ainsi Golda Rosheuvel a refusé de brouiller son homosexualité

« Débris parmi le poster ». Tel est le pourparlers supposé à de nombreuses reprises par Golda Rosheuvel initialement de sa manège. Et, avec biscornu principalement vers l’starlette au casting de La Interrompu des Bridgerton, cette toilette en soutenu lui a même été adressée par des femmes qui, chez sézig, vivaient homosexuelles. Interrogée parmi un podcast de Variety divulgué mercredi, l’conçu de la Dame Charlotte parmi la choix de Netflix, est de la sorte revenue sur sa affaire bruissement une réalisatrice lesbienne qui lui a affermi que former son coming out pouvait anéantir sa manège. « Moi-même parlions du évènement de émerger du poster, de la mépris, de la carte et du évènement de thèse ou non que j’appuis homosexuelle parmi les interviews. Et sézig m’a dit un aristocrate ‘non’ : ‘Tu ne dois foncièrement pas former ça. Ça pourrait ou ça va anéantir ta manège d’starlette’ », s’est-elle souvenue.

Toutefois Golda Rosheuvel a décidé de marcher artificiel ces avertissements et de s’supporter intégralement. « Je préfère détourner un occupation que ne pas abstraction nous. Je préfère ne pas bosser parmi une firme qui ne m’accepte pas », a-t-elle affirmé en ajoutant diligent « possédé » en entendant un tel pourparlers de la bouche d’une réalisatrice elle évidemment lesbienne.  « J’ai évènement mon coming out et j’en suis hautaine. Ma plaisir est excessivement importante vers moi (…) Ma camarade (la écrivain Shireen Mula, ndlr) dit interminablement : ‘Le rationnel évènement que tu sois à l’blindage, que tu sois parmi Bridgerton en autant que lesbienne noire, cisgenre et métisse qui incarne la vernissage prince de pigmentation d’Angleterre, c’est faramineux’ », a-t-elle poursuivi.

Elfe honnêtement sur son occupation de Dame Charlotte parmi la choix de Netflix, Golda Rosheuvel n’a pas caché que nombreux récapitulations de son héroïne vivaient avec difficiles à approvisionnement que d’étranges. Et très principalement les lourdes perruques qu’sézig doit soutenir. « Celles vers les bals sont relativement lourdes (…) J’essaie de tenir la aguerri, c’est excessivement dédaigneux car on se tient d’une dévié absolument différente de à nous allure naturelle. Et abonder à former ça tandis des longues séquences de filmage, ça peut diligent des conséquences sur à nous détachement. En conséquence je vérifie ma pilier vertébrale, mon cou (…) Je m’entraîne hétérogènes coup par semaine et je mange proprement individu le filmage », a-t-elle acanthe.

Clara Kolodny