Plusieurs événements de l’Office national du film du Canada soulignent la Semaine de la vérité et de la réconciliation

Plusieurs événements de l’Office national du film du Canada soulignent la Semaine de la vérité et de la réconciliation 2022 à l’échelle du pays

Cette année, l’Office national du film du Canada souligne la Semaine de la vérité et de la réconciliation en proposant de nombreux événements — interactifs, en ligne ou en présentiel — conçus pour resserrer les liens entre les Canadiens et Canadiennes et les divers peuples autochtones, leur culture et leur histoire.

De Toronto à Winnipeg et à Vancouver, l’équipe d’Éducation ONF animera ces manifestations. De plus, un événement public gratuit de deux jours présenté par J’net Ayayqwayaksheelth, directrice des relations autochtones et de l’engagement auprès des communautés à l’ONF, se tiendra à la place Nathan-Phillips, à Toronto. Le public pourra également voir des œuvres, nouvelles ou actualisées, de la légendaire cinéaste abénaquise Alanis Obomsawin et de l’artiste métis Tyler Hagan.

La Semaine de la vérité et de la réconciliation est un programme national destiné à toutes les écoles du Canada. Ce programme offre des activités éducatives aux élèves de la 1re à la 12e année afin de les sensibiliser au système des pensionnats, aux séquelles qu’il a laissées aux peuples autochtones et à la manière dont cet héritage a façonné le pays dans lequel nous vivons aujourd’hui.

Alors que nous cheminons collectivement sur la voie de la réconciliation, le thème de 2022, « N’oublions pas les enfants », invite la population canadienne à apprendre la vérité sur son histoire en écoutant les personnes aînées et les gardiennes et gardiens du savoir des Premières Nations, des Métis et des Inuit, ainsi que leurs communautés.

En plus de favoriser la prise de conscience et de céder la parole aux diverses communautés autochtones du pays au cours de la Semaine de la vérité et de la réconciliation, l’ONF — grâce aux œuvres qu’il produit, à ses programmes éducatifs et aux films qu’il offre gratuitement au public canadien sur onf.ca — crée toute l’année durant des occasions de reconnaître l’inestimable contribution des peuples autochtones et de renforcer l’importance d’une telle reconnaissance.

Activités d’Éducation ONF pour souligner la Semaine de la vérité et de la réconciliation

Webinaires, 12 septembre

Création d’un récit numérique

  • Le 12 septembre 2022 — à 10 h (HE) en français et à 13 h (HE) en anglais —, l’ONF a présenté deux webinaires pour enseigner aux élèves les principes de base du récit numérique au moyen de son nouvel atelier de cinéma en ligne créé à leur intention, l’École des médias.
  • Les concepteurs et développeurs pédagogiques montréalais de l’École des médias, Brian Sellors et Marc-André Roy, ont animé les séances, le premier en anglais et le second, en français.
  • Les enseignantes et enseignants qui n’étaient pas déjà abonnés à CAMPUS, la plateforme hébergeant l’École des médias, ont pu s’inscrire aux webinaires gratuits directement dans le programme en ligne de l’atelier et ont reçu un accès gratuit de trois mois après avoir assisté aux webinaires.
  • Présentés par le Centre national pour la vérité et la réconciliation dans le cadre de son programme d’activités entourant la Semaine de la vérité et de la réconciliation, les webinaires avaient pour but d’aider les élèves à utiliser ce moyen pour exprimer leur rapport personnel à la réconciliation.

Ateliers, 21 septembre

Rédaction d’une déclaration de réconciliation

  • Des ateliers virtuels sur la façon de rédiger une déclaration de réconciliation auront lieu le 21 septembre 2022 à 11 h (HE) en français et à 14 h (HE) en anglais. Joël Tétrault, enseignant métis francophone de la Division scolaire Louis-Riel, à Winnipeg, animera l’atelier en français et Ross Johnstone, gestionnaire d’Éducation ONF à Vancouver, animera l’atelier en anglais.
  • Les élèves seront invités à partager leur déclaration de réconciliation dans les médias sociaux en utilisant le mot-clic #NationalTRW.

Événement public gratuit, 29 et 30 septembre

Crushing Powwow Stereotypes avec J’net Ayayqwayaksheelth, directrice, Relations autochtones et engagement auprès des communautés

  • L’événement se tiendra à la place Nathan-Phillips, à Toronto, à 16 h.
  • J’net Ayayqwayaksheelth dissipera les mythes sur les pow-wow au moyen d’images tirées de productions de l’ONF. Les gens pourront clavarder avec J’net depuis un kiosque d’information de l’ONF se trouvant sur les lieux de l’événement. Il n’est pas nécessaire de s’inscrire : toutes et tous sont les bienvenus.
  • Cette présentation s’inscrit dans le cadre d’un rassemblement de deux jours, l’Indigenous Legacy Gathering, tenu à l’hôtel de ville de Toronto et organisé conjointement par le Toronto Council Fire et l’Association for Native Development and the Performing Arts (ANDPVA).

Première sur onf.ca, 30 septembre

Hommage au sénateur Murray Sinclair, Alanis Obomsawin (29 min)

  • À titre de président de la Commission de vérité et réconciliation, le sénateur Murray Sinclair a joué un rôle essentiel en sensibilisant le monde entier aux atrocités commises sous le régime des pensionnats autochtones du Canada.
  • Dans ce film, la grande Alanis Obomsawin partage les propos qu’a tenus le sénateur dans le discours percutant qu’il a prononcé lorsqu’il a reçu le Prix pour la paix mondiale du Mouvement fédéraliste mondial – Canada, y entremêlant les témoignages déchirants d’élèves ayant été emprisonnés dans les pensionnats.
  • Hommage au sénateur Murray Sinclair a été parmi les dix meilleurs courts métrages canadiens (Canada’s Top Ten) choisis par le Festival international du film de Toronto en 2021.
  • Membre de la Nation abénaquise, Alanis Obomsawin est l’une des plus éminentes documentaristes du Canada. Elle a amorcé la 55e année d’une légendaire carrière tout entière consacrée à relater la vie et les préoccupations des peuples des Premières Nations et à examiner des enjeux importants pour tous et toutes.

Maintenant en ligne : la version actualisée du documentaire interactif Similkameen : à la croisée des chemins

  • Au début de l’été 2021, dans la vallée de la Similkameen en Colombie-Britannique, l’église catholique St. Ann, le bâtiment se trouvant au cœur du documentaire interactif Similkameen : à la croisée des chemins qu’a réalisé Tyler Hagan en 2013, est entièrement incendiée par suite de la découverte de centaines de tombes anonymes d’enfants près d’un ancien pensionnat. Partout au Canada, de nombreuses autres églises catholiques situées sur des terres autochtones sont également brûlées et vandalisées.
  • Dans ce contexte d’émotions violentes, Tyler Hagan revient dans la communauté pour actualiser Similkameen : à la croisée des chemins et s’entretient de nouveau avec Carrie Allison, marguillière de l’église, afin de connaître son avis sur ce qui s’est produit.
  • Au décès de son père, le cinéaste Tyler Hagan, né de parents chrétiens et élevé en banlieue, ressent la nécessité de s’interroger sur sa foi et sur son identité. S’enclenche alors un processus qui le conduira à revendiquer la citoyenneté métisse.

Pour de plus amples renseignements sur les événements de la Semaine de la vérité et de la réconciliation à l’ONF, consultez la page evenements.onf.ca.

***

x