire le 30 juin avec le club milanais.

De son côté, le Parisien évoque Kylian Mbappé et sa quête de records que ce soit avec le PSG ou l’équipe de France. Avec son quintuplé contre Pays de Cassel lundi, une première pour lui dans sa carrière et la première fois de l’histoire du PSG, il s’est rapproché de la place de meilleur buteur de l’histoire des Rouge & Bleu occupée par Edinson Cavani (200). Il lui manque cinq buts pour chiper la place d’El Matador. « Tout battre, tout gagner, ne jamais quitter les sommets, faire en sorte, même, de planer bien au dessus et d’y rester le plus longtemps possible, tel semble donc être le leitmotiv du numéro 7 parisien« , martèle le quotidien francilien. À court, moyen ou long terme, Kylian Mbappé apparaît bien parti pour battre les records de Cavani, Olivier Giroud ou encore Cristiano Ronaldo (en Ligue des Champions, ndlr). Meriem Salmi, ancienne responsable du suivi psychologique de l’Insep, estime que pour l’attaquant du PSG, ce n’est pas l’obsession qui le guide dans sa quête de record mais bien sa passion.

Le Parisien qui se demande aussi si cette année 2023 ne serait pas l’année de tous les records pour l’attaquant du PSG. Après une année 2022 record avec 44 buts toutes compétitions confondues avec les Rouge & Bleu, il est parti sur de très bonnes bases en 2023. « Ademola Lookman (Atalanta Bergame) et Marcus Rashford (Manchester United), auteurs de six buts depuis le début de l’année, sont les uniques joueurs parmi les membres du Big 5 européen à avoir marqué davantage, mais pour un ratio but/temps de jeu supérieur. » Il ne devrait pas tarder à devenir meilleur buteur de l’histoire du PSG (196 contre 200 pour Cavani) et pourrait même s’offrir le titre de meilleur passeur de l’histoire du club de la capitale détenu par son ancien coéquipier Angel Di Maria (112). Il est actuellement à 80. Même si c’est dans un futur lointain, Mbappé peut ambitionner de devenir le meilleur buteur de l’histoire de la Ligue des Champions, titre détenu par Cristiano Ronaldo (141). Il y a aussi les records avec la sélection, celui de meilleur buteur détenu par Olivier Giroud, mais également le record du meilleur buteur français dans l’histoire de la Coupe du monde détenu par Just Fontaine (13, Mbappé en a 12) ou encore celui de meilleur buteur de l’histoire de la Coupe du monde détenu par Miroslav Klose (16 buts).

Dans le quotidien francilien, il est aussi question de son leadership grandissant que ce soit au PSG ou chez les Bleus. Contre le Pays de Cassel, en l’absence de Marquinhos, il portait le brassard de capitaine pour la première fois dès le début de la rencontre, lui qui s’était déjà vu confier le brassard à plusieurs reprises mais à chaque fois en cours de rencontre. À l’issue de la rencontre, Christophe Galtier avait expliqué qu’il méritait ce brassard quand le Brésilien n’était pas-là. Si ce choix était logique, « ce sont davantage les déclarations du coach et ses explications qui ont pu surprendre l’auditoire et semer le doute« , assure le Parisien. Ce dernier explique qu’en réalité, « la nomination de Mbappé en tant que vice-capitaine s’inscrit dans le cadre d’un capitanat tournant lorsque Marquinhos manque à l’appel. » L’attaquant, comme Marco Verratti, Presnel Kimpembe et Sergio Ramos, sont les quatre joueurs désignés par Christophe Galtier pour porter le brassard de capitaine lorsque Marquinhos est absent. Ces cinq joueurs sont un relais privilégié pour l’entraîneur parisien et ils sont consultés sur différentes thématiques tout au long de la saison. Le choix de confier le brassard à Kylian Mbappé lundi « confirme son influence grandissante dans le vestiaire« , conclut le Parisien.