Pangaia remplace le duvet animal par une formule brevetée

La marque premium assure avoir trouvé une innovation chauffante à base de fleurs sauvages, et donc respectueuse des animaux, pour ses vestes, gilets et accessoires de vêtements d’extérieur.

Dixit le communiqué, Pangaia, société de développement scientifique des matériaux fondée par un collectif de scientifiques et designers, FLWRDWN ™ est une technologie d’isolation cruelty free, un matériau fabriqué à partir de fleurs sauvages, trouvées dans les prairies et cultivées sans irrigation ni pesticides, cueillies à la main afin d’en assurer la qualité la plus élevée. La présence de fleurs soutient la biodiversité de l’environnement local en aidant à conserver les espèces de la faune locale et à restaurer leur habitat. Les fleurs sauvages, combinées à un biopolymère, fabriqué à partir de maïs, et à un aérogel ont une microstructure semblable à du duvet .

FLWRDWN ™, une technologie d’isolation entièrement sans animaux

Toujours selon le communiqué (la technicité ne permet pas de double checker l’information), « le matériau comprend une puissance de remplissage 83 pour cent supérieure à celle des versions précédentes (567 pouces cubes / trente grammes). Le taux de remplissage élevé indique un plus grand rembourrage et efficacité isolante ».

FLWRDWN ™ se veut le dernier exemple de la philosophie de cette marque high-tech naturalism, qui consiste à utiliser l’abondance de la nature associée à la haute technologie et chimie durable avec une fonctionnalité des textiles. Il incarne sa volonté de réduire la dépendance de l’industrie de la mode aux matériaux d’origine animale pour l’inciter à se détourner des ressources non renouvelables.

« Les dernières avancées en matière de rembourrage démontrent l’incroyable potentiel de la science des matériaux, non seulement pour Pangaia, mais pour l’industrie du vêtement dans son ensemble. Nous partageons nos innovations et nos plans d’impact avec de nombreuses industries, pour défendre l’adoption d’une production et d’une consommation plus responsables à l’échelle mondiale » indique Dr Amandine Parkes, Chef Innovation Officier.