Lucibel : Etude d’initiation de couverture sur LUCIBEL


Opinion fondamentale : ___ Positive

Cours au 18/01/23 : ______ 0,984€

Fair Value : _____________ 1,24€

Compartiment : __________ Euronext Growth

Code action : ____________ ALUCI

VERS UNE FORTE CROISSANCE ET UN REDRESSEMENT DES MARGES GRÂCE A LA

STRATEGIE D’INNOVATIONS DISRUPTIVES ET DE PREMIUMISATION

  • Créée en 2008, Lucibel a pour cœur de métier la conception, fabrication et commercialisation de solutions innovantes basées sur la technologie LED, principalement auprès d’une clientèle de professionnels (bureaux, musées, commerces, industrie). Elle a annoncé fin 2022 une profonde restructuration de cette activité éclairage, incluant l’arrêt des activités LuciConnect et Lorenz.
  • Afin de s’émanciper d’un métier historique devenu concurrentiel, le groupe a investi, à partir de 2013, dans 2 familles d’innovations disruptives : 1/ la communication par la lumière (LiFi), un important relais de croissance sur lequel Lucibel est pionnier, mais qui ne devrait décoller qu’à partir de l’horizon 2025/26, lorsque la norme aura été finalisée et massivement adoptée (activité non intégrée à nos prévisions afin de rester conservateurs) ; 2/ les solutions cosmétiques par la lumière.
  • Ces dernières, sous la marque Lucibelle Paris, avec le masque de beauté OVE comme fer de lance, devraient déjà représenter plus du tiers du CA consolidé attendu cette année (contre un peu plus de 10% en 2022), puis la moitié à l’horizon 2025. Ces perspectives reposent sur le partenariat stratégique conclu avec Dior en juillet dernier, mais également sur un réseau de vendeurs indépendants qui s’ouvre sur le circuit B2B, ainsi que sur le maillage de distributeurs spécialisés à l’international.
  • Parallèlement, Procédés Hallier (éclairage de musées / boutiques de luxe) et Confidence (luminaires sur pied premium) devraient poursuivre cette année une croissance à 2 chiffres d’autant plus vertueuse que ces 2 pôles dégagent des marges brutes élevées.
  • Dès 2024, le partenariat commercial avec le groupe LVMH pourrait être étendu, au-delà de la cosmétique, à l’activité éclairage Lucibel Pro ainsi qu’à une nouvelle business unit « Projets spéciaux », conformément à la stratégie de « premiumisation » suivie par Lucibel.
  • Au total, l’accélération de la croissance sur les activités générant les plus fortes marges, parallèlement à un point mort abaissé par la restructuration récente, devrait permettre au groupe Lucibel de revenir à une rentabilité opérationnelle positive cette année. Grâce à l’effet de levier sur les coûts, nous attendons des marges opérationnelles de 8,0% en 2024 puis de 10,2% en 2025.

Fair Value et Structure bilantielle

Notre Fair Value par DCF ressort à 1,24€ par titre, intégrant l’utilisation purement théorique de la ligne de financement Nice & Green (financement d’éventuels besoins de trésorerie prévisionnels en fin de S1- 2023). Lucibel ne souhaite à ce jour pas y recourir, disposant d’options alternatives sérieuses (vente d’actif, emprunt bancaire). Hormis cette hypothèse, notre Fair Value est de 1,35€ (potentiel du LiFi non intégré). La dette financière nette (3,7 M€ estimée à fin 2022) et des fonds propres consolidés qui resteraient encore légèrement négatifs en fin d’année constituent un point de vigilance, en attendant une génération de free cash-flow d’exploitation que nous anticipons positive à partir de 2024.

Données boursières

Capitalisation :

16,7 M€

Valeur Entreprise : ….

20,4 M€

Titres (millions) :

16,88228

Flottant :

72,9%

Vol moy/séance :

85 137

Ext 52 semaines :

0,63-1,85 €

Ext 3 ans :

0,40-1,85 €

Agenda

27 janv. 2023 : CA annuel 2022

Actionnariat

% cap

Etoile Finance*et

7,1%

F.Granotier

20,0% **

NextStage

Flottant

72,9%

  • Holding de Frédéric Granotier ** estimation

Ratios

Déc-21

Déc-22e

Déc-23p

Déc-24p

Déc-25p

P/E

Ns

Ns

53,7

15,4

9,6

VE/CA

2,3

2,6

1,9

1,5

1,2

VE/EBIT

Ns

Ns

71,7

18,9

11,5

Rendement

0,0%

0,0%

0,0%

0,0%

0,0%

Marge op.

Ns

Ns

2,6%

8,0%

10,2%

Marge nette

Ns

Ns

2,8%

8,0%

9,9%

Gearing

Ns

Ns

Ns

Ns

156%

Ratios

Déc-21

Déc-22e

Déc-23p

Déc-24p

Déc-25p

CA

9,15

8,05

11,13

13,59

17,65

EBIT

(3,05)

(3,47)

0,29

1,09

1,80

RNPG

(2,93)

(3,04)

0,31

1,09

1,76

BPA (€)

(0,20)

(0,18)

0,02

0,06

0,10

Dividende (€)

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

Fonds Propres

(1,53)

(1,0)

(0,7)

0,4

2,2

Dette Nette

4,0

3,7

3,9

3,6

2,8

Goodwill &

3,3

4,0

4,3

4,4

4,2

incorporels

Analyste : Jean Pierre Miguet

Page 1 sur 17

01Equity

[email protected]

Lire les avertissements importants figurant en dernière page avant de prendre

25 rue de Ponthieu | 75008 Paris

connaissance de cette étude

18 Janvier 2023

LUCIBEL en 8 points…

Le métier…

L’actualité…

  • Cœur de métier dans l’éclairage avec 13 années d’expertise dans la technologie LED
  • Pionnier dans le LiFi (communication par la lumière)
  • Cosmétique par la lumière : marque Lucibelle Paris (ex-Line 5) positionnée sur le Luxe
  • Investissements dans la photobiomodulation, basée sur une technologie LED maitrisée, pour développer une gamme de cosmétiques & bien être dont le fer de lance est le masque
    OVE
  • Premières facturations à Dior du masque OVE dès le début de cette année
  • Le réseau de vendeurs indépendants de Lucibel.le Paris va dès ce trimestre pouvoir commercialiser la gamme cosmétique en circuit B2B
  • Restructuration du pôle éclairage actée sur le second semestre de l’année dernière.

Répartition estimée du CA 2023 entre les nouvelles Business Répartition géographique du CA semestriel 2022 units

Lucibelle Paris :

34,2 %

France

96,7%

Europe et reste du monde

3,3%

Procédés Hallier :

24,8 %

Lucibel Pro :

27,0%

Confidence :

8,3%

Projets spéciaux

4,5%

Barentin (loyers ss/location)

1,2%

Forces

  • R&D (innovation, design et conception intégrés) et fabrication intégrées sur les sites de Barentin et de Montreuil (Procédés Hallier), pour une meilleure maitrise des coûts et des délais.

Faiblesses

  • Sensibilité (bien qu’atténuée par l’organisation mise en place) aux pénuries des marchés de composants internationaux, susceptibles d’engendrer des retards d’approvisionnements (partiellement compensés par la relocalisation de la fabrication en France).
  • 40 familles de brevets délivrées ou déposés (dont 8 sur le LiFi), de nombreux prix Innovation obtenus depuis sa création ; une quarantaine de familles de brevets couvrant le LiFi, la photobiomodulation et des configurations techniques de luminaires.
  • Pricing Power des prix sur les produits « Made in France », positionnement haut de gamme de Procédés Hallier et Lucibelle Paris grâce à leurs capacités d’innovations
  • Concrétisation commerciale de certains projets du pôle éclairage s’étalant de 6 à 18 mois
  • Bilan encore fragile

Opportunités

Menaces / risques

  • Développement du CA à l’export via Lucibelle Paris notamment
  • Potentiel de développement hors cosmétique avec le groupe LVMH
  • Non-reconductionpar Dior des engagements de commandes périodiques sur la cosmétique.
  • Décollage plus lent qu’escompté du LiFi en 2025/26 qui resterait un marché de niches (pas d’impact sur les prévisions car non intégré)

Analyste : Jean Pierre Miguet

Page 2 sur 17

01Equity

[email protected]

Lire les avertissements importants figurant en dernière page avant de

25 rue de Ponthieu | 75008 Paris

prendre connaissance de cette étude

18 Janvier 2023

Lucibel Pro : un cœur de métier restructuré pour aborder la nouvelle stratégie de premiumisation

Restructuration et stratégie de premiumisation devraient permettre …

Lucibel Pro regroupe une gamme de luminaires dédiée à l’éclairage de bureaux, conçue et essentiellement fabriquée en France dans son usine de Barentin.

La commercialisation de produits et de solutions techniques à plus forte valeur ajoutée (intégration d’innovations et de nouvelles fonctionnalités), ainsi que la customisation de solutions pour des marchés de niches n’ayant pas été suffisants pour être bénéficiaire sur un marché devenu concurrenciel, Lucibel a pris la décision sur le second semestre de l’année dernière d’une restructuration en profondeur dont les coûts sont provisionnés dans les comptes 2022 :

    • Baisse d’effectifs portant sur une vingtaine de personnes ;
    • arrêt des activités de Lorenz Light Technic, société qui avait été acquise en avril 2019 pour se renforcer sur les grands distributeurs indépendants (Leclerc, Intermarché, Système U) ; générant des revenus de l’ordre de 4 M€ en année pleine lors de son rachat, Lorenz n’a cessé de voir son activité chuter à partir de la crise sanitaire et des graves problèmes de santé de son dirigeant, pour ne plus représenter sur l’exercice en cours qu’un volume d’affaires estimé de l’ordre de 0,2 M€ en écoulement de stocks sur la fin des projets en cours.
    • arrêt des activités de LuciConnect, offre commerciale lancée en 2017 pour cibler les projets de taille significative (>100 K€, notamment dans le cadre de la mise en conformité avec la règlementation RT2020) ; LuciConnect n’a jamais atteint sa taille critique (CA d’environ 180 K€ l’année dernière), la finalisation des chantiers résiduels pouvant être estimée de l’ordre de 100 K€ sur l’exercice en cours.
    • repositionnement sur des contrats cadre de référence (type Schneider) à plus forte valeur ajoutée.
  • un retour à la rentabilité opérationnelle dès cette année

Nous attendons sur l’exercice en cours un chiffre d’affaires de 3 M€ accompagné du retour à un résultat opérationnel positif (0,39 M€).

La stratégie d’optimisation des marges et l’élargissement probable du partenariat Dior dans la cosmétique à l’éclairage avec le groupe LVMH, devraient permettre une progression de 11% du CA en 2024 sur une base 2023 retraitée des CA Lorenz et LuciConnect (+3,3% apparents).

Nous anticipons une accélération des ventes de +20% en 2025 grâce à l’intégration en année pleine des nouveaux projets initiés en 2024.

Nous prévoyons une amélioration d’un point de la marge opérationnelle en 2024 (14%), qui passerait en 2025 à 15,3%, niveau « normatif » de cette business unit dans notre modèle.

Analyste : Jean Pierre Miguet

Page 3 sur 17

01Equity

[email protected]

Lire les avertissements importants figurant en dernière page avant de

25 rue de Ponthieu | 75008 Paris

prendre connaissance de cette étude

18 Janvier 2023

Evolution prospective du CA et de l’EBIT de Lucibel Pro (M€)

4,00

3,50

3,00

2,50

2,00

1,50

1,00

0,50

0,00

CA EBIT

Source : 01EQUITY

LiFi : un important relais de croissance à 2/3 ans non intégré à nos prévisions

Développée par Lucibel à partir de 2013, l’activité LiFi (incluse dans le pôle Lucibel Pro sous la marque « LiFi By Lucibel ») représente aujourd’hui un volume d’activité peu significatif (70 K€ l’année dernière, moins d’1 M€ cumulés réalisés en installations de pilotes avec une centaine de clients ayant testé l’offre depuis son lancement commercial en 2016).

Les retards pris dans la standardisation de la norme mondiale 802.11.bb (notamment du fait de la crise sanitaire) ne devraient pas permettre l’ouverture de ce marché avant l’horizon 2025 ou 2026 : l’adoption massive de cette technologie (dans les segments BtoB puis BtoC) est en effet étroitement liée à son intégration « native » dans les ordinateurs et les smartphones, en remplacement de l’actuelle clé LiFi (dongle) qui assure la connectivité.

Pionnier en la matière (en mettant sur le marché en septembre 2016 le 1er luminaire LiFi au monde en partenariat avec l’écossais PureLifi), Lucibel possède 8 familles de brevets déposés spécifiquement.

Ayant, depuis 2016, lancé 2 autres générations, le groupe devrait largement bénéficier de l’adoption massive de cette technologie disruptive, notamment pour les zones de connectivité sans ondes radio (EHPAD, hôpitaux, crèches, résidences étudiantes et seniors, monde de la santé…), ou encore lorsque la sécurité des échanges de données doit être garantie (Banques, centres de R&D, sièges sociaux d’entreprises, Défense).

Compte tenu de l’horizon encore éloigné (2025/26) de démarrage prévu pour ce marché, et afin de rester conservateurs, nous n’avons à ce stade pas intégré à nos prévisions de revenus liés au LiFi. Semblablement, notre fair value calculée par DCF n’intègre pas de valorisation spécifique.

Analyste : Jean Pierre Miguet

Page 4 sur 17

01Equity

[email protected]

Lire les avertissements importants figurant en dernière page avant de

25 rue de Ponthieu | 75008 Paris

prendre connaissance de cette étude

18 Janvier 2023

Pôle cosmétique : un booster pour les revenus et les marges

A contre-pied des attentes initiales, la cosmétique aura été l’innovation du groupe qui se sera concrétisée commercialement bien avant le LiFi.

Ce pôle, filialisé en 2014 sous le nom de Line 5 et rebaptisé Lucibelle Paris, propose une gamme de produits cosmétiques et de bien-être basée sur la technologie LED maitrisée de longue date par le groupe.

Le fer de lance de cette gamme est le masque de beauté OVE, dessiné par Olivier Lapidus et commercialisé depuis juin 2021 ; développé sur le principe de photobiomodulation par la lumière LED, il diminue la profondeur des rides du visage et corrige des imperfections de la peau.

Son prix de vente public (site Lucibelle Paris) est de 2 160€ pour la version de base avec peinture blanc mat, et de 2 580€ pour les 3 autres modèles à peinture brillante plus luxueuse. Le moulage et la peinture sont sous-traités en France, un second sous-traitant ayant été validé pour la peinture afin de sécuriser sa production.

Modèle masque de beauté OVE

Prix vente public TTC

Blanc pur finition mate

2 160 €

Bleu azur finition brillante

2 580 €

Rouge coqueliquot finition brillante

2 580 €

Blanc moon finition brillante

2 580 €

Source: site Lucibelle Paris

Lucibel estime que son masque OVE est 5 fois plus puissant que son équivalent le plus performant aujourd’hui disponible sur le marché, notamment grâce à une très bonne gestion de la dissipation de chaleur (issue de l’expérience acquise par Lucibel dans l’éclairage LED). Le produit myblend de Clarins est par exemple en retrait sur ce point.

La gamme comprend également :

  • Un pad 2 en 1 nomade commercialisé à 679 euros en prix public, destiné au traitement par la lumière LED des rides et vergetures, ainsi qu’à la stimulation de la pousse des cheveux avec effet anti-chute. 7 ans après la sortie de sa première version, ce Pad s’est vendu à près de 10 000 unités cumulées.
  • Des produits cosmétiques conçus pour optimiser les résultats obtenus avec le masque de beauté OVE ou le PAD 2 en 1 nomade : lunettes de protection, gel exfoliant, sérum anti-rides, crèmes de jour et de nuit, sérum de boost capillaire.

Ce pôle bénéficie de marges brutes 15 à 20 points supérieures à celles dégagées par le métier de base (Lucibel Pro) ; il est également celui qui présente le plus fort potentiel de croissance à 3 ans, sur la base d’études cliniques très positives, de premiers succès à l’international (notamment au Moyen-Orient), d’une gamme complète de produits à forte valeur ajoutée, et grâce à l’élargissement de la clientèle cible.

Analyste : Jean Pierre Miguet

Page 5 sur 17

01Equity

[email protected]

Lire les avertissements importants figurant en dernière page avant de

25 rue de Ponthieu | 75008 Paris

prendre connaissance de cette étude

Disclaimer

Lucibel SA published this content on 18 January 2023 and is solely responsible for the information contained therein. Distributed by Public, unedited and unaltered, on 18 January 2023 20:19:01 UTC.

Publicnow 2023

Toute l’actualit sur LUCIBEL SA

CA 2021 9,15 M
9,90 M
Rsultat net 2021 -2,93 M
-3,17 M
Dette nette 2021 3,99 M
4,31 M
PER 2021 -3,75x
Rendement 2021
Capitalisation 16,6 M
18,0 M
VE / CA 2020 1,51x
VE / CA 2021 1,66x
Nbr Employs 64
Flottant 88,4%


Dure :


Priode :



Lucibel SA : Graphique analyse technique Lucibel SA | Zonebourse

Tendances analyse technique LUCIBEL SA

Court Terme Moyen Terme Long Terme
Tendances Haussire Neutre Baissire

Evolution du Compte de Rsultat

Dirigeants et Administrateurs