“Pourquoi je suis noire ?” : la fille de Valeria Bruni-Tedeschi et Louis Garrel évoque le racisme subi petite

Ce mercredi 25 janvier, Oumy Bruni Garrel était invitée sur le plateau de C à vous sur France 5. Au cours de l’interview, la fille de Valeria Bruni-Tedeschi et Louis Garrel s’est notamment confiée sur le racisme qu’elle a subi lorsqu’elle était plus jeune.

Une graine de star. Ce mercredi 25 janvier est sorti en salles le film Neneh Superstar, réalisé par Ramzi Ben Sliman. Au casting, aux côtés de Maïwenn, on retrouve la prometteuse Oumy Bruni Garrel, fille adoptive de Louis Garrel et Valéria Bruni-Tedeschi. Le long-métrage raconte l’histoire d’une petite fille de 12 ans, du nom de Neneh, qui rêve d’entrer à l’école de ballet de l’Opéra de Paris. Malgré son enthousiasme, elle va devoir redoubler d’efforts pour s’arracher à sa condition et se faire accepter par la directrice de l’établissement.

À l’occasion de la sortie du film, Oumy Bruni Garrel était présente sur le plateau de C à vous. La jeune comédienne de 15 ans a ainsi évoqué le film, et les points communs qu’elle partage avec le personnage de Neneh. Des points communs qui ne sont pas forcément tous très joyeux. “Je me suis reconnue dans Neneh parce que j’ai eu l’impression que c’était moi. Bien sûr on a plein de différences mais en même temps on se ressemble énormément, parce que toutes les deux on fait de la danse, et on a des problèmes à cause de notre couleur de peau, a-t-elle confié.

Oumar Bruni Garrel : “je me suis dit ‘j’ai envie d’être blanche'”

Et de dresser un bien triste constat : “c’est horrible de dire qu’on a des problèmes à cause de notre couleur de peau mais c’est vrai. Par exemple moi dans mon école de danse, je suis la seule noire. Comme dans le film. Et c’est vrai que du coup il y a beaucoup de ressemblances entre moi et Neneh”. Face à elle, Patrick Cohen a alors souhaité savoir si, comme son personnage dans le film, elle en avait déjà eu “marre” de voir comment sont traitées les personnes de couleur en France. “Je l’ai ressenti mais plus quand j’étais petite”, a répondu Oumy Bruni Garrel, avant d’ajouter : “parce que, déjà, je viens d’une famille ou mes deux parents sont blancs dont j’ai reçu beaucoup de questions, comme ‘mais pourquoi t’es noire ?’, ‘ce ne sont pas tes vrais parents’, … donc oui j’ai ressenti ça et je me suis dit ‘j’ai envie d’être blanche’ ou ‘pourquoi je suis noire'”.

La jeune comédienne rêve désormais que son film donnera l’envie à des jeunes filles de couleur de franchir le pas en intégrant des écoles de danse. “J’espère qu’elles pourront se dire que c’est possible, même si on est noire”, a-t-elle conclu, pleine d’enthousiasme.