Netflix : une série animée adorée des fans va disparaître – News Séries

La nouvelle direction de Warner continue sa série d’annulations. Après “Batgirl”, le film, c’est au tour de la série “Final Space” d’en faire les frais.

Le nouveau patron de Warner, David Zaslav, a décidé de lancer le légendaire studio de cinéma sur une nouvelle voie – et cela commence avec des réductions budgétaires plutôt drastiques. Aucun titre n’est à l’abri : les économies touchent aussi bien les nouvelles productions que celles qui existent déjà. 

Une des victimes de premier plan a été Batgirl. En effet, le film réalisé par Adil El Arbi et Bilall Fallah ne verra tout simplement jamais le jour. Le cas de Final Space maintenant laisse à penser que les annulations pour raison fiscale ne sont pas terminées…

La série d’animation de science-fiction, créée en 2018, comprend 3 saisons, diffusées jusqu’en 2021 sur TBS (en 2018) puis sur Adult Swim (depuis 2019), avec Netflix s’occupant de la distribution internationale. 

Final Space suit les aventures de Gary Goodspeed, héros maladroit au grand cœur, prêt à tout pour défendre ceux qui lui sont chers face au terrible Lord Commander qui menace de détruire l’univers et tente de s’emparer de Mooncake, un petit alien vert qu’il a pris sous son aile.

Warner Bros. / Netflix

Savant mélange de Rick et Morty (en termes de style) et de Futurama (en termes d’humour), le show a continuellement été célébré par la critique et le public. Hélas Warner, son distributeur mondial, va désormais enterrer le projet à jamais.

DES RAISONS FISCALES

Aux États-Unis, Final Space a été retiré du service de streaming HBO Max le 1er juillet 2022. La série a également disparu de toutes les autres plateformes dans les semaines qui ont suivi. Les ventes de supports physiques tels que les Blu-ray par exemple, qui existent pour les 2 premières saisons, ont elle aussi été interrompues.

Le créateur du show, Olan Rogers, a décidé d’exprimer sa déception sur Twitter, confirmant bien que la série faisait partie des déductions fiscales susmentionnées de Warner. Et cela implique qu’elle ne sera peut-être plus jamais diffusée et pourrait donc être perdue à jamais. Au total, Warner a déjà annulé 825 millions de dollars de contenu dans le cadre du remaniement en cours.

En plus du hashtag “#renewfinalspace” (“renouvelez final space”), le showrunner écrit : “C’est une bannière que vous avez tous agitée et c’est un cri de ralliement derrière lequel je peux me tenir pendant que je continue dans cette longue nuit noire à chercher une fin pour cette histoire.” La mention “ARMURE RENFORCÉE” est ensuite suivie de photos et d’une longue lettre racontant les détails de l’affaire. 

Avec Final Space, contrairement à d’autres titres, il y a au moins une petite option de transition pour les fans en dehors des États-Unis, puisque Netflix possède les droits de streaming pour le marché international et que Warner doit se conformer à ce contrat. Le programme est donc toujours disponible sur Netflix en France, entre autres, jusqu’à la fin de l’accord. Selon les sources du site Whats-On-Netflix.com, cela devrait être le cas d’ici le 16 décembre 2023.

Si cela est vrai, la série sera encore disponible une année, avant qu’elle ne disparaisse à jamais (des offres légales)…

ENCORE UN ESPOIR ?

Bien qu’Olan Rogers ait annoncé qu’il n’arrêterait jamais de se battre pour le show, sa déclaration n’est pas très optimiste. Et il y a peu de raison de l’être puisque David Zaslav n’a pas été impressionné par l’opinion publique lorsque Batgirl a été annulé et a clairement fait savoir qu’il ne voulait pas être dissuadé d’abandonner son parcours radical – un parcours qui ne semble pas juste être le souhait du nouveau dirigeant mais bien une question (définitive ?) pour l’entreprise dans sa totalité.

Afin d’obtenir les bénéfices escomptés, Warner doit garantir que les titres ne verront plus le jour et que le groupe ne dépensera plus d’argent à leur sujet. Pendant un moment, il a même été dit que le géant hollywoodien allait détruire toutes les copies physiques et numériques auxquelles il avait accès. Mais ce n’est probablement pas le cas : il pourrait être confronté à des amendes extrêmement élevées. 

L’ÂGE D’OR DU STREAMING ?

Au-delà de l’absurdité totale qu’une œuvre publiée, qui est disponible depuis des années, disparaisse aussi simplement, cette affaire remet en question la notion d’“âge d’or du streaming”. Aussi formidable que ce soit de savoir que des milliers de titres sont à votre portée, savoir si votre titre préféré sera toujours là demain, après-demain ou dans deux ans est de plus en plus incertain – et dans le cas présent, que vous soyez abonné ou que vous ayez même “acheté” une copie numérique.

Voir le diaporama

Diaporama

Les 25 meilleures séries animées de tous les temps selon les spectateurs d’AlloCiné

25 photos

x