Opinion | Engageons le grand chantier de rénovation des écoles

Publié le 24 nov. 2022 à 8:07

Des lois Ferry qui sacralisent l’école gratuite, obligatoire et laïque au début des années 1880 à la question du défi de la qualité de l’alimentation de nos enfants dans les cantines, en passant par le plan Langevin-Wallon de 1947 qui érige le principe d’égalité des chances des individus devant l’enseignement, l’école est au coeur de notre République et de ses grandes avancées.

 Aux grands enjeux qui ont marqué les cent cinquante dernières années succède aujourd’hui un autre combat immense : la transition écologique et énergétique. Une nouvelle fois, l’école se doit d’incarner ce combat et de paver le chemin pour les futures générations. Les douze millions d’élèves qui fréquentent nos établissements scolaires sont autant d’acteurs du changement pour notre planète et les 60.000 établissements qui émaillent notre pays doivent incarner l’engagement sans compromission qui est le nôtre dans la lutte contre le réchauffement climatique et la sobriété énergétique.

 Alors que notre pays s’engage résolument dans la planification écologique, nous appelons au lancement d’un vaste chantier national de rénovation de toutes les écoles du pays.

Réunir 40 milliards d’euros

 Nous devons changer de braquet et faire de cet enjeu une priorité, un marqueur concret de notre engagement dans la transition écologique, un projet qui rassemble et mobilise toutes les énergies de notre pays, un projet pour le climat, pour nos enfants, pour l’innovation et pour l’emploi.

 Cette ambition est à notre portée mais elle exige que nous réussissions collectivement à mobiliser un montant d’investissements de 40 milliards d’euros. Tant les communes, qui ont la responsabilité des écoles et sont donc en première ligne, que les départements et les régions en charge respectivement des collèges et des lycées, ne pourront seuls y parvenir. Pour relever ce défi, nous devons en faire une cause partagée mobilisant les collectivités, l’Etat, mais aussi les financeurs publics et privés ainsi que tous les acteurs de la filière.

 A l’heure où chacun connaît les contraintes budgétaires qui pèsent sur les comptes publics, il convient de redoubler de créativité, de pragmatisme et de volonté pour trouver des solutions afin de financer et de déployer cet immense chantier. Nous devons revoir les contraintes qui pèsent sur l’investissement de long terme des collectivités en leur permettant, pour faire face à ce défi colossal, de s’endetter dans la durée pour des investissements dont la rentabilité à 20 ou 30 ans n’est plus aujourd’hui à démontrer. Les acteurs financiers, aux côtés des financeurs publics comme la Caisse des Dépôts et Consignations, peuvent développer une nouvelle offre financière attractive, à maturité longue et mettant à contribution les gains énergétiques prospectifs induits par la rénovation thermique

Mobiliser pour accélérer

Lever la contrainte financière actuelle ne suffira pas. C’est de la mobilisation de toute une filière, des fédérations, des entreprises, des artisans, dont dépend la réussite de ce chantier. Nous devons donc mettre sur pied de nouvelles solutions afin de décupler le nombre de chantiers, pour accélérer le rythme de notre transition d’une part, et faciliter la structuration et le changement d’échelle de la filière au bénéfice de tous les territoires d’autre part.

Plus que tout autre, l’école est le lieu qui prépare notre société à son avenir. Au travers de ce grand chantier national que nous appelons de nos voeux, elle peut participer à renforcer notre souveraineté énergétique, à réduire notre empreinte carbone, à créer de l’emploi et de l’activité économique au plus proche des territoires et, pour cela, mobiliser toute notre société.

Thomas Cazenave est député de la 1re circonscription de Gironde, conseiller municipal et métropolitain de Bordeaux, président de la délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation

Alexandre Holroyd est président de la Caisse des Dépôts et Consignations et député de la 3e circonscription de Français résidant hors de France.