Mois du film documentaire : plus que cinq films !

l’essentiel
Lors de ce rendez-vous incontournable du 2 au 30 novembre, 19 films en prise avec l’actualité sont proposés à la médiathèque.

Mercredi 16 novembre, en partenariat avec le CCFD-Terre solidaire, une quarantaine de personnes ont découvert “Les vaches n’auront plus de nom” et “Amuka, l’éveil des paysans congolais”. Dans le cadre du Mois du film documentaire, ces deux films présentaient de manière saisissante la question paysanne et ses défis “ici et là-bas”. Voir successivement “Les vaches n’auront plus de nom”, chronique de la disparition d’une ferme laitière en France, et “Amuka, l’éveil des paysans congolais” récit des combats pour mieux vivre de quatre paysans et paysannes, permettait de comprendre que tous faisaient face aux mêmes mécanismes contraignants et à la course aux profits, dans un contexte libéral et mondialisé. Les vaches n’auront plus de nom parce que l’industrialisation et la concentration de l’élevage transforment les animaux en matière première et les humains en contrôleurs des robots de traite. Dans ce film, pas de chiffres ni de statistiques, des images seules montrant l’âpreté du métier d’éleveur, l’amour pour les vaches et le lent travail sur soi d’une femme pour accepter de lâcher prise puisque son fils ne reprendra pas. Un récit au plus près du réel pour dire un drame qui se joue quotidiennement dans nos campagnes. C’est la dimension humaine d’un métier et d’une relation aux animaux et à la nature qui s’efface. “Amuka, l’éveil des paysans congolais” retrace le parcours de quatre paysans et paysannes du Congo vivant de productions différentes : le riz, le café, l’élevage bovin, la fabrication d’huile de palme. Ils ont tous des produits de qualité mais souffrent de l’absence d’infrastructures et de la dépendance de négociants intraitables. Ils comprennent peu à peu l’intérêt de s’unir pour se défendre. Deux films, deux récits en phase avec l’action du CCFD-Terre solidaire pour une agriculture qui donne la première place à l’homme dans le respect de son environnement. Cela porte un nom : l’agro-écologie.

Mercredi 30 novembre, c’est autour des abeilles que s’achèvera ce mois du doc avec “Honeyland” et “Une terre sans abeilles ?” en partenariat avec le CCFD-Terre solidaire et l’apiculteur Michel Bétaille. Cette 23e édition invite à “vaciller” devant la beauté du monde et ses fracas.

x