Quand les résidents de l’Ehpad de Vernouillet deviennent acteurs d’une création théatrale

Le temps de la bougie, elle ne le regrette pas du tout. À 101 ans, Georgette n’est pas nostalgique de cette époque où, recluse dans son orphelinat, elle était tenaillée par la solitude et la faim… Cet après-midi, dans une salle de l’Épinay, Georgette a replongé dans ses souvenirs, encouragée par Sylvia Bruyant, comédienne, metteuse en scène et dirigeante de la compagnie eurélienne Cavalcade. Aux côtés de ses deux acolytes, Brock et Delry Guyon, elle anime un atelier qui, réunissant une quinzaine de pensionnaires, porte sur le thème : « C’était mieux avant, mais qu’est-ce qu’est mieux aujourd’hui ? »

Bienvenue au bel automne : l’histoire d’un EHPAD

« Une création pour eux »

Ce n’est ni une conférence ni un débat, mais le prétexte à nourrir la future création de Cavalcade qui s’immerge dans cinq Ehpad euréliens. Si Sylvia Bruyant a une idée de la trame, elle confie « écrire la pièce en concertation avec les résidents en prenant en compte toutes leurs spécificités. Je fais un spectacle pour eux, respectueux, sans niaiserie ». Alors, l’immersion à l’Epinay, qui s’est achevée ce vendredi, réserve des moments de joie, d’émotion, où chacun y va de son anecdote, jonglant sans mal entre le passé et le présent, entre Fernandel et la première sortie à la mer, entre le temps de la lampe à pétrole et celui de la TSF. « Avant, on était plus tranquilles », dit Christian. Georgette ajoute : « On riait plus ! »

Micheline suscite des éclats de rire lorsqu’elle raconte « les chansons grivoises que Papa entonnait à la fin d’un repas de famille, malgré les mises en garde de maman. » Elle évoque ses virées, chaque samedi soir, « pour aller danser avec une copine. On faisait du stop. Un jour, c’est un curé qui nous a transportées. Papa et maman avaient bien ri, ils n’étaient pas du tout cathos ! » Des objets, des photos réveillent des mémoires, comme celle de Jean, 98 printemps, qui revoit encore « cette époque bénite où il conduisait son tracteur ».

Rendez-vous au printemps

Le lever de rideau du futur spectacle aura lieu au printemps. L’Épinay sera l’un des lieux de représentations pour la troupe eurélienne qui s’est déjà intéressée à la vie d’un Ehpad avec Bienvenue au bel automne, sacré Coup de cœur du Club de la Presse au dernier Festival Off d’Avignon. Cette création avait déjà fait l’objet d’une immersion de la troupe dans un établissement gérontologique chartrain (EHPAD Marcel-Gaujard). « Les ateliers avec les pensionnaires avaient été magnifiques, fabuleux. »

Recevez par mail notre newsletter loisirs et retrouvez les idées de sorties et d’activités dans votre région.

NL {“path”:”mini-inscription”,”id”:”ER_Loisirs”,”accessCode”:”14214736″,”allowGCS”:”true”,”bodyClass”:”ripo_generic”,”contextLevel”:”KEEP_ALL”,”filterMotsCles”:”7|12|54″,”gabarit”:”generic”,”hasEssentiel”:”true”,”idArticle”:”4214736″,”idArticlesList”:”4214736″,”idDepartement”:”247″,”idZone”:”15557″,”motsCles”:”7|12|54″,”premium”:”true”,”pubs”:”banniere_haute|article”,”site”:”ER”,”sousDomaine”:”www”,”urlTitle”:”quand-les-residents-de-l-ehpad-de-vernouillet-deviennent-acteurs-d-une-creation-theatrale”}

« Notre nouveau projet sera un “bébé” de Bienvenue… ». Micheline, Christian, Renée, Jean et tous les autres seront aux premiers rangs pour revivre “leur bon vieux temps”. 

Olivier Bohin