pourquoi la plateforme a supprimé un nombre colossal de films depuis 2015

Chaque mois, des films entrent et sortent dans le catalogue de Netflix. Ces dernières années, de nombreux films ont ainsi disparu de la plateforme de streaming pour des questions de droits mais pas seulement !

La suite sous cette publicité

Vous le savez bien, chaque mois, des programmes disparaissent du catalogue Netflix. Des documentaires, des séries… mais surtout des films ! En avril dernier, ce sont par exemple Dune, Mystic River ou encore Moi, moche et méchant qui ont disparu du catalogue. Si la plateforme de streaming s’enrichit régulièrement de nouveaux programmes alléchants, elle se doit aussi de retirer des films quand les droits de diffusion touchent à leur fin. Sauf que le nombre de films proposés diminue chaque mois ! D’après le site What’s On Netflix ?, la plateforme de streaming compte à ce jour 3015 films aux États-Unis. Il y en avait au total 4752 en 2015. Ce sont donc 1735 films qui ont disparu du catalogue, soit une perte de 35 % en sept ans, a calculé nos confrères de Phonandroid. Pourtant, le catalogue vous semble toujours aussi riche et fourni ?! C’est normal !

La stratégie de Netflix : miser sur des productions originales

La vérité, c’est que tous ces films ont en majorité été remplacés par des productions originales. En effet, si Netflix a “perdu” plus de 1700 films ces sept dernières années, en parallèle, la plateforme de streaming a grandement développé sa section de contenus originaux. Et elle fait bien puisque ses créations originales se classent généralement bien dans le Top 10 des films les plus regardés. Par exemple, c’est aujourd’hui Loin du Périph, avec Omar Sy et Laurent Lafitte, qui domine le classement. Au total, les films originaux Netflix ont récolté 158 millions d’heures de visionnage.

Related Article:  « Bridgerton » : quels frères et sœurs peuvent diriger la saison 3 sur Netflix ? | Divertissement

Netflix : de la publicité dès la fin de l’année ?

Malgré ces bons chiffres, Netflix a perdu 200.000 abonnés dans le monde au premier trimestre par rapport à fin 2021. Pour compenser ces pertes, Reed Hastings, le cofondateur et directeur de la plateforme de streaming, a décidé de s’ouvrir à la publicité. Annoncée au départ pour 2023, voire 2024, celle-ci devrait arriver plus tôt que prévu. Dans une note diffusée aux employés relayée par le New York Times, on apprend que la plateforme de streaming envisage de lancer plus tôt que prévu son offre incluant de la publicité.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

x