Netflix : le film numéro 1 du top streaming se fait atomiser par la critique

Il faut croire que le public a été intrigué. Car découvrir le grand costaud Jason Momoa dans un film pour enfants suscite la curiosité. Et puis la période de Noël et de ses films feelgood (de plus ou moins bonne facture) approche. Conclusion : La petite Nemo et le Monde des Rêves, réalisé par Francis Lawrence (Hunger Games), s’est hissé en première place du top des programmes les plus vus sur Netflix. Il devance The Wonder avec Florence Pugh et Balle Perdue 2.

Son pitch ? On y suit les aventures d’une jeune orpheline au pays des rêves, flanquée d’un hors-la-loi flamboyant. Elle s’est donnée pour mission de trouver une perle qui exaucera son souhait le plus cher.

Et pourtant, le moins que l’on puisse dire, c’est que le long-métrage n’a pas bénéficié d’un accueil très enthousiaste de la critique. Ainsi, La petite Nemo récolte une note de 37% et de 39% sur Metacritic, note Allociné. Parmi les critiques les plus sévères, The Hollywood Reporter juge le film “morose, alambiqué et peu engageant.”

Allociné souligne cependant que la presse française a été nettement plus clémente avec ce nouveau long-métrage, Ainsi, si Ecran Large rejoint la critique outre-Atlantique, jugeant que La petite Nemo “passe au final à côté de l’amusement et de l’émerveillement qu’il était censé provoquer”, Télérama le compare à “Inception pour enfants, à voir en pyjama, sans oublier son doudou” (programme alléchant) et Le Parisien applaudit son “casting de haut niveau” et une adaptation réussie. On se laisse tenter ?