Qu’est-ce que le “RGPD” et pourquoi les tats-Unis l’utilisent-ils pour paralyser le secteur technologique chinois ?

Ils l’ont fait Huawei. Ils l’ont fait la Russie. Maintenant, les tats-Unis s’en prennent l’industrie chinoise de l’informatique avance et des superordinateurs.

L’arme ? Une rgle peu connue qui permet aux rgulateurs amricains d’tendre leurs pouvoirs de contrle des exportations de technologie bien au-del des frontires de l’Amrique aux transactions entre les pays trangers et la Chine.

La disposition appele “foreign direct product rule”, ou FDPR, a t introduite pour la premire fois en 1959 pour contrler le commerce des technologies amricaines. Elle dit essentiellement que si un produit a t fabriqu l’aide d’une technologie amricaine, le gouvernement amricain a le pouvoir d’en empcher la vente – y compris les produits fabriqus dans un pays tranger.

Vendredi, les responsables amricains ont appliqu la rgle l’industrie chinoise de l’informatique avance et des superordinateurs pour l’empcher d’obtenir des puces informatiques avances.

La rgle a occup le devant de la scne en aot 2020, lorsqu’elle a t utilise contre la socit de tlcommunications chinoise Huawei Technologies Co Ltd . Les autorits amricaines avaient essay de couper l’approvisionnement de Huawei en semi-conducteurs, mais ont constat que les entreprises continuaient expdier Huawei des puces fabriques dans des usines situes en dehors des tats-Unis.

Les rgulateurs amricains ont fini par trouver un point d’tranglement : Presque toutes les usines de puces contiennent des outils critiques provenant de fournisseurs amricains. Ils ont donc tendu le RGPD pour contrler le commerce des puces fabriques l’aide de technologies ou d’outils amricains. Cette mesure a port un coup l’activit de Huawei dans le domaine des tlphones intelligents, et les rgulateurs amricains l’ont utilise sur la Russie et le Belarus aprs l’invasion de l’Ukraine pour couper les puces.

Dan Fisher-Owens, spcialiste du contrle des exportations de puces au cabinet d’avocats Berliner Corcoran & Rowe, a dclar que l’largissement du PRDF comblait un vide dans la juridiction amricaine en matire de contrle des exportations.

Cependant, il a dclar que les tats-Unis ont t prudents quant l’utilisation de cette rgle, car elle peut entraner les entreprises trangres dans le processus et “crer des frictions” avec les allis qui peuvent tre en dsaccord avec l’application de la loi amricaine.

De hauts responsables amricains ont dclar vendredi que la nouvelle application mettra fin l’utilisation de puces avances dans les superordinateurs chinois, qui peuvent tre utilises pour dvelopper des armes nuclaires et d’autres applications militaires.

Les tats-Unis avaient dj plac un certain nombre de socits chinoises de superordinateurs sur une liste d’entits restreintes, les empchant d’acheter des puces amricaines. Mais ces entreprises ont commenc concevoir leurs propres puces et chercher les faire fabriquer – une stratgie que les mesures prises par les tats-Unis vendredi visaient contrecarrer.

La dernire mesure interdirait toute entreprise de fabrication de semi-conducteurs qui utilise des outils amricains – ce que la plupart font – de vendre des puces avances la Chine, a dclar Karl Freund, consultant en puces chez Cambrian AI qui surveille l’espace des superordinateurs.

“Ils devront dvelopper leurs propres technologies de fabrication, et ils devront dvelopper leurs propres technologies de processeur pour remplacer les technologies amricaines ou occidentales manquantes qu’ils utilisent aujourd’hui”, a dclar Freund, consultant en puces chez Cambrian AI qui surveille l’espace des supercalculateurs.

Dans ce cas, il pourrait falloir la Chine cinq dix ans pour rattraper la technologie actuelle, a-t-il ajout. (Reportage de Jane Lanhee Lee Oakland, Californie ; Montage de Peter Henderson et Richard Chang)

x