Marion Cotillard : cette scène très osée dans Astérix et Obélix qui n’a pas du tout plu à ses enfants

Mardi 24 janvier 2023, l’équipe du film Astérix et Obélix : L’Empire du Milieu était invitée sur le plateau de Quotidien. Pour l’occasion, Marion Cotillard a fait de rares confidences sur ses enfants.

Retardé à cause de l’épidémie de Covid-19, le film Astérix et Obélix : L’Empire du Milieu sortira au cinéma le mercredi 1er février 2023. Ce long-métrage réalisé par Guillaume Canet met en scène l’acteur de 49 ans dans le rôle d’Astérix, Gilles Lellouche dans celui d’Obélix ou encore Marion Cotillard dans celui de Cléopâtre. Et si le film sera bientôt disponible dans les salles obscures, certains chanceux comme les enfants du réalisateur ont déjà pu le visionner.

En effet, Guillaume Canet a souhaité dédier son nouveau film à ses deux enfants, Marcel (11 ans) et Louise (5 ans), nés de sa relation avec Marion Cotillard. Alors que l’équipe d’Astérix et Obélix était invitée sur le plateau de Quotidien le mardi 24 janvier, l’actrice de 47 ans a décidé de faire de rares confidences sur leurs enfants. Elle a ainsi révélé qu’ils n’avaient pas vraiment apprécié son rôle de Cléopâtre, pour une très bonne raison.

Les enfants de Marion Cotillard dégoutés par un baiser

Face aux interrogations de Yann Barthès, Marion Cotillard a expliqué qu’un détail n’avait pas plu à Marcel et Louise. “Un jour, mon fils vient me voir dans mon bureau et me dit : ‘Je voudrais te dire quelque chose, mais j’ai peur que ça te fasse de la peine‘” s’est-elle souvenue avant de poursuivre : “Il me dit : ‘Je ne te trouve pas bonne dans le film de papa‘”. Après l’avoir rassuré, la comédienne a cependant consulté sa fille, pour avoir son avis.

Tout comme son grand frère, la petite Louise aurait affiché une tête dégoutée en évoquant les performances de sa mère à l’écran. Une réaction qu’elle a ensuite assimilé à une scène spécifique du film avec un certain Jules César. “Ils n’ont pas supporté que j’embrasse Vincent Cassel sur la bouche” a-t-elle avoué. Une affirmation à laquelle Guillaume Canet a répondu par : “Alors que moi, j’ai supporté“. De quoi provoquer l’hilarité sur le plateau de Quotidien.