morts à Venise… que regarder à la télé ce soir ?

Le téléfilm L’histoire d’Annette Zelman est à suivre à 21h10 sur France 2. Durant la Seconde Guerre mondiale, en 1941, à Paris, l’histoire d’amour contrariée entre une jeune femme juive et un chrétien de la bonne bourgeoisie se termine par un drame… Une chronique tragique de la haine ordinaire ponctuée par une scène bouleversante : la rencontre de nos jours entre Michèle Zelman, 92 ans, soeur d’Annette et son interprète la comédienne Louise Legendre.

 

W9 mise à 21h05 sur, la fiction Escape 2 : morts à Venise. Thomas purge une peine de prison pour le viol de Victoire. Pauline, Hélène, Steph et Vlad se retrouvent à l’enterrement de Burel. Lorsqu’ils s’apprêtent à partir, ils entendent des cris venant du sous-sol. Ils accourent, paniqués, et se retrouvent enfermés. Une voix leur annonce que la partie commence, comme il y a cinq ans. Pris au piège, ils se rendent compte que la maison entière a été transformée en escape game. Malgré leurs tensions, leurs conflits et leurs révélations bouleversantes, les amis vont devoir ruser pour trouver les réponses aux énigmes et sauver leur peau…

A 21h10 sur Canal+ on regarde la série documentaire Moochie : qui a tué Jill Halliburton ?. En septembre 2014. Su Halliburton, 57 ans, une riche héritière, est égorgée dans sa villa de Fort Lauderdale, en Floride. La police n’a d’autre piste qu’une trace ADN qui désigne Dayonte Resiles, surnommé Moochie, un Afro-Américain de 20 ans… De rebondissement en rebondissement, cette série documentaire de Samuel Collardey prend et ne lâche plus, tout en offrant une réflexion profonde sur ces procès écrits d’avance

 

On achève cette sélection avec le drame La religieuse à 20h55 sur Arte. Suzanne, 16 ans, est forcée par sa famille d’entrer dans les ordres. Au couvent, elle est confrontée à l’arbitraire et à la cruauté de deux mères supérieures. Dans le rôle-titre, Pauline Étienne irradie l’écran malgré ce que lui font subir Louise Bourgoin, méconnaissable en bonne sœur sadique, et Isabelle Huppert, tragique en nonne saphique. Si Guillaume Nicloux livre une adaptation très libre et bien trop sage du roman de Diderot, il signe avec elles une ode à la liberté des plus percutantes.

Sarah Ibri