L’ONU salue de jeunes acteurs du changement

Tous les deux ans, le Bureau de l’Envoyé du Secrétaire général pour la jeunesse sélectionne un groupe de jeunes acteurs du changement dont le leadership incarne la réalisation des ODD et les solutions aux problèmes mondiaux les plus urgents.

Leur sélection résulte d’un appel à candidatures lancé cette année, qui a recueilli plus de 5.400 profils de jeunes leaders issus de plus de 190 pays. Depuis son lancement en 2016, l’initiative a touché des millions de jeunes à travers le monde.

Les 17 Jeunes leaders pour les objectifs de développement durable, tous âgés de 17 à 29 ans, représentent un groupe divers et très accompli, engagé dans des activités apparentées à tous les piliers de l’ONU, dont le développement durable, les droits de l’homme, la paix et la sécurité.

Parmi eux, on remarque une astronaute en herbe, une poète et un médaillé paralympique mais aussi des artistes, des entrepreneurs du climat et des innovateurs de l’éducation.

« La promotion 2022 des Jeunes leaders pour les ODD représente un groupe de jeunes incroyablement diversifié, intersectionnel et inspirant qui reflète le meilleur de l’activisme et des revendications mondiales des jeunes, qu’il s’agisse de la remise en question du statu quo ou de leurs aspirations à un monde meilleur pour tous », a déclaré Jayathma Wickramanayake, l’Envoyée du Secrétaire général des Nations Unies pour la jeunesse.

« Même au milieu de la pandémie actuelle, de la crise climatique et de l’instabilité mondiale, ces jeunes font preuve d’une immense résilience, d’ingéniosité et de leadership pour trouver des solutions innovantes aux plus grands défis du monde ».

Un sanctuaire pour les femmes

Ronelle King, militante de La Barbade

Bureau de l’Envoyé du Secrétaire général pour la jeunesse

En 2016, Ronelle King, une militante de la justice de genre, primée à plusieurs reprises et issue de La Barbade, a fondé l’hashtag #LifeInLeggings. Créé comme un sanctuaire permettant aux femmes victimes de violences sexuelles de s’exprimer, il s’est mué en une organisation communautaire et un foyer de solidarité encourageant les victimes à partager leur expérience sur les réseaux sociaux.

Mme King a ensuite joué un rôle majeur dans la marche de solidarité des femmes « Reclaim Our Streets » et « Pink Parliament », qui vise à accroître la participation des femmes aux processus de décision, et a reçu le prix Nelson Mandela-Graça Machel Innovation Award 2021 dans le catégorie « Démocratisation des processus et des systèmes de gouvernance ».

Ses autres récompenses incluent le Youth Hero Award 2017, le Queen’s Young Leader Award 2018 de la reine Elizabeth II au palais de Buckingham, le Future Island Leader Award 2022 et le Ignite Caribbean 30 under 30 Changemaker Award 2022.

Prévenir les noyades

Jamal Hill, champion paralympique américain.

Bureau de l’Envoyé spécial du Secrétaire général pour la jeunesse

Jamal Hill a représenté les États-Unis au championnat de natation des Jeux paralympiques de Tokyo 2020, remportant une médaille de bronze. Il se consacre à aider les autres à apprendre à nager et à réduire ainsi le nombre de victimes de noyades.

M. Hill utilise sa notoriété mondiale pour fournir des ressources, des opportunités et de l’inspiration en matière d’apprentissage de la natation à des millions de personnes dans le monde, y compris des jeunes handicapés.

M. Hill est le fondateur de la Swim Up Hill Foundation, une organisation qui vise, au niveau national et international, à atteindre les communautés de couleur à revenu faible et moyen, sujettes à un plus grand risque de noyade en raison de leur manque de pratique de la natation. À ce jour, l’organisation a établi des partenariats à travers les États-Unis, ainsi que des programmes internationaux en Colombie, au Portugal et dans des pays d’Afrique du Nord.

Santé, mode et droits humains

Mayada Adil, médecin soudanaise.

Bureau de l’Envoyé spécial du Secrétaire général pour la jeunesse

Mayada Adil est une médecin soudanaise, une créatrice de mode, une défenseure des droits des femmes pour l’équité en matière de santé et une militante des droits des réfugiés. Basée en France, elle a travaillé sur des campagnes visant à mettre fin à la violence sexiste, en particulier contre les mutilations génitales féminines au Soudan et au Mali.

Mme Adil a été sélectionnée par le ministère français des Affaires étrangères pour représenter la jeunesse soudanaise à la Conférence de Paris sur le Soudan en 2021, un rôle qu’elle a aussi joué au Forum Génération Égalité, où elle a abordé l’importance de l’intégration des femmes réfugiées en France. 

La plateforme artistique La Loupe Créative, cofondée par Mme Adil, soutient les artistes réfugiés du monde entier en leur ouvrant un programme de formation visant à développer leurs compétences et à créer des « ateliers d’art ».

La promotion 2022 des Jeunes leaders pour les ODD

Un comité de sélection de haut niveau, composé d’un groupe de dirigeants influents – représentant les gouvernements nationaux, la société civile, l’industrie du divertissement, le secteur privé et au-delà – a apporté des contributions et des commentaires précieux lors du processus de sélection.

Le comité de sélection comprenait : Connor Franta (influenceur des médias sociaux, artiste et auteur), Sônia Guajajara (activiste autochtone et responsible politique), Richard Curtis (scénariste, réalisateur et fondateur de Project Everyone), Adam Met (membre d’AJR et directeur exécutif de Planet Reimagined), Shamma Al Mazrui (ministre d’État des Émirats arabes unis pour la jeunesse) et Nikhil Taneja (cofondateur et PDG de Yuvaa), entre autres.

Vous trouverez ci-dessous la liste complète des gagnants 2022.

  • Mayada Adil (réfugiée soudanaise basée en France ; 29 ans ; elle/elle) ; Créatrice de mode, docteure en médecine et co-fondatrice de La Loupe Créative,
  • Alyssa Carson (États-Unis ; 21 ans ; elle/elle) : Aspirante astronaute et militante pour l’accès des filles aux sciences, technologies et mathématiques.
  • Okan Dursun (Turquie ; 26 ans ; il/lui) : Entrepreneur social et  en éducation, cofondateur de Twin Science & Robotics,
  • Emmanuel Ganse (Bénin ; 24 ans ; il/lui) : Chargé de campagne pour les droits civiques et numériques et Président de l’Institut Tonafa,
  • Richa Gupta (Inde ; 26 ans ; elle/elle) : Innovatrice en éducation, entrepreneure social et co-fondatrice de la Fondation Labhya,
  • Jamal Hill (États-Unis ; 27 ans ; il/lui) : Médaillé paralympique, défenseur des droits des personnes handicapées et fondateur de la Swim Up Hill Foundation,
  • Varaidzo (Vee) Kativhu (Zimbabwe/Royaume-Uni ; 24 ans ; elle/elle) : activiste de l’éducation, YouTubeuse et fondatrice d’Empowered by Vee,
  • Gibson Kawago (Tanzanie ; 27 ans ; il/lui) : Entrepreneur climatique et fondateur de WAGA,
  • Ronelle King (Barbade ; 29 ans ; elle/elle) : Militante pour la justice entre les sexes et fondatrice de Life in Leggings,
  • Luísa Franco Machado (Brésil ; 23 ans ; elle/ielle) : Militant(e) pour les droits numériques et la justice des données,
  • Paul Ndhlovu (Zimbabwe ; 23 ans ; il/lui) : Défenseur des victimes du VIH/sida et personnalité de la radio à Zvandiri,
  • Karimot Odebode (Nigéria ; 27 ans ; elle/elle) : Poète, militante pour l’égalité des sexes et fondatrice de Black Girl’s Dream,
  • Leonardo Párraga (Colombie ; 29 ans ; il/ielle) : Défenseur(e) de la paix, artiste et fondateur de la Fundación BogotArt,
  • Isidora Guzmán Silva (Chili ; 17 ans ; elle/elle) : Militante pour l’inclusion et les droits des personnes handicapées et fondatrice d’Encuentra tu Lugar,(trouve ta place)
  • Eddy Frank Vasquez (République dominicaine ; 26 ans ; il/lui) : Militant  climatique et fondateur de Jeventud Sostenible,
  • Hanyuan (Karen) Wang (Chine ; 26 ans ; elle/elle) : Entrepreneure en technologie climatique, chercheuse et membre fondatrice de Carbonbase,
  • Heela Yoon (réfugiée afghane basée au Royaume-Uni ; 24 ans ; elle/elle) : Avocate de la paix et fondatrice d’Afghan Youth Ambassadors for Peace.
x