L’Union européenne progresse avec sa première tokenisation de MNBC

La Banque européenne d’investissement (BEI) s’est associée avec la Banque de France et la Banque centrale du Luxembourg afin de tokeniser une MNBC et l’utiliser dans le cadre d’une transaction. Cette dernière a été réalisée en partenariat avec la Société Générale et Goldman Sachs qui ont agi en tant que dépositaires et teneurs de compte.

La technologie DLT adoptée par les banques

Selon un communiqué en date du 29 novembre, la Banque de France et la Banque centrale du Luxembourg ont travaillé de concert afin de soutenir la Banque européenne d’investissement (BEI) dans le cadre du projet Venus.

Concrètement, le projet visait à fournir une représentation numérique de la monnaie numérique de banque centrale (MNBC) sous forme de jetons (tokenisée). L’initiative a également vu participer la Société Générale Securities Services (SGSS Luxembourg) ainsi que la branche européenne de Goldman Sachs, lesquels ont tenu le rôle de dépositaire et de teneur de compte.

Comme leur nom l’indique, les monnaies numériques de banque centrale représentent des monnaies fiat (en l’occurrence l’euro) sous leur forme numérique, et sont actuellement testées par diverses banques à l’international pour des usages publics ou internes afin de faciliter et sécuriser les transactions. Nous vous invitons à lire notre article dédié aux MNBC pour en apprendre davantage.

Dans les faits, la Banque européenne d’investissement a émie une obligation numérique pour un montant de 100 millions d’euros grâce à la technologie de registre distribué (DLT), laquelle a ensuite été réglée dans la journée par les banques centrales grâce aux MNBC tokénisées.

👉 Pour approfondir – Quels sont les risques des monnaies numériques de banque centrale (MNBC) ?

Commander notre Livre pour tout comprendre aux cryptos

Publié aux Éditions Larousse

toaster icon

Les MNBC progressent lentement

Notons qu’il s’agit d’une première pour l’écosystème économique de l’Union européenne : effectivement, jamais une MNBC tokenisée n’avait encore été utilisée dans le cadre d’une transaction de cet ordre.

Afin que l’obligation puisse être réglée le même jour que son émission, les différents acteurs ont dû mettre en place un mécanisme d’échange de confiance entre les registres distribués grâce à la fonctionnalité dite Hashed TimeLock Contract (HTLC), un outil technique permettant d’assurer la sécurité d’une transaction grâce au smart contract (il est notamment utilisé sur le Lightning Network).

Nathalie Aufauvre, la directrice générale de la stabilité financière et des opérations de la Banque de France, s’est félicitée de cet essai qui marque une petite avancée vers l’émission de MNBC tokenisées et distribuées via la technologie de registres distribués :

« Elle montre comment des actifs numériques peuvent être émis, distribués et réglés au sein de la zone euro, en une seule journée. L’initiative Venus confirme qu’une MNBC bien conçue peut jouer un rôle essentiel dans le développement d’un espace sécurisé d’actifs financiers tokenisés en Europe. »

Soulignons toutefois que les MNBC n’en sont encore qu’au stade embryonnaire et leur démocratisation au sein de l’Union européenne demeure loin d’être acquise.

Effectivement, les cas précis dans lesquels elles pourraient être utilisées restent encore à déterminer, et certains acteurs s’inquiètent d’une possible fuite de capitaux du système bancaire tel que nous le connaissons actuellement vers des portefeuilles externes.

👉 À lire également – Metaverse : l’UE organise un gala à 387 000 €… Qui rassemble 5 personnes

La plateforme qui simplifie le trading

Acheter des cryptos en quelques minutes

toaster icon

Source : Banque de France

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l’actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n’y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

Recommandations de l’AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.

Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.