Passez votre datacenter à l’énergie verte

Le problème pressant du changement climatique oblige les entreprises à adopter des usages et des technologies plus vertes et plus écoresponsables, notamment en ce qui concerne leurs centres de données. L’adoption de pratiques plus écologiques et le remplacement de technologies obsolètes ou inefficaces permettent non seulement de réduire les déchets produits par les centres de données, mais aussi de réduire le coût de leur exploitation.

Aux USA, les centres de données consomment 1,8 % de l’électricité et produisent 0,5 % du total des déchets carboniques. L’optimisation de l’utilisation de l’électricité dans les datacenters, afin de la rendre plus efficace et durable, joue donc un rôle clé dans la réduction de l’empreinte carbone du pays – et du monde. Les entreprises doivent envisager diverses options, car il existe plusieurs méthodes pour devenir plus green.

Stratégies de écoresponsabilité des datacenters

Les data centers peuvent prendre plusieurs mesures pour devenir plus respectueux de l’environnement. Tout d’abord, ils doivent se concentrer sur la conception d’installations « écologiques ». Trouvez des équipements efficaces qui ne gaspillent pas d’électricité et ne produisent pas de chaleur excessive. Les alimentations ininterrompues à haut rendement, l’humidification par ultrasons et l’éclairage LED sont des options faciles à mettre en place.

Ensuite, envisagez des stratégies de refroidissement écologique. Les technologies telles que les systèmes de gestion intelligente des bâtiments, les économiseurs, les refroidisseurs à haut rendement, les entraînements à fréquence variable, le refroidissement par liquide et la modélisation des flux d’air peuvent tous améliorer l’efficacité énergétique du système de refroidissement d’un centre de données.

Intégrez des sources d’énergie renouvelable partout où cela est possible. L’énergie solaire, éolienne et hydroélectrique réduit considérablement l’empreinte carbone d’une entreprise. Certains types d’énergie renouvelable, comme l’énergie solaire, peuvent même être récoltés sur place, ce qui augmente encore l’efficacité énergétique et le temps de fonctionnement.

Enfin, surveillez la consommation d’eau. Dans les endroits où les réserves d’eau sont rares, l’utilisation de systèmes de refroidissement ou de production d’énergie essentiellement basés sur l’eau peut avoir un effet négatif sur le climat, la faune et la flore. Les centres de données peuvent soutenir la biodiversité locale en aménageant soigneusement leurs installations et en s’associant aux efforts de conservation régionaux. 

Transition vers un stockage plus écologique

La technologie de stockage traditionnelle utilise une grande quantité de ressources. Cependant, il existe plusieurs options de stockage de données écologiques, et les entreprises doivent tenir compte de plusieurs facteurs avant de décider lesquelles adopter. L’utilisation de stockage flash et de disques SSD plutôt que de disques rotatifs, par exemple, peut réduire considérablement les émissions de carbone d’un centre de données, car ils consomment moins d’énergie et sont fabriqués avec des matériaux moins dangereux.

Infographie : 8 facteurs à prendre en compte pour un stockage plus écoresponsable
8 facteurs à prendre en compte pour un stockage plus écoresponsable – Design : Linda Koury – Icons : Alexdndz/Adobestock

Le transfert des données vers le cloud peut également accroître l’écoresponsabilité du stockage. Les hébergeurs de cloud ont généralement un niveau d’utilisation de CPU plus élevé que les entreprises individuelles, ce qui signifie qu’ils peuvent calculer davantage sans augmenter la consommation d’énergie. Le cloud repose également sur l’automatisation et l’infrastructure-as-code, ce qui réduit les erreurs humaines et les risques de gaspillage d’énergie. Lorsque vous évaluez les options de stockage écologique, concentrez-vous sur la consommation d’énergie par gigaoctet.

L’IA pour les initiatives d’écoresponsabilité

Les entreprises peuvent mettre en œuvre l’IA et l’automatisation pour leurs initiatives écologiques. L’IA peut analyser les données de consommation des services publics et optimiser l’utilisation et le coût de l’énergie, ce qui permet ensuite aux entreprises de limiter le gaspillage autour de processus comme le refroidissement. Par exemple, Google a développé un algorithme d’IA qui gère et reconfigure automatiquement le refroidissement des centres de données en fonction des données de température et d’énergie qu’il y collecte.

Cependant, les systèmes d’IA peuvent être exigeants. Bien qu’ils puissent contribuer à certains efforts d’écoresponsabilité et à certains processus d’efficacité, assurez-vous d’abord de peser le coût de leur mise en œuvre par rapport à leurs avantages éventuels.

Informatique green en cloud

Plusieurs fournisseurs cherchent à aider les entreprises à atteindre leurs objectifs d’écoresponsabilité, notamment en ce qui concerne l’adoption du cloud. Accenture a lancé Green Cloud Advisor, un outil conçu pour recommander des approches de déploiement du cloud en fonction de la consommation d’énergie du client et des caractéristiques écologiques des offres de cloud public. Thoughtworks propose Cloud Carbon Footprint, un outil Open source qui estime les émissions de carbone dues à la mémoire et à la mise en réseau dans le cloud.

De nombreux fournisseurs de cloud ont également mis en œuvre des initiatives plus écologiques. Les entreprises à la recherche d’une stratégie d’optimisation verte du cloud peuvent évaluer l’écoresponsabilité de leur cloud, tout en tenant compte du coût financier et environnemental d’une stratégie de migration des données.

x