Plus de 70 000 employs ont t licencis par les gants de la technologie au cours des 12 derniers mois Dont environ 37 000 travailleurs pour Twitter, 18 000 pour Amazon et 11 000 pour Meta

Avec la crise de l’inflation et des taux d’intrt au plus haut, plusieurs entreprises amricaines ont commenc licencier un grand nombre d’employs pour protger leurs activits de la chute.

Selon la dernire annonce de la socit mre de Window, Microsoft, l’organisation est en train de licencier 10 000 travailleurs, ce qui signifie qu’un total de cinq pour cent de ses employs sera congdi d’ici le 31 mars 2023. Le prsident-directeur gnral de Microsoft, Satya Nadella, a publi un mmo indiquant que l’entreprise compte se renforcer grce cette mesure.

De mme, Amazon a galement dcid de se sparer de plus de 18 000 de ses employs. Au dbut de l’anne 2023, Andy Jassy, le PDG de cette entreprise, a rvl le plan et a indiqu aux employs que des coupes importantes seraient observes dans la section des ressources humaines, puis dans les magasins. Initialement, on s’attendait ce que l’entreprise ne licencie qu’une dizaine de milliers de travailleurs, mais la dernire annonce laisse entendre que le chiffre sera d’environ 18 000.

Alphabet, une autre socit clbre pour tre la maison mre de Google, faisait de son mieux pour protger ses travailleurs de cette situation, mais la crise s’aggravant, Alphabet a libr plus de 15 % de son personnel de Verily.

Des entreprises telles que Crypto.com et Coinbase ont galement dcid de retirer respectivement 20 % et 18 % de leur personnel de service, en raison de l’effondrement du march des crypto-monnaies l’anne dernire, qui a touch un grand nombre d’utilisateurs.

Salesforce, qui accueillait plus de 79 000 travailleurs, va licencier 10 % de ses effectifs, ce qui signifie qu’environ 7 000 seront bientt licencis. La dcision a t annonce par le co-directeur gnral, Marc Benioff.

Meta, clbre pour tre la socit mre du gant des mdias sociaux Facebook, va galement licencier environ 11 000 employs, ce qui reprsente 13 % du personnel total. L’entreprise a subi une perte en raison de la concurrence croissante dans le monde des mdias sociaux ainsi que des nouvelles politiques d’Apple visant protger ses utilisateurs contre l’accs de tiers leurs informations.

Une autre plateforme de mdias sociaux, Snapchat, a galement retir des milliers d’employs de sa liste. Evan Spiegal, le directeur gnral de l’entreprise, a dclar qu’elle prvoyait de rorganiser ses activits, car elle n’a pas russi atteindre son objectif annuel.

Avec l’achat de Twitter par Elon Musk, l’application a t place sous les feux de la rampe. Peu aprs sa prise de contrle, Musk a licenci plus de 37 000 travailleurs, soit prs de 50 % de l’effectif total. Musk a justifi son acte en rvlant que l’entreprise tait confronte une perte de 4 millions de dollars par jour et que cette mesure cruciale tait importante.

Musk a galement t critiqu pour le licenciement de 6 000 employs d’une autre de ses entreprises, Tesla. Musk a expliqu que l’entreprise tait en sureffectif et que les travailleurs devaient tre licencis.

Source : Microsoft, Amazon, Alphabet, etc.

Et vous ?

Quelle lecture faites-vous de ce rapport ? Est-il pertinent selon vous ?
Selon vous, quelles pourraient-tre les consquences de ces licenciements pour le secteur de l’emploi dans les technologies ?
Votre entreprise envisage-t-elle de procder des rductions d’effectifs en 2023 ?

Voir aussi :

Amazon prvoit de licencier jusqu’ 10 000 collaborateurs cette semaine, soit l’une des plus importantes rduction du personnel de son histoire
Meta, la socit mre de Facebook, s’apprterait notifier aux employs des licenciements grande chelle cette semaine, plusieurs milliers d’employs pourraient tre impacts
Elon Musk va supprimer la moiti des emplois chez Twitter et mettre fin au tltravail pour les autres, car il est pour un retour au bureau sous peine de licenciement
Salesforce va supprimer 10 % de ses effectifs, soit environ 8 000 employs, et voque avoir embauch “trop de personnes” dans un contexte de ralentissement conomique