Quantum Surgical, la start-up qui utilise la robotique pour traiter le cancer

Et si les robots permettaient de traiter les cancers? C’est la volonté, de Quantum Surgical, une start-up montpelliéraine qui a développé un robot aux multiples bénéfices. Bertin Nahum, son président et cofondateur était l’invité de Tech&Co.

Traiter un cancer du foie à un stade prématuré est désormais possible grâce à la robotique. Quantum Surgical a développé un robot, Epione, offrant une technique très peu invasive pour le patient et qui permet de soigner le cancer de manière beaucoup plus efficace.

“On ne remplace pas le praticien, c’est un outil qui est là pour l’aider, explique Bertin Nahum, président et cofondateur de Quantum Surgical et invité de Tech&Co. C’est un acte minutieux que de venir cibler une tumeur qui fait quelques millimètres de diamètre sur un patient qui respire. Le robot va aider le praticien à positionner l’aiguille d’ablation.”

100 patients déjà opérés

Cette alternative à la chirurgie traditionnelle offre de nombreux bénéfices, que ce soit pour le patient ou pour le praticien. L’ouverture de l’abdomen n’est pas nécessaire. Ainsi, la convalescence post-opération devient beaucoup plus simple.

Le processus de traitement se déroule en plusieurs étapes. D’abord, les données des scanners et IRM réalisées par le patient sont récoltées par le praticien, qui va ensuite les renseigner dans le robot. Le robot va ainsi pouvoir cibler de manière extrêmement précise la trajectoire de l’aiguille d’ablation.

“On a une chirurgie encore artisanale qui dépend essentiellement du praticien et de sa forme du jour. Avec la robotique, on va avoir des performances beaucoup plus égales entre les patients” note Bertin Nahum.

100 patients ont déjà été opérés avec cette nouvelle technologie. “Moins de 10% des personnes éligibles bénéficient de ce traitement car on a insuffisamment de praticiens pour réaliser cet acte. On est là pour standardiser cette démarche” ajoute le co-fondateur de Quantum Surgical.

Traiter le cancer à un stade prématuré

L’objectif principal de ce robot est de traiter le cancer de manière plus prématurée qu’avec la chirurgie classique. Les processus traditionnels demandent souvent un temps d’attente plus important puisqu’ils nécessitent une tumeur plus grosse pour pouvoir être traitée.

Aujourd’hui, le cancer du foie touche environ 3.2 millions de personnes à travers le monde. Ce type de maladie a causé la mort de 830.000 personnes en 2020. Le cancer du foie est le troisième type de cancer le plus mortel, et le sixième le plus commun.

Mais d’autres types de cancers sont ou vont être traités prochainement par le robot de Quantum Surgical, comme l’a annoncé Bertin Nahum: “On a commencé par le foie mais on a étendu le robot à d’autres organes comme le rein, le pancréas. On espère très prochainement pouvoir traiter les cancers des os et des poumons.”

Une bonne nouvelle pour le milieu médical, qui peut désormais compter largement sur la technologie. “Dans certains cas, comme en orthopédie, l’acte robotisé est devenu le standard. On est dans cette phase où la technologie entre de façon significative dans le bloc opératoire” a conclu Bertin Nahum.