Pyrénées-Orientales : “Aux folies vergères” danse avec la nature

L’association Aux folies vergères est engagée pour renforcer les liens entre l’homme et la nature par le biais d’activités ludiques et pédagogiques.

“Bien manger, c’est drôlement bien”. L’association emmenée par Morgane Guillautou et Vic Mazeroles agit afin de faire entendre raison au plus grand nombre : “L’alimentation est notre première médecine. Nous voulons promouvoir le bien-être et la santé par l’alimentation”. Pour ce faire, deux axes sont privilégiés : l’alimentation vivante et le jardinage écologique. Morgane, diplôme de nutrithérapie en poche, prône notamment les circuits courts, les produits frais, locaux, de saison et autant que faire se peut bio. “Ce n’est pas possible de voir encore des enfants qui pensent que les poissons sont carrés”. Et la dynamique présidente de préciser, “nous ne sommes pas dans une démarche agressive. On n’est pas contre quelque chose, on est en faveur de …”.

Et pour faire avancer la cause, quoi de mieux que des ateliers ludiques adaptés aux enfants, mais aussi aux parents et aux personnes en situation de handicap. “Nous proposons plusieurs ateliers comme le vélo mixeur”, un mixeur qui se met en marche à coups de pédales. Il permet de mixer des fruits et légumes afin de réaliser des smoothies ou soupes, mais il permet surtout de faire goûter n’importe quel légume ou fruit aux enfants. Une idée glanée lors d’un voyage au Pérou et qui fait désormais la joie des petits. 

Le vélo mixeur, une des activités proposées par l'association.
Le vélo mixeur, une des activités proposées par l’association.
DR

Parmi les nombreuses animations proposées par l’association adhérente au réseau Tram66, conférences et autres balades à la rencontre des plantes sauvages comestibles sont particulièrement appréciées. Autre idée chère à Morgane et Vic, le jardin pédagogique. “Nous voulons développer un jardin école avec du jardinage naturel et la plantation de quelques arbres”. Une initiative partagée avec l’association Merveilles végétales qui a d’ailleurs débuté à Mosset, tout près de l’école et qui devrait “pousser” au gré des saisons. Un jardin expérimental avec permaculture et agroécologie est aussi dans les cagettes. “Nous aimerions pouvoir faire venir les gens, les inviter à être acteurs”.

Être acteurs comme les habitants de Mosset qui disposent désormais de composteurs quasi neufs. “Nous avons relancé le dispositif de compostage qui périclitait au village. Et en plus nous avons eu l’agréable surprise d’être soutenus par l’artiste Milouz qui nous a gratifiés d’une superbe œuvre”. Une œuvre visible juste à côté des composteurs. Des initiatives tous azimuts pour ces amoureux de nature qui gardent dans un coin de leur tête l’idée de faire de leur village, Mosset, un village pilote en matière de transition écologique.