Meghan et Harry sur Netflix : qui sont leurs proches qui ont participé au documentaire ?

Coup dur pour le prince William qui a bel et bien été éclipsé par son cadet. Buckingham Palace prétendait ne pas avoir “peur” mais les Sussex ont frappé fort en dévoilant ce jeudi 1er décembre – à la veille de la cérémonie, à Boston, des Earthshot Prize Awards, récompenses philanthropiques créées par le prince de Galles – la bande-annonce de leur série documentaire produit par Netflix. Disponible à partir du 8 décembre, cette série contera en six épisodes l’histoire de leur relation ainsi que leur nouvelle vie à Montecito, en Californie. Si les fans de la famille royale britannique et la presse people ont déjà attentivement suivi leurs péripéties depuis l’officialisation de leur idylle par le prince Harry, le couple promet cette fois de partager leur histoire vue de l’intérieur, avec leur propre point de vue. Plusieurs de leurs proches, dont certains auraient jusque-là refusé de s’exprimer, sont ainsi pressentis comme protagonistes secondaires de ce documentaire.

Le Daily Mail s’est penché sur cette liste des potentiels proches des Sussex que les téléspectateurs de Netflix pourraient bien apercevoir dans la série. En tête des pronostics de nos confrères britanniques : Doria Ragland, qui n’est autre que la mère de Meghan Markle, très présente dans leur quotidien à Los Angeles, et un certain David Foster que le fils cadet de Charles III et Lady Di considèrerait comme un second père. “Mon mari a une très, très belle relation avec Harry. Ils sont si mignons. Ils sont comme père et fils, aurait ainsi déclaré l’épouse de ce dernier dans l’émission Access Hollywood en mai 2020. De nationalité canadienne, le producteur – qui a notamment collaboré avec Carla Bruni – aurait notamment aidé le couple à leur départ de Londres puisqu’il serait tout simplement le propriétaire du somptueux manoir de North Saanich où ils ont séjourné avant de déménager à Los Angeles.

>> PHOTOS – Meghan Markle et Harry : les membres de leur garde rapprochée à Hollywood

Des amies de longue date pour Meghan…

Le quotidien britannique estime qu’il ne serait également pas surprenant de voir apparaître Jessica Mulroney, styliste canadienne que Meghan Markle a rencontrée sur le plateau de la série Suits et que les Britanniques ont découvert comme sa demoiselle d’honneur. Avant les accusations de racisme à l’encontre de Jessica Mulroney, les deux femmes étaient tellement proches qu’une source proche du palais affirme que la Canadienne aurait été dans la confidence du projet du couple de se retirer de la royauté, devenant ainsi l’une des protagonistes de l’ombre du Megxit.

Deux autres amies de longue date de Meghan Markle, Lindsay Roth et Heather Dorak, sont également citées par le Daily Mail. La première, l’une de ses anciennes camarades de fac, avait demandé à la duchesse de Sussex d’être sa demoiselle d’honneur à son mariage quand la seconde, sa professeure de Pilates rencontrée quand elle jouait dans Suits, lui aurait organisé son enterrement de vie de jeune fille avant qu’elle ne devienne un membre par alliance de la famille royale britannique. Si Lindsay Roth a publiquement pris la défense de Meghan Markle à plusieurs reprises, Heather Dorak ne s’est en revanche jamais exprimée sur sa très célèbre amie.

… et des proches de la famille royale pour Harry ?

Mark Dyer est également pressenti par le quotidien britannique comme un potentiel témoin de l’histoire d’amour d’Harry et Meghan puisqu’il les aurait aidés à se voir en cachette avant l’officialisation de leur couple. L’ancien officier des gardes gallois et écuyer du père d’Harry dans les années 90 serait surtout l’un des seuls à parvenir à raisonner le duc de Sussex. Il serait en outre le parrain d’Archie et réciproquement, Harry le parrain de son fils. Quant à celle qu’on suppose être la marraine d’Archie, Tiggy Legge-Bourke, l’ancienne nounou des princes William et Harry, avec lesquels elle est restée très proche, pourrait également faire une apparition dans la série.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Dana Press / Bestimage