“L’Origine du mal”, “Un beau matin”, “Novembre”…

Quels films voir cette semaine (ou pas) ? Chaque vendredi, retrouvez nos critiques des dernières sorties en salles, pour un week-end cinéphile.

– LE COUP DE CŒUR DE LA SEMAINE –

“L’Origine du mal” : à bas le patriarcat !

Dans une luxueuse villa de la Côte d’Azur, une nouvelle venue va dynamiter l’ordre établi par un monstrueux patriarche. Un fascinant thriller familial.
De Sébastien Marnier. Avec Laure Calamy, Dominique Blanc, Jacques Weber. 2h05. Découvrez la notation Télérama et l’intégralité de notre critique


– LES AUTRES FILMS –

• “Un beau matin” : à ses amours

Melvil Poupaud, Camille Leban Martins et Léa Seydoux, dans le très touchant « Un beau matin », de Mia Hansen-Løve.

Melvil Poupaud, Camille Leban Martins et Léa Seydoux, dans le très touchant « Un beau matin », de Mia Hansen-Løve.

Les Films Pelléas

Oscillant entre le brasier d’une passion naissante et le chagrin d’une vie qui s’éteint, Un beau matin possède une beauté désarmante qui tient à sa profonde douceur et à sa façon d’interroger ce qui reste des humains quand ils disparaissent.
De Mia Hansen-Løve. Avec Léa Seydoux, Melvil Poupaud, Pascal Greggory. 1h52. Découvrez la notation Télérama et l’intégralité de notre critique

• “Tori et Lokita” : cri de colère pour les jeunes migrants

Pablo Schils est Tori, aux côtés de Joely Mbundu (Lokita) et d’Alban Ukaj, dans « Tori et Lokita » de Jean-Pierre et Luc Dardenne.

Pablo Schils est Tori, aux côtés de Joely Mbundu (Lokita) et d’Alban Ukaj, dans « Tori et Lokita » de Jean-Pierre et Luc Dardenne.

Photo Christine Plenus/Les Films du fleuve

En Belgique, un gamin et une adolescente venus d’Afrique affrontent un monde qui les ignore et les exploite. Courageux et lucide, un des films les plus forts des frères Dardenne.
De Jean-Pierre et Luc Dardenne. Avec Pablo Schils, Joely Mbundu, Alban Ukaj. 1h28. Découvrez la notation Télérama et l’intégralité de notre critique

“Novembre” : enquête sous tension

Jean Dujardin est Fred, flic au sein de la sous-direction antiterroriste en charge de retrouver les fugitifs les plus recherchés de France, dans le film de Cédric Jimenez inspiré des attentats de Paris en 2015, « Novembre ».

Jean Dujardin est Fred, flic au sein de la sous-direction antiterroriste en charge de retrouver les fugitifs les plus recherchés de France, dans le film de Cédric Jimenez inspiré des attentats de Paris en 2015, « Novembre ».

Récifilms et Chi-Fou-Mi productions

Cinq jours d’enquête après les attentats du 13 novembre, en immersion dans la lutte antiterroriste. Un film efficace, tendu, uniquement centré sur le travail des policiers : écoutes, tuyaux, filatures… Plutôt captivant, même si on cherche en vain le propos.
De Cédric Jimenez. Avec Jean Dujardin, Anaïs Demoustier, Sandrine Kiberlain. 1h40. Découvrez la notation Télérama et l’intégralité de notre critique

• “La Combattante” : la retraitée et les réfugiés

Marie-José Tubiana, ethnologue de 90 ans, apporte son aide aux demandeurs d'asile. « La Combattante » filmée par  Camille Ponsin.

Marie-José Tubiana, ethnologue de 90 ans, apporte son aide aux demandeurs d’asile. « La Combattante » filmée par Camille Ponsin.

Minima productions

Ethnologue à la retraite, Marie-José Tubiana reçoit depuis dix ans les réfugiés du Darfour dont la demande d’asile a été rejetée par la France. Et les aide, grâce à ses attestations, à obtenir l’asile politique. Le combat d’une femme lumineuse.
De Camille Ponsin. Avec (dans son propre rôle) Marie-José Tubiana. 1h34. Découvrez la notation Télérama et l’intégralité de notre critique

• “Licu, une histoire roumaine” : un homme, un pays

Liviu Canter, 92 ans dans l’œil d’Ana Dumitrescu, pour un documentaire sensible sur le temps qui passe et sa fragilité, « Licu, une histoire roumaine ».

Liviu Canter, 92 ans dans l’œil d’Ana Dumitrescu, pour un documentaire sensible sur le temps qui passe et sa fragilité, « Licu, une histoire roumaine ».

Jules et Films

Guerre, exil, communisme, Ceausescu… : Licu a connu tous les événements historiques récents de son pays, la Roumanie. Portrait en noir et blanc d’un homme de 92 ans qui interroge sa vie tout en évoquant les vicissitudes de l’histoire.
D’Ana Dumitrescu. 1h26. Découvrez la notation Télérama et l’intégralité de notre critique

• “Être prof” : chers enseignants

Sandrine Zongo face à une jeune élève. Sandrine Zongo, une des trois institutrices du documentaire « Être prof » d’Émilie Thérond, enseigne dans le village de Tiogagara au Burkina Faso.

Sandrine Zongo face à une jeune élève. Sandrine Zongo, une des trois institutrices du documentaire « Être prof » d’Émilie Thérond, enseigne dans le village de Tiogagara au Burkina Faso.

Photo Clara Direnberger/Winds

Dans la brousse du Burkina, sur les terres inondées du Bangladesh et dans la forêt sibérienne, trois institutrices soulèvent des montagnes pour accomplir leur mission émancipatrice. Trois lumières qui vacillent dans la nuit, dérisoires et précieuses.
D’Émilie Thérond. 1h22. Découvrez la notation Télérama et l’intégralité de notre critique

• “Anima bella” : père et fille

Madalina Maria Jekal et Luciano Miele, dans « Anima bella », de Dario Albertini.

Madalina Maria Jekal et Luciano Miele, dans « Anima bella », de Dario Albertini.

BiBi Film

Une bergère découvre que son père souffre d’une addiction au jeu et l’accompagne au centre de désintoxication, en ville. Une chronique délicate qui aborde, sans pathos, les questions de la responsabilité, du poids de la famille et de l’émancipation.
De Dario Albertini. Avec Madalina Maria jekal, Luciano Miel, Enzo Casertano. 1h35. Découvrez la notation Télérama et l’intégralité de notre critique

“Une femme de notre temps” : à côté de la cible

Sophie Marceau est « Une femme de notre temps » de Jean-Paul Civeyrac.

Sophie Marceau est « Une femme de notre temps » de Jean-Paul Civeyrac.

Photo Jean-Claude Lother/Moby Dick films

Entre film noir et drame psychologique, Jean-Paul Civeyrac (Mes provinciales) transforme une femme trahie en Diane vengeresse. Le masochisme très premier degré de ce « cœur anéanti » rend l’ensemble pour le moins curieux.
De J.-P. Civeyrac. Avec Sophie Marceau, Johan Heldenbergh, Cristina Flutur. 1h36. Découvrez la notation Télérama et l’intégralité de notre critique


– LE COUP DE MARKETING (MAIS PAS DE GÉNIE) DE LA SEMAINE –

“Ticket to Paradise” : coup de vieux

Julia Roberts et George Clooney dans le décevant « Ticket to Paradise ».

Julia Roberts et George Clooney dans le décevant « Ticket to Paradise ».

Photo Vince Valitutti/Universal Studios

Clooney fait le clown, Roberts sourit, ils se chamaillent dans un décor de carte postale… Fabriquée pour réunir un couple de stars, cette comédie du remariage leur/nous donne paradoxalement un petit coup de vieux en ronronnant sans surprise ni tempo.
D’Ol Parker. Avec George Clooney, Julia Roberts, Kaitlyn Dever. 1h44. Découvrez la notation Télérama et l’intégralité de notre critique