Meghan et Harry : avant leur documentaire Netflix, Elizabeth II avait déjà laissé des caméras la filmer…

Bien avant le documentaire Netflix du prince Harry et de Meghan Markle, prévu le 8 décembre prochain, la famille royale a déjà eu l’occasion de faire entrer des caméras dans son antre. Mercredi 23 novembre, le magazine Hello est revenu sur le jour où Elizabeth II – morte le 8 septembre dernier – a accepté les caméras de la BBC au sein du palais de Buckingham.

Un documentaire intitulé Royal Family, paru en juin 1969 et qui avait un but bien précis. Celui de raviver l’intérêt du public pour la Firme en dévoilant le comportement des membres de la famille derrière les murs. Malgré quelques réserves de la part du défunt Prince Philip, les téléspectateurs ont ainsi pu découvrir les membres de la famille royale regardant la télévision ou profitant tout simplement d’un moment lors d’un pique-nique sur les terrains de Balmoral. Un documentaire qui a connu un véritable triomphe puisque cette adaptation a atteint un total de 40 millions de téléspectateurs.

>> PHOTOS – Remembrance Sunday : la famille royale émue pour cette première sans Elizabeth II

Une adaptation regrettée par Elizabeth II

Toutefois, peu de temps après la diffusion de Royal Family, Elizabeth II aurait rapidement fait savoir qu’elle regrettait amèrement d’avoir autorisé les caméras de la BBC à entrer chez elle. Elle aurait même déclaré à Sir David Attenborough, alors contrôleur de la chaîne, que ce film risquait de “tuer la monarchie“. C’est pourquoi, dès 1970, ce documentaire a été retiré de toutes les chaînes. Encore aujourd’hui, la rediffusion de ce documentaire est formellement interdite.

Mais la défunte reine n’était pas la seule à avoir déploré ce documentaire. La princesse Anne s’est également montrée particulièrement opposée à ce projet. À l’époque, elle avait même assuré : “Je n’ai jamais aimé l’idée de famille royale, je pensais que c’était une idée pourrie“. Et de préciser ensuite : “L’attention portée à quelqu’un depuis son enfance… vous n’en aviez plus besoin.”

Crédits photos : Agence / Bestimage